Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 291 du 11 avril 2003 - pp. 4 à 6, 12
Islam opprimé

Six élèves musulmanes ont décidé de porter le foulard islamique au lycée Mendès-France de Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). Mandé d’urgence, l’inspecteur d’académie a pris aussitôt des mesures très fermes : il a recommandé aux Maghrébines de « porter un voile plus discret. »

Un peu sévère, non ?

Déboutés dégoûtés

Des beurettes ayant bousculé une condisciple juive dans un collège de Brunoy (Essonne), la Justice avait classé l’incident avec une simple remontrance. Les parents ont alors poursuivi la principale, vingt journalistes communautaires montant la garde à l’audience. Raté !

Excédé par ces pressions, le tribunal a jugé que leur plainte comprenait "de nombreuses erreurs ou inexactitudes" et était "rédigée dans un style excessif, dénué de toute prudence." Les plaignants devront payer quatre mille leuros à l’enseignante qui a su "chaque fois et sans délai réagir comme il se devait". Le petit commerce n’est plus ce qu’il était.

Cimetière profané

La célèbre Allée des Naufragés du cimetière marin de Gruissan (Aude), où s’alignent les cénotaphes des "péris en mer" a été saccagée par une bande d’occupants. Croix tordues ou brisées, stèles arrachées, ex-voto volés...

Le vicaire épiscopal s’est déclaré dépité. « Je ne comprends pas ! »

C’est ça la différence : un chien pisse devant une synagogue, le rabbin comprend tout de suite que c’est un acte raciste. Un "jeune" saccage un cimetière chrétien, le curé ne comprend rien. Il devrait prendre des cours avec son collègue...

Pas courtois

« Trois radios en France sont des radios musulmanes, et si vous les écoutez, vous constaterez qu’elles sont vouées à la diffusion quotidienne de la haine et du racisme. Une radio appartient à un ami de l’homme de droite conservatrice Jean-Marie Le Pen, et curieusement, si vous l’écoutez, vous entendrez le même son de haine et de racisme. Les hommes de droite conservatrice et les radicaux musulmans ont découvert qu’ils avaient beaucoup de choses en commun. » C’est le dénommé Guy Millière, kollaboricain tendance furieux qui écrit ça en américain sur un site internet US. Le reste du temps, il fulmine (en français) sur... Radio Courtoisie.

Ratier Premier

Chapeau à Emmanuel Ratier, dont la lettre Faits & Documents a réussi un double "scoop" : l’annonce, dès janvier, du prochain divorce de Fabius, qui vient d’être "officialisé" par Paris Match ; et la révélation, six mois avant sa sortie, de la publication du livre de Péan & Cohen consacré au journal Le Monde. A l’époque, le projet était si secret que, chez l’éditeur, seul un minuscule cercle de dirigeants était au courant.

Faits & Documents - BP254-09 - 75424 Paris Cedex 09. Spécimen contre un carnet de timbres.

Chirac supplée

L’association humanitaire française "Solidarité" vient d’expédier, avec le soutien actif du gouvernement et le battage médiatique de rigueur, soixante-quinze tonnes de matériel médical et de premier secours dans le Nord de l’Irak.

Ce matériel sera distribué aux supplétifs kurdes de l’envahisseur.

Chirac est décidément un homme donneur...

Expo antisémite ?

A force de regarder la télé, on croyait que les juifs n’avaient pas de meilleurs amis que les Tunisiens (à se demander pourquoi tant de tunes s’étaient réfugiés en France)... Eh bien tout est rompu... Des étudiants israélites portent plainte contre des étudiants tunisiens organisateurs à Paris VIII d’une expo décrétée antisémite. On y voit « du sang, en abondance, des cadavres tuméfiés, l’horreur : une série de photographies qui auraient été prises après l’assaut de Jénine au printemps 2002. »

"Auraient"... On notera le conditionnel.

Sharon caricaturé...

En plus, la même expo montrait une caricature : « Ariel Sharon ricanant, nez proéminent, étoile de David au revers de la veste. » On se demande vraiment où le dessinateur est allé chercher que Sharon avait le nez proéminent ! Quant à apposer au revers du Premier ministre israélien l’emblème de son pays, c’est vraiment de la rage antisémite.

Hep, Justice !

Obéissant, le président de l’université a fait photographier l’objet et saisi le tribunal de Bobigny pour incitation à la haine raciale.

Si on manque de preuves, on se contentera de témoignages. Le moindre soupçon de mensonge serait déjà de l’antisémitisme.

Abus de langage

Il faut dire que cette exposition était organisée contre "l’annexion des territoires palestiniens par les autorités israéliennes".

Annexion ? Pourquoi pas territoires occupés pendant qu’on y est !

Bob le cureton...

Curieuse cette coïncidence chez les curés entre des moeurs bizarres et un engagement politique à gauche. Exemple, Robert Berland. Surnommé "Bob le Cureton" par ses camarades militants d’extrême gauche, il était de toutes les manifs, de toutes les grèves, de toutes les actions subversives. A temps perdu, il tenait la paroisse de Quillan dans l’Aude.

Quant à ses loisirs, on en saura plus après le verdict du tribunal correctionnel de Carcassonne, devant lequel il comparaît.

... rouge et pédomane...

Bob le Cureton a été dénoncé par un responsable d’association d’accueil de mineurs en difficulté, pour la façon particulière qu’il aurait eu de recevoir les jeunes gens dans son presbytère "largement ouvert à toutes les souffrances".

Certains de ses hôtes ayant confirmé avoir été victimes de son sens très spécial de la "présence à l’autre", les gendarmes l’ont interpellé.

... accueille "l’Autre" assassin...

Déjà en 1996, Bob le cureton avait été inquiété. Un notable local, le docteur Villeroux, ayant été assassiné, on retrouva l’assassin hébergé dans le presbytère du camarade curé. Mais, sans doute en raison de ses puissantes protections politiques et... tendancielles, ce dernier ne fut inquiété ni par la Justice ni par son évêque.

C’est vrai que, lui au moins, il ne disait pas la messe en latin.

Sommaire - Haut de page