Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 292 du 24 avril 2003 - pp. 4 et 5, 14, 18 et 19
Les amours de Sarko

Les choses vont bon train : la décade dernière, c’était Raffarin qui signait une pétition exigeant la criminalisation du refus du sionisme, idéologie nationale et socialiste inventée par le juif autrichien Herzl au XIXe siècle, ce week-end, c’est Sarkozy qui annonçait son intention d’imposer "d’aimer les Arabes". Avec Gayssot, on n’avait pas le droit de haïr, avec Sarko on est obligé d’aimer.

A quand les brigades du coeur ?

Au culte !

Selon le mini(très mini)stre de l’intérieur et des cultes (pas "du" culte, comme s’entête à le répéter le crétin de service à France-Info), en effet, "Celui qui n’aime pas les Arabes a le même visage que celui qui n’aime pas les juifs, le visage de l’intolérance, de la bêtise et de la haine".

En somme, il n’y a que ceux qui n’aiment pas les Français catholiques qui ont une gueule normale.

Mort aux c...

Il faut en tout cas s’attendre à une prochaine loi d’amour imposant aux Hexagonaux le sionisme, et le pro-arabisme, plus la tolérance et l’amour.

Juristes, à vos plumes ! Et prière de ne pas oublier de rendre l’intelligence obligatoire puisque la bêtise va devenir un délit.

C’est pas ça qui va contribuer à vider les prisons...

On se calme

Hué par les Arabes, Sarko n’a même pas été applaudi par les juifs. Il faut dire que sa sortie a donné l’occasion à un dénommé Abdallah Ben Mansour d’aventurer un parallèle entre la loi interdisant le voile et la loi imposant l’étoile jaune, ce qui a provoqué, une fois de plus, "l’émotion de la communauté".

Sont décidément bien émotifs, ces petits gars. Devraient essayer le prozac.

Maso, Schizo, Sarko

Sarko, pourtant, s’est montré prudent. Façon ni pour ni contre, bien au contraire. Il a tenu à faire savoir qu’il serait "aux côtés de tous les fidèles musulmans ou juifs lorsqu’il s’agira de protéger un lieu de culte, synagogues ou mosquées".

Pour les églises, on peut y aller sans risque.

Le problème c’est de savoir ce qu’il fera quand les Arabes et les juifs s’entrebattront comme lors des récentes manifs anti-guerre d’Irak.

Il se flagellera tout seul dans son coin, Schizo ?

La g... enfarinée

De jeunes militants identitaires avaient enfariné la tronche de Malek Boutih, de SOS-Racisme, lors d’un meeting à Montpellier.

Ne reculant devant aucun ridicule, le député UMP, Jacques Domergue, qui accompagnait Boutik, a porté plainte pour violence en réunion parce que son beau costume a été taché dans l’affaire.

Les militants nationalistes ont été interpellés et jetés en prison.

UMP blanchi

Il faut dire que Domergue traîne une lourde casserole dans son coin. Frêche l’accuse d’avoir été le négociateur de Jacques Blanc dans les discussions pour obtenir les voix du FN dans le combat pour la présidence de la région.

En somme, cette plainte contre "l’extrême droite" a tout de la savonnette à vilain.

Reste à savoir si les magistrats vont apprécier le rôle de blanchisseur qu’on veut leur faire jouer.

Gollnish sabre

Bruno Gollnisch, Délégué général du Front National : « Je vous rappelle que c’est pour le motif d’avoir déclenché une guerre en violation des traités qui la prohibaient que l’on a pendu les dirigeants allemands au procès de Nuremberg et les dirigeants japonais au procès de Tokyo. Ce n’est pas la question des atrocités, c’est le crime contre la paix. »

Le héros de l’Hérault

Un sacré jean-foudre de guerre, le mari de Madame RATP, Francis Idrac, préfet de l’Hérault. Le 14 avril, le service courrier de sa préfecture reçoit des recommandés qui laissent échapper de la poudre blanche. Illico, il déclenche le plan Biotox : intervention d’une cellule mobile de la sécurité civile, transport des employés à l’hôpital, mise en quarantaine du site, transport de la poudre par hélico dans un labo marseillais. Bref, panica generale.

Elémentaire...

Un flic a alors l’idée d’interroger les signataires des bulletins d’envoi recommandé (Sherlock Holmes pas mort) : des dames qui lui expliquent volontiers avoir rédigé pour leurs époux dominicains des demandes de régularisation renforcées, sur conseil d’un marabout, par du sucre magnétisé.

Vous croyez que tout s’est terminé par un éclat de rire ? Attendez la suite...

Voie de fait

Le préfet Idrac porte plainte. Les deux fonctionnaires du service courrier aussi. Les femmes sont mises en garde à vue. Motif : "Dans le contexte actuel, l’envoi d’une poudre non identifiée est constitutif d’une voie de fait." Filer la venette à un préfet, ce n’est pas plutôt un crime de lèse-majesté ?

Enrichissement

Finalement, un seul en sort blanchi (oh pardon !) : le marabout.

L’affaire lui a rapporté cinq cents euros de "consultation".

Ça met le prix du kilo de sucre à un niveau carrément prohibitif mais que ne ferait-on pas pour encourager l’enrichissement mutuel par métissage culturel ?

Versailles hérite...

Fuyez, rien ne sera découvert !

Venant d’un haut magistrat, ce genre de conseil peut surprendre. C’est pourtant le sens évident de la note que les victimes d’accidents matériels de la circulation se voient remettre par la police sur ordre du procureur de la République de Versailles (qui, prudemment, ne signe pas de son nom...). Une véritable incitation au délit de fuite !

... du proc gauchiste...

Qu’on en juge : aux victimes d’un accident qui n’auraient pas pu faire établir de constat en raison de la fuite du conducteur adverse, le proc annonce froidement : "La plainte que vous souhaitiez déposer ne sera pas reçue par les services de police ou de gendarmerie et, à ma demande expresse, il ne sera pas non plus procédé dans les commissariats au recueil d’une déclaration sur un registre dit de main courante."

... Clément Schoueller...

En effet, pour ce chat fourré "le délit de fuite n’existe que si le numéro d’immatriculation du véhicule adverse n’a pu être relevé par vous-même et un témoin"...

Et dans ce cas, si vous pouvez déposer plainte, autant pisser dans un violon puisque, bien sûr, aucun flic ne perdra de temps à rechercher le conducteur inconnu d’une voiture disparue sur laquelle personne ne pourra donner aucune indication.

... Cacique du SM !

Question : Qui est le magistrat auteur de ces directives abracadabrantes ? Une vedette. Les malheureux Versaillais ont en effet hérité depuis dix-huit mois du fameux Clément Schoueller, militant d’extrême gauche et cacique du sinistre Syndicat de la magistrature, qui occupe la fonction de procureur de la République auprès du tribunal de la ville.

Pour ce proc, le flic est un porc...

Ce magistrat n’en est pas à son coup d’essai : il y a deux ans, il provoquait la colère de ses collègues et des policiers en publiant une sorte de précis de désobéissance civile intitulé Police vos papiers ! dont la couverture s’ornait de la caricature d’un flic ivre de colère et qui donnait aux individus soumis à un contrôle d’identité des conseils de résistance.

... qui contrôle au faciès...

La réaction des policiers fut si vive que le ministre (pourtant socialiste) de l’époque, Vaillant, fut contraint de déposer auprès du procureur de la République de Paris une plainte pour "injure et diffamation envers un corps constitué", l’injure étant la couverture et la diffamation une phrase de l’introduction qui accusait les flics de faire des "contrôles au faciès".

... et cause d’insécurité !

C’est encore le même magistrat rouge qui, interrogé sur une hausse brutale de la délinquance (près de 8 %), avait eu cette réponse ébouriffante : "Cette hausse est certainement liée à un développement de la police de proximité (...) plus on quadrille le territoire avec ces policiers, plus on a un développement des constatations de toutes petites affaires..."

Toujours cette vieille obsession du pompier pyromane...

Sommaire - Haut de page