Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 289 du 22 mars 2003 - p. 22
Vidéo
"Être et avoir"

On peut discuter à perte de vue des qualités de telle ou telle méthode pédagogique. Il reste que l’on reconnaît un instit’ heureux à la façon dont il parle de son métier.

Benedicte Guttierez, qui vient de publier un livre dérangeant et passionnant "Carnets de route d’une enseignante" (éditions du Dauphin) où elle expose ses méthodes révolutionnaires (c’est le mot) pour arracher les gosses des territoires occupés à la spirale de la misère intellectuelle et de la délinquance en est un exemple.

Un autre exemple est le prof de ce petit film signé Nicolas Philibert qui, contre toute attente, a été une des plus extraordinaires réussites du cinéma français de l’année passée.

Autant le format grand écran paraissait disproportionné, autant le format cassette convient parfaitement à ces images intimistes et banales mais bouillonnantes de vie et de bonheur.

La passion du public pour ce documentaire sans ambition qui se borne à montrer la vie d’une classe unique d’école communale dans l’Auvergne profonde (à Saint-Etienne-sur-Usson où un seul instituteur fait la classe à tous les enfants, de la maternelle au CM2.) est un signe réconfortant que tout n’est pas perdu.

Il reste au fond des coeurs, derrière le tas d’ordure des variétés télé et les excréments de la pensée unique, une fleur bleue qui ne demande qu’a éclore.

Le Libre Journal

(France Télévisions Format Secam)
Sommaire - Haut de page