Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 294 du 28 mai 2003 - p. 11
Revue de presse
Le Figaro
Examens sabotés à Perpignan

Les 2 000 étudiants (sur 11 000) de l’université de Perpignan convoqués le 19 mai pour les examens de fin d’année ont trouvé partout les portes closes, entravées par des barricades de chaises et gardées par plusieurs centaines de personnes. Ils sont rentrés chez eux à l’issue d’un vague face-à-face et d’échanges d’invectives avec le piquet de grève. Rémi, étudiant de Ire année : « Pour moi, c’est une catastrophe. Si le blocus se poursuit, cela veut dire que nous passerons les examens en septembre. Et nous savons très bien que les jeunes comme moi qui devront travailler cet été pour se faire de l’argent de poche n’auront pas le coeur ni le temps de réviser. »

Midi Libre
Grévistes violents

A Montpellier aussi, les examens ont été sabotés. Une enseignante blessée par des collègues témoigne : « Des manifestants étaient présents pour perturber la tenue des examens. Les élèves ont pu pénétrer dans leurs salles, mais les manifestants nous ont empêché de fermer les portes. Il y a eu une bousculade... Un échange de coups entre un groupe de professeurs non grévistes dont je faisais partie et des professeurs grévistes. Nous avons été agressés. » Elle accuse aussi des excités étrangers à l’Education nationale.

Nîmes : esclavagistes interpellés

Le 21 mai à Nîmes, 28 personnes ont été placées en garde à vue dans une affaire de réseau de travail clandestin entre la Thaïlande et le Gard. Un réseau thaï alimentait le Gard en main-d’oeuvre bon marché pour des exploitations agricoles de maraîchage. 45 policiers déployés à Saint-Gilles, Redessan, Manduel, Bouillargues, Jonquières-Saint-Vincent et Garons ont interpellé des exploitants agricoles. Les clandestins devraient être expulsés.

Charlie Hebdo
Raffarinade

"Le journal de la France d’en haut" (21/5) révèle que Raffarin n’a vendu que 1 800 exemplaires de son essai "La France de mai". Que n’a-t-il pris modèle sur Ferry, qui a fait distribuer 800 000 ex. de sa "Lettre à ceux qui aiment l’école" (éd. Odile Jacob) aux frais du contribuable ?

Légitimiste
"Le Monde" bouffe "La Vie"

Adam Villiers indique que L’Immonde détient 30 % des capitaux de La Vie (ci-devant catholique), et que cette dernière, pour faire bon poids, vient d’embaucher un rédac-chef trotskiste et franc-mac.

Par ailleurs, le camarade Hamiche promet (page 4) d’émettre « 30 heures » le 20 août sur Courtoisie. Ho ! Tu galèges...

L’Hémicycle
Le FN en piste pour 2004

« Le délégué général du Front national, Bruno Gollnisch, a convié la presse début mai à découvrir son ouvrage intitulé "La réaction, c’est la vie". Mais il fut surtout question des scrutins à venir : les régionales et les européennes de 2004 pour lesquelles le FN peaufine ses discours et ses listes. » "Le journal (hebdo) des responsables politiques" (21/5) précise d’ores et déjà qu’aux régionales Gollnisch sera tête de liste en Rhône-Alpes, JMLP en PACA, Marine Le Pen en Ile-de-France, et Carl Lang dans le Nord. Le Front compte doubler sa représentation au Parlement européen. Il constitue par ailleurs un "shadow cabinet".

Rivarol
Nouvel esclavage sud-africain

Pour un dossier consacré au naufrage de l’Afrique, notre confrère (23/5) a demandé à Noëlle Saclet de se pencher sur une enquête approfondie de l’Organisation internationale pour les migrations (O.I.M) : « Déjà réputée pour son taux élevé de criminalité, sans équivalent ailleurs dans le monde, et qui contraint les citadins blancs et la bourgeoisie noire à vivre dans de véritables camps retranchés ceinturés de barbelés et de défenses électrifiées, la Nouvelle Afrique du Sud est aujourd’hui dénoncée comme étant l’épicentre du commerce sexuel de femmes et d’enfants pratiqué en Afrique australe, ainsi qu’une plaque tournante d’un vaste trafic sexuel à l’échelle mondiale. »

Présent
Antony défend Baudis

Implanté dans le Sud-Ouest, le dirigeant FN Bernard Antony tient, dans le quotidien national (23/5), à « exprimer (son) écoeurement devant la manoeuvre visant à impliquer (Dominique Baudis) dans l’affaire Alègre, qui rappelle par ailleurs la nécessité du rétablissement de la peine de mort pour des tueurs dépossédés de toute humanité. »

Dernière Nouvelles d’Alsace
Le PS snobe Bockel

Le quotidien strasbourgeois (26/5) rapporte que le maire PS de Mulhouse, Jean-Marie Bockel, connu jusqu’au Libre Journal pour ses positions en pointe contre l’insécurité, positions électoralement utiles au PS au pouvoir, est désormais « inaudible » dans un PS d’opposition, verbalement gauchi au récent congrès de Dijon. « "JMB", qui fête ses 30 ans de PS, a cependant du mal à digérer d’avoir été oublié par Hollande sur la liste des membres du conseil national. »

DNA se gausse par ailleurs de Catherine Trautmann, qui, à l’étranger, « parle de Strasbourg comme si elle dirigeait toujours la ville. »

Sommaire - Haut de page