Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 289 du 22 mars 2003 - pp. 4 à 6, 10, 12
La télé se goberge en Irak !

Pour la seule chaîne de télévision d’Etat France 2, près de deux cents personnes ont été expédiées sur le théâtre des opérations (lire les zones frontalières de l’Irak) : envoyés spéciaux, cameramen, preneurs de son, et autres équipiers ont reçu chacun un casque lourd, un gilet pare-balles, une combinaison hermétique anti-bio et radiation. Plus quatre mille cinq cents eurodollars en espèces pour les premiers frais. Chaque membre de ces équipes recevra en outre une prime de cent euros par jour en sus du salaire normal augmenté des notes de frais. Outre le Tigre et l’Euphrate, le Pactole coule à présent en Irak.

"Dumping" US

Pour tuer l’agriculture du tiers-monde, les Etats-Unis vendent le maïs, le soja, le coton, le blé et le riz à un niveau très inférieur à leur coût de production, jusqu’à 40 % de moins, en violation des règles du commerce international établies par l’OMC. C’est un rapport de l’Institut américain des politiques agricole et commerciale qui dénonce ces "pratiques de dumping américaines sur les marchés internationaux".

Portrait craché : Kahn

Le Souverainiste, feuille séguino-chevènementiste de Paul-Marie Coûteaux, publie une brève interview de Jean-François Kahn, ex-communiste passé au socialisme puis au gauchisme avant de faire dans l’extrême centre et de tenter de lancer aux européennes une "Liste mondialiste", le tout en avouant que dans les journaux qu’il dirige il n’aurait "certainement pas laissé passer un article qui aurait pu faire perdre une page de pub". Commentaire de Coûteaux : "Kahn n’a pas son pareil dans toute la presse française pour l’indépendance d’esprit".

C’est vache, non ?

Professeur Lejeune TM !

Des catholiques tradi voulaient faire célébrer une messe à la mémoire du professeur Jérôme Lejeune. On a donc demandé aux ayants-droit du héros de la lutte anti-avortement une photographie qui, agrandie, serait posée devant l’autel. Réponse d’un avocat, par lettre recommandée : Interdiction de se servir de "la marque Professeur Lejeune".

L’INPI confirme !

La chose a paru tellement incroyable aux militants anti-avortement qu’ils ont vérifié auprès de l’Institut national de la propriété industrielle. Réponse : Les appellations "Jérôme Lejeune", "Professeur Lejeune" et "Fondation Jérôme Lejeune" sont des marques commerciales déposées.

Parents, apprenez à jargonner éducatif

Quelques explications pour les parents qui s’interrogent sur l’enseignement :

"Toute énonciation a une dimension illocutoire qui correspond à l’action que le locuteur exerce sur l’allocutaire en s’adressant à lui : asserter, ordonner, questionner" (L’Enseignement du français au collège, K. Weinland, J. Puygrenier-Renault).

"Etudier le discours revient à s’interroger sur la façon dont un énonciateur précis s’adresse à un destinataire particulier dans une situation par le lieu et le moment de l’énonciation. En outre, un discours a une fonction (une visée) précise et l’énonciateur choisit de raconter, de décrire, d’expliquer ou d’argumenter selon l’effet qu’il veut produire sur l’énonciataire, dans une interaction énonciateur/énonciataire" (Document d’accompagnement 5e/4e).

"Jeunes" en Alger

L’information a mis du temps à venir mais une dizaines de "jeunes" ont été arrêtés par la police d’Alger après avoir profité de la visite de Chirac pour organiser dans les rues de la ville un rezzou au cours duquel les drapeaux français ont été arrachés et détruits.

Claude Chirac en "karakou"

Que sont devenus le somptueux karakou (costume traditionnel des femmes d’Alger), d’un prix que la presse algérienne assure avoisiner cinquante millions de centimes, et "Mabrouk", le cheval blanc, venu du haras national de Chaouchaoua de Tiaret, offerts à Claude Chirac qui accompagnait papa à Alger ?

Chère Algérie

On sait, en tout cas, qui va payer la contrepartie de ces largesses : "au titre du partenariat économique" (les Français paient, les mafieux algériens encaissent), Chirac s’est engagé à encourager les investissements directs en Algérie, à soutenir les réformes économiques entreprises par Alger, à faciliter l’obtention des visas pour les Algériens, à leur donner "toute leur place dans la société française" et à financer l’approvisionnement en eau potable de l’est d’Alger, la résorption de l’habitat précaire et la modernisation des petites et moyennes entreprises algériennes. Ça met le cheval au prix du caviar, ça, non ?

Au couteau à Marseille

Dans un collège de la zone d’éducation prioritaire Belle-de-Mai à Marseille le jeu du "moulon", qui consiste à molester une victime à plusieurs, a mal tourné. Un "jeune" a poignardé un autre élève à coups de couteau de cuisine. Il était récemment arrivé dans le collège de la Belle-de-Mai après avoir été renvoyé d’un autre établissement situé dans les quartiers Nord de la ville.

Il n’y a pas de collèges à Alger ?

Ados libérés à Alger...

L’hebdo Le Monde des ados avait envoyé trois jeunes Hexagonaux de treize ans à Alger avec caméra, appareil photo et carnet de notes. Reportage : "Ils ont tous la parabole. Ils regardent la même télé que nous. Ils sont comme nous, vêtus comme nous, des filles en jeans et débardeurs. Ils écoutent la même musique, ils regardent les mêmes émissions. On a vu des filles au café fumer la cigarette." On se demande vraiment ce qu’ils viennent chercher en France...

... Mais en danger en France...

Seule ombre au tableau : "On n’a pas osé vraiment leur dire que les Français n’étaient pas toujours aussi accueillants aux étrangers, surtout venus du Sud." C’est bien dommage. Il faudrait pourtant leur expliquer, à tous ces jeunes Afro-Maghrébins, que la France est un pays raciste infréquentable. Comment dit-on Home, sweet home en arabe ?

... malgré Beur TV

C’est peut-être une clef de la campagne médiatique contre le porte-fric des militaires algériens Rafik Khalifa (le pote de Depardieu) : deux chaînes algériennes de télé privée disputent le territoire français à Khalifa TV : Beur TV, dirigée par Nacer Kettane, pistonné par Tokia Saïfi, membre du gouvernement Raffarin, et Berbère Radio Télévision (BRT). Or le marché de la pub en direction des occupants n’est pas extensible à l’infini...

Pétrole !

La Sonatrach annonce la diminution prochaine de sa quote-part dans l’exploitation des gisements découverts par des compagnies étrangères (30 % au lieu de 51 % dans l’actuelle loi dite de partage de la production). Les opposants laissent entendre que cette modification serait surtout profitable à Bouteflika en personne.

30 000 ordinateurs pour les "jeunes" des Bouches-du-Rhône

Trente mille ordinateurs portables. C’est l’équipement qui sera mis à la disposition des élèves de 4e des Bouches-du-Rhône à la rentrée prochaine. Le coût de l’achat des appareils est pratiquement doublé par la mise en place d’un arsenal de mesures techniques destinées à limiter les vols. Selon Janine Ecochard, vice-présidente du conseil général, déléguée à l’enseignement : "Les ordinateurs seront sécurisés, verrouillés, rendus inviolables. Nous ferons des campagnes d’information. Et puis, encore une fois, on nous pose la question surtout pour Marseille et les quartiers Nord, on s’interroge moins pour les collèges du centre-ville d’Aix."

Peut-être parce qu’il y a moins de vols, tout simplement...

Emmanuelli à donné l’exemple

En tout cas l’exemple du conseil général des Landes, dont le président est Henri Emmanuelli, a lancé à la rentrée scolaire 2002/2003 une opération comparable à celle des Bouches-du-Rhône qui donne une idée du coût de ce genre d’initiative.

Dans les Landes l’opération représente une dépense annuelle de 10 millions d’euros pour 4 500 élèves, soit plus de 15 000 francs par tête.

Adjoint d’insécurité à Narbonne

Vingt-trois ans, adjoint de sécurité au commissariat de Carcassonne le jour, portier dans diverses discothèques la nuit, ce jeune très actif de Narbonne vient d’être arrêté pour trafic de faux euros. On se demande comment il trouvait le temps de faire tout ça. Simple : au moment de son interpellation, il était en congé maladie depuis plusieurs mois et percevait une allocation pour cela.

Sommaire - Haut de page