Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 293 du 15 mai 2003 - pp. 4 à 6, 12, 14
MOF contre BB

Brigitte Bardot aurait dû se méfier de l’accueil de Fogiel, sur France 3, lundi 12 mai dernier : comme Franz-Olivier Giesbert se fait appeler FOG, Marc-Olivier Fogiel, présentateur d’ "On ne peut pas plaire à tout le monde", aime à se parer de l’acronyme branché de MOF. Trois lettres qui, en argot négro-américain, se lisent... MOther-Fucker !

"Bouffon", AOC

C’est à ce MOF qu’en décembre dernier un internaute juif écrivait sur désinfo.com : « belliqueux, irrespectueux vis-à-vis de vos invités, revanchard (...), inculte, méchant et incompétent (...) l’adjectif de "bouffon" vous va à merveille. (...) je crains que vous ayez oublié vos origines. »

Procès stalinien

En tous cas, MOF n’avait pas oublié ses amis. Entre le raseur confus Stéphane Blavatsky, lequel, dans la meilleure tradition des procès staliniens, donnait au procureur le dernier mot alors qu’aucun avocat n’avait été autorisé à parler, et le psy-flic de service, Philippe Grimberg, ce petit monde était vraiment en famille.

Résistance = maladie mentale

Ce Philippe Grimberg, d’ailleurs, pourrait avoir des soucis avec son Ordre. Il n’est pas certain qu’un psychanalyste soit déontologiquement fondé à porter, comme il l’a fait, un diagnostic de santé mentale à partir de la lecture rapide d’un simple livre et qu’en plus il soit moralement autorisé à donner ses conclusions en pâture au public.

Les avocats de BB pourraient s’y intéresser...

Grimberg par lui-même

L’accusateur le plus virulent de ce médicastre de chobize est d’ailleurs... lui-même. Dans la préface de "Pas de fumée sans Freud", il dénonçait en effet le charlatanisme de « la psychanalyse dite "appliquée", attachée, de manière caricaturale, à expliquer l’auteur par son oeuvre et réciproquement. »

C’est précisément ce qu’il a fait.

Fogiel : la trouille

Courageux mais pas téméraire, le petit Fogiel avait multiplié les précautions. Entre autres, le mari de BB, Bernard d’Ormales, a été flanqué toute la soirée d’un couple de gros bras chargés de le maîtriser pour le cas où, donnant libre cours à sa nature généreuse, il se serait levé pour flanquer un bourre-pif au petit voyou.

Attaque, mon chien !

Pendant toute l’émission, l’oreillette de MOF a déversé l’ordre d’attaquer sur la vie privée.

Mais l’avocat de BB avait prévenu : à la première allusion à ce sujet douloureux, le juge des référés était saisi d’une demande d’interdiction de diffusion. D’où perte sèche de plusieurs millions de francs pour le producteur. La chasse aux sorcières n’est pas la pêche au gros : c’est fait pour gagner de l’argent, pas pour en perdre.

Delon écoeuré

Après avoir assisté au début de l’enregistrement, Alain Delon s’était éclipsé pour prendre son avion en direction des Antilles. C’est là-bas qu’il a découvert l’émission. Et a aussitôt téléphoné à Bardot pour lui dire son écoeurement et son regret de n’être pas resté jusqu’au bout pour prendre sa défense.

Caramba ! Encore raté !

MOF n’aura sans doute pas droit aux félicitations de ses cornacs. Non seulement, en tentant de piéger les deux derniers monstres sacrés du cinéma français, il a réussi à faire découvrir au Français que l’un et l’autre étaient des amis d’un autre monstre, Le Pen en personne, mais encore il a assuré au livre maudit de Brigitte Bardot, "Un cri dans le silence" (Rocher), une promotion dont l’éditeur n’aurait pas osé rêver : dès mardi midi, le premier tirage était pratiquement épuisé.

Ceux que Stéphane berne...

... Ce sont nos amis qui nous prient de ménager la petite fiotte de Lyon, parce qu’elle aurait une photo de Louis XVI pliée en huit dans son portefeuille ! Mais « on juge l’arbre à ses fruits ». Et Bern a fait la promo de l’émission pourrie de Fogiel pendant 90 mn sur Franc Sphincter, le matin même du 12. Et le 14 encore, Stéphane Bern appelait à boycotter le livre de BB.

Wacisme ordinaire

La générosité des Parisiens est sollicitée, ces jours-ci, par le Secours pop (PC"F") et le Denier du Culte (Eglise conciliaire). Ces deux entreprises procèdent à des études de marché, avant de lancer leurs coûteuses campagnes de mendicité. Résultat : il n’y a que des blancs sur leurs "visuels". Blancs, invitez un enfant (blanc) défavorisé en vacances. Blancs, casquez les douze deniers du culte. Qu’est-ce que ça veut dire ? Que les autres races sont trop avares pour être efficacement sollicitées ? Pas joli joli, ce racisme institutionnel. Au boulot, Licrado & C° !

L’Afrique lapide

Réunie conformément aux règles des démocraties les plus avancées, la Cour suprême du Nigéria a examiné et finalement ratifié une décision de la Justice de ce pays-phare de l’Afrique moderne : La femme condamnée à mort par lapidation pour avoir eu un enfant après avoir divorcé sera donc exécutée.

Cependant, dans un souci humanitaire qui les honore, les autorités nigérianes ont repoussé l’application de la peine d’un mois afin que l’enfant du péché puisse être sevré sans risque pour sa santé.

C’est à ce genre de détail que l’on mesure les progrès liés à la décolonisation.

Discrimination au PS

La dernière lubie au P.S : imposer des responsables locaux et des candidats aux élections sur le critère unique de la race. C’est Hollande qui a lancé l’idée en demandant aux militants socialistes arabes et nègres de faire acte de candidature à des postes de responsabilités. Il s’agit de tester un projet de loi "révolutionnaire" copié sur la règle des quotas qui impose aux partis de présenter 50 % de femmes sur les listes de candidats.

Tordus...

Aux militants bêtement blancs qui font remarquer que cette initiative est non seulement idiote et raciste mais encore contre-productive, les intéressés répliquent que « Jaurès avait défendu Dreyfus, ce qui lui a coûté son mandat, mais il l’a retrouvé plus tard ». Il faudra un jour expliquer le rapport entre un officier juif accusé de trahison et la promotion d’Africains en carte au PS. Ces socialauds sont vraiment des esprit tordus.

... et ignares

Accessoirement, ce sont des ignares et/ou des menteurs. Si le PS nous permet de lui enseigner sa propre histoire, Jaurès ne fut pas battu pour son dreyfusisme. Il fut éjecté aux élections de 1898 par le marquis de Solages sur l’affaire des Verreries ouvrières d’Albi. Privé de son indemnité parlementaire, il aligna La petite République sur l’Aurore où Zola avait publié son fameux "J’accuse".

Quatre ans plus tard, il touchait, pour fonder l’Huma, d’importants fonds juifs abondés, notamment, par la famille... Dreyfus.

Sommaire - Haut de page