Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 288 du 12 mars 2003 - p. 14
Autres nouvelles
Interdits chez les francs-macs

Les boutiques antiracistes vont-elles demander l’interdiction de la franc-maçonnerie ?

Ce serait logique depuis l’adoption des lois Gayssot et Lellouche réprimant toute forme de « discrimination à raison de la race, de la nationalité, de l’origine, du sexe, de l’âge, de l’état physique, etc. ».

On sait que les loges refusent les femmes. Ce qui est déjà une entorse. Ce que l’on sait moins c’est que, sur la base des constitutions d’Anderson (IV) stipulant que « L’apprenti doit être aussi un jeune homme parfait, sans mutilation, sans vice corporel, issu de parents honnêtes », les francs-maçons ont adopté ce qu’ils appellent « la règle des sept B » dont les ritualistes soutiennent que « l’application demeure à notre époque parfaitement justifiée, bien que certaines obédiences n’en tiennent pas compte, eu égard à un certain laxisme découlant de leur orientation politique et à leur parfait dédain des rituels ».

Que sont donc les sept catégories de non initiables et les motifs avancés par les auteurs de « la règle des sept B » ?

Les Bègues. « Il est évident que rien ne fera du plus mauvais effet qu’un conférencier ou un officier de loge bégayant en sa lecture. Cette infirmité est généralement causée par la conjonction de Mercure et de la Lune. Cela donne un esprit superficiel, instable, bavard, oublieux, soupçonneux, mélancolique, critique, amer, malicieux, avec une certaine erraticité mentale. »

Les Bâtards. « Le Maître de l’Ascendant conjoint au Maître de la VIe maison, ou à la présence de Mars en Ve Maison donne un manque d’ambition, porte à la jalousie sentimentale, aux excès sexuels, causés par une hérédité sexuée au maximum. »

Les Borgnes. « Cette infirmité serait causée par le Soleil ou la Lune, blessés par Saturne ou Mars, la Lune en Ire ou VIIe Maison, en mauvais aspect du Soleil ou par le Soleil en opposition de la Lune, avec la conjonction de Saturne ou de Mars. Ceci rend le sujet égoïste, cassant, rebelle à l’autorité, autoritaire, instable, maladroit, froid. »

Les Bigles. « Les yeux sont les fenêtres ouvertes sur les deux cerveaux selon la tradition hermétique. Les mêmes positions planétaires que pour le borgne seraient en cause de cette infirmité, mais on y ajoute toute situation infortunée pour la Lune. Dans le cas de la Maçonnerie féminine, on notera que la femme affligée de cet inconvénient est susceptible d’apporter en sa loge quelques désordres, car c’est immuablement l’indice d’un tempérament généreux. »

Les Boiteux. « Toute entrée en loge, avec la marche rituelle propre au degré pratiqué, sera toujours irrégulière pour le malheureux affligé de cette infirmité causée par la Lune infortunée, Mars au fond du Ciel, en quadrature de l’Ascendant, le Soleil et la Lune en mauvais aspect de Saturne ou de Mars, Saturne et Mars au milieu du ciel, ou encore Mars conjoint au Noeud Descendant de la Lune, en Maison IV. Ces divers aspects rendent peu sociable, égoïste, froid, avare, autoritaire, susceptible et coléreux. »

Les Bossus. « Les attitudes d’un sujet affligé de cette infirmité seraient préjudiciables à l’harmonie d’une fonction rituélique, et la tenue d’un glaive maçonnique, au cours d’une traditionnelle "voûte d’acier" serait inévitablement incorrecte. En seraient cause la Lune infortunée, l’un des Noeuds lunaires dans l’ascendant joints à Saturne ou Mars en mauvais aspect, Saturne et Mars au Milieu du Ciel, Mars au fond du Ciel conjoint au Noeud Descendant, Saturne et Mars Angulaires, blessant l’Ascendant, la VIe et la XIIe Maison. Cela rend peu sociable, malicieux, ambitieux, aimant à contredire. »

Les Bougres. « Cette déviation est causée astrologiquement par la conjonction de Vénus et de Saturne en opposition de Neptune, ou la conjonction de Saturne avec le Soleil, la Lune et l’un des Noeuds Lunaires. L’homosexuel est instable, indécis, égoïste, avare, intransigeant, orgueilleux, jaloux quoique infidèle, ingrat. »

Comme on voit, les francs-macs sont des citoyens sérieux...

Le Libre Journal
Sommaire - Haut de page