Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 290 du 2 avril 2003 - p. 15
Revue de presse

NRH

La NRH <nrh.fr> ressuscite (chez votre marchand de journaux) Enquête sur l’Histoire, mais tout en couleurs. Voici déjà son n° 5, avec des contributions, entre autres, du Nobel Maurice Allais, d’Anne Brassié, F.-G. Dreyfus, B. Lugan, J. Mabire, et... J.-P. Péroncel-Hugoz (lire ce LJ p. 4). Le directeur de La NRH, D. Venner, place son dossier « Russie » sous l’égide de Joseph de Maistre : « Arrivé en Russie en 1803 comme ambassadeur du roi de Sardaigne, il y reste jusqu’en 1817, nouant de nombreuses relations dans la société de St-Pétersbourg. Il s’y trouve si bien qu’il songe à adopter la nationalité russe : "Jusqu’à mon dernier soupir, écrira-t-il, je ne cesserai de me rappeler la Russie et de faire des voeux pour elle." Imitons-le. Nous nous en porterons bien. »

Libération
NPD « téléguidé »

« Après plus de deux ans de procédure scrupuleuse, la Cour constitutionnelle allemande a estimé qu’elle ne pourrait pas interdire le NPD, petit parti néonazi, comme l’avaient demandé, dans une démarche commune très exceptionnelle, le gouvernement et les deux Chambres du Parlement. En épluchant le dossier, la cour de Karlsruhe a découvert que plus de 30 des 200 dirigeants du NPD travaillaient aussi comme indics pour les services de renseignement allemands. Certains propos outranciers, cités à charge dans le dossier présenté par le gouvernement, émanaient même de ces agents, ont constaté les juges. Une organisation aussi bien infiltrée, si ce n’est "téléguidée" par des organes gouvernementaux, ne représente pas un danger immédiat pour l’ordre démocratique, a, du coup, estimé la cour. »

AFP
Qui espionne « la vieille Europe » ?

« La révélation mercredi (19/3) que de mystérieux espions avaient placé des écoutes téléphoniques au Conseil, le bâtiment où se réunissent les Quinze à Bruxelles, a semé le trouble à la veille d’un sommet conflictuel sur l’Irak. Le Figaro a attribué la responsabilité des écoutes aux Américains, mais le Conseil a fermement démenti que les commanditaires des écoutes aient été identifiés. » Par téléphone ?

Midi Libre
Percée kurde à Montpellier

« Une centaine de Kurdes sans papiers entame une 2e semaine de grève de la faim. (...) Tous les Kurdes en situation irrégulière en France ont reçu l’assurance - exprimée par Nicolas Sarkozy - qu’ils ne seraient pas expulsés. (...) Dans un communiqué, l’Archevêque de Montpellier a regretté hier d’avoir à tenir fermées bon nombre d’églises et a par ailleurs jugé "inacceptable la mise devant le fait accompli (...) à l’église Saint-Denis" » occupée par l’envahisseur musulman choyé par Sarko le Terrible.

Le Monde 2
Simenon à l’index

On peut penser que L’Immonde suffit à un exemplaire... Voici tout de même un magazine (mars 03) en couleurs de plus, avec criailleries contre le « sexisme », plaidoyer pour Le Monde 1, victime touchante de « 50 ans d’attaques des extrêmes », et réquisitoire contre Simenon et son feuilleton « Le Péril juif » dans La Gazette de Liège des années 20. Encore un grand écrivain à récrire et corriger ! Quel labeur ont les bien-pensants ! Un ban pour eux !

L’Action Française
« Non à la croisade de Bush ! »

C’est le titre de l’éditorial de Pierre Pujo pour l’AF (20/3). Et sa conclusion coule de source : « Retrouvons une fierté française, une ambition française. Beaucoup de peuples, de par le monde, attendent notre résurrection. Prenons-en les moyens ! »

Ouest France
Danger d’Angers

Le Grand Ouest semble jouir d’une paix... royale, puisque son premier quotidien (29-30/3) ne trouve pour animer sa « une » que la fermeture de l’école Gérard-Philipe d’Angers, suite à une « agression verbale ». Oh, mais il y a eu un précédent, au lycée Henri-Dunant de la même ville.

Rivarol
Combien de divisions ?

Notre confrère (28/3) s’inquiète des effets de la nouvelle loi électorale aux régionales qui approchent. Elle ne peut favoriser le FN qu’en PACA. Mais il risque « d’être handicapé par la présence annoncée d’une liste MNR conduite par Bruno Mégret, qui espère atteindre 5 % des suffrages exprimés et ainsi pouvoir fusionner au second tour avec l’UMP. Même si cet objectif semble irréalisable (le MNR plafonne désormais à 2 % en PACA et l’UMP n’acceptera jamais le moindre accord avec un parti considéré comme d’extrême droite). »

Sommaire - Haut de page