Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 290 du 2 avril 2003 - p. 7
Ils s’enflamment pour
une guerre étrangère
par Patrick Gofman
Les Chiens
de Paille

L’Occupation de la France a changé de style en 1945, et d’acteurs. Invasion musulmane, mainmise économique, militaire et idéologique des Nord-Américains...

Mais, divine surprise, voici que nos ennemis s’empoignent au Moyen-Orient ! Même Chirac se précipite sur l’occasion de manifester un peu d’indépendance. Alors, bien sûr, la famille nationaliste va faire feu des quatre fers ? Hélas... Certains y préfèrent, à la France, l’un ou l’autre de ses oppresseurs. Avec une violence qui trahit aussi... le sentiment de culpabilité de kollabos.

***
« A BAS LA FRANCE ! »

Les 4 Vérités hebdo déverse 36 mensonges. Au moment où la riche administration Bush connaît un profond « déficit de communication » en France, la petite feuille (8 pages A4) américanolâtre trouve les moyens de s’offrir une énorme campagne de promotion. Qui de nos lecteurs n’a pas reçu son spécimen gratuit (22 mars), avec la belle lettre (14 mars) en couleurs d’Alain Dumait ? Qui n’a pas lu ses malédictions contre « l’abjection française » et « Les Russes du diable » ? Ça vaut le coup de voir Guy Millière se prosterner devant Edward N. Luttwak (consultant de la défense US, du State Department, de l’US Air Force, etc.), et, l’ayant sans doute entendu grommeler sur France 2 que « Chirac va payer », renchérir servilement contre son propre pays : « Il est à craindre que ceux qui gouvernent la France doivent, en tout cas, payer le prix de leur attitude, et je souhaite qu’ils paient. »

« VIVE BEN LADEN ! »

Alain de Benoist pulvérise l’impérialisme...

« (...) A compter de ce jeudi 20 mars, à 3 h 32 du matin, tout acte de représailles visant dans le monde les intérêts américains ainsi que le personnel militaire, politique, diplomatique et administratif américain, en quelque endroit qu’il se produise, quelle qu’en soit l’ampleur ou l’étendue, quels qu’en soient les moyens, quelles qu’en soient les circonstances, est désormais à la fois légitime et nécessaire. »

...moralement !

« Communiqué (suite) et mise au point : (...) Il n’était évidemment pas question pour moi de paraître cautionner des actions terroristes, dont le principe est toujours condamnable, surtout lorsqu’elles frappent des populations civiles. Je demande à ceux qui ont pris l’initiative de relayer mon communiqué de relayer également cette mise au point.

Paris, le 21 mars 2003
Alain de Benoist.
 »

« VIVE BUSH ! »

Alain Sanders soutient le croisé parpaillot. Dans le quotidien Présent du 19 mars il écrit notamment que « Depuis des semaines, maintenant, et les observateurs qui ne sont pas aveuglés par leur haine recuite de l’Amérique n’ont pas manqué de s’en apercevoir, c’est essentiellement sur ses convictions chrétiennes que l’on attaque le président des Etats-Unis. »

La chose est si forte qu’elle oblige Bernard Antony, voix catholique au BP du FN, à pousser ce « coup de gueule » dans Le Libre Journal n° 289 : « Non, George W. Bush n’est pas chrétien ! »

« VIVE SADDAM ! »

Minute célèbre le dictateur irakien. Le 19 mars, "l’hebdo politiquement incorrect" publie une longue hagiographie du sanglant dictateur musulman, sous ce titre aux connotations totalitaires : « Saddam Hussein, Chef de Peuple ».

« A BAS L’EUROPE ! »

Maurice G. Dantec crache sur les « Zéropéens ». Présenté comme un rallié spectaculaire de notre camp (par nos adversaires ! « Nouveau réac » selon Le Monde diplo et Lindenberg, in Le Rappel à l’ordre, au Seuil - merci du cadeau), l’écrivain policier a rallié l’Amérique du Nord, en réalité. Installé à Québec, il y multiplie les messages de haine contre sa patrie. Dans Villa Vortex, qu’il vient de publier chez Gallimard, Paris est en pleine guerre civile, et le VIe détruit par des bombes. Dans la revue Cancer ! (n° 7, déc. 2002), le misérable confirme et souhaite ouvertement la vitrification et l’irradiation de notre capitale. « Puis nous irons visiter Paris en combinaison NBC, qui n’aura jamais mieux mérité son surnom de Ville-Lumière. C’est beau, à ce qu’il paraît, une ville qui brille le jour. » D’ici là, et en attendant que sa chère Amérique reconnaisse enfin son talent (malgré sa syntaxe approximative, sa manie puérile des majuscules...), Dantec daignera encaisser les droits d’auteur venus de France.

***

En 1943, Pierre Drieu La Rochelle écrit Les Chiens de paille. Il y montre quatre Français de l’époque - gaulliste, communiste, collaborationniste et pur nationaliste - qui se disputent un dépôt d’armes dans une maison de campagne. La querelle est finalement arbitrée par une bombe anglo-américaine qui les réduit tous en purée, avec leur trésor. Pour Drieu, ils ne sont tous, et ne peuvent être, que les hommes... non, « Les Chiens de paille » de l’étranger.

Le grand écrivain s’est suicidé en 1945. Tel n’est pas notre projet. Et la France vit, la France vivra. Libre. Avec ses vrais alliés, l’Allemagne et la Russie, elle remettra l’Amérique à sa place (d’arrière-cour de l’Europe) et elle renverra l’Islam dans ses sables. Leurs collaborateurs respectifs trouveront leur Sigmaringen, mais ce n’y sera pas la vie de château.

Sommaire - Haut de page