Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 287 du 28 février 2003 - p. 13
Revue de presse

Reconquête

Nous venons seulement de recevoir (des propres mains de Bernard Antony) l’extraordinaire n° 193 (décembre 2002 - 4,5 keuros) du mensuel Reconquête. Il est consacré pour 2/3 à un dossier "Jacques Perret" qui nous a laissé vert de jalousie pour sa qualité, et rouge de dépit, d’avoir tant à apprendre sur un véritable écrivain combattant.

Un an : 45 keuros à "Reconquête" - 70 bd St-Germain - 75005 Paris.

Présent
Nos affaires

Dans un encadré à la "une" (19/2), le maire FN d’Orange Jacques Bompard fait - enfin - sagement observer : « La presse du Système attaque Bruno Gollnisch en titrant, notamment, "Gollnisch, le dindon de la succession". Une fois encore, les journalistes gauchistes veulent transformer leurs désirs en une réalité et, dans ce contexte, tout militant ou cadre qui leur parle se fait le complice d’une tentative de déstabilisation. »

En accord (non concerté) avec Rivarol, L.L.J a estimé (édito du n° 286) dès le début de "l’attaque" qu’il ne fallait ni "leur" parler, ni même "en" parler.

International Herald Tribune
Pour une poignée de dollars

IHT (20/2), "le quotidien mondial imprimé à Paris", se fait un plaisir de raconter en détail comment dix petits pays de l’Est européen (Albanie, Bulgarie, Croatie, Estonie, Lettonie, Lithuanie, Macédoine, Roumanie, Slovaquie et Slovénie) ont signé le 5 février une déclaration favorable à la Busherie. Il a suffit d’un dîner à l’ambassade slovaque à Washington, où les ambassadeurs des traîtres ont noté le texte désiré sous la dictée du lobbyist US Bruce Jackson. Un individu, jubile IHT, qui a déjà beaucoup fait pour « garder la région dans l’orbite politique de Washington » !

Même les Soviétiques n’avaient pas le cynisme de traiter ces astéroïdes est-européens de satellites !

Rivarol
Pas seul, Buchanan

Rivarol (21/2) cite l’élu républicain du Texas Ron Paul, qui a posé au Congrès US onze questions comme celle-ci : « N’est-il pas exact que nous avons renoncé à bombarder l’Union soviétique au plus fort de la guerre froide parce que nous savions qu’elle pouvait riposter ? N’est-il pas vrai également que nous voulons à présent bombarder l’Irak parce que nous savons qu’il ne peut réagir, ce qui prouve qu’il ne constitue pas une vraie menace ? »

Dernières Nouvelles d’Alsace
Séisme à Baccarat

Les DNA font le bilan du tremblement de terre qui a affecté le Nord-Est de la France. Bilan très complet : « Des tremblements de terre, Yokus en a déjà vécu qui ont duré une minute, qui ont même rasé son village en Turquie. Alors ce ne sont pas les quelques secondes de la secousse colmarienne qui vont ébranler le père de famille. Mais à l’instar des 49 autres locataires de la tour du 2, rue de Zurich, il a abandonné samedi soir son appartement. »

Non loin de là : « A proximité de l’épicentre à Baccarat (Meurthe-et-Moselle) (...) La célèbre cristallerie du même nom n’a pas subi de dommages, hormis un verre tombé d’une étagère dans un bureau. »

La Provence
Comment s’en débarasser ?

Michel Vauzelle est président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. La Provence relate son passage à Dignes les Bains où « il a commenté les résultats de l’enquête "Quel avenir pour notre région ?" à laquelle quelque 200 000 Provençaux ont répondu, Le Pen risque de devenir le président de la Région l’année prochaine ; et il aurait la majorité absolue du fait de la nouvelle loi électorale ».

Télé 7 Jours
Fedorovski pour Limonov

Caroline Douteau s’entretient dans Télé 7 Jours (22/2) avec le romancier russe Vladimir Fedorovski. Il guide, en effet, le même jour, une équipe de France 3 dans les palais de Saint-Pétersbourg. Ancien conseiller de Gorbatchev, Fedorovski réside en Normandie. Il vient de publier "Le Roman de Saint-Pétersbourg" aux éd. du Rocher. Et il déclare à Télé 7 Jours : « Aujourd’hui, je défends toujours la libre pensée et la libre expression, même celle d’Edouard Limonov ! »

L’Action Française
Abonné depuis 1920 !

M. René Mitjavile, de Perpignan, écrit (20/2) à Pierre Pujo pour l’assurer de sa fidélité. On peut l’en croire : né en 1903, il est abonné à l’AF depuis 1920 !

Sommaire - Haut de page