Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 295 du 7 juin 2003 - p. 12
Autres nouvelles
Les Zexagonaux sont-ils des crétins ?

La lecture en profondeur des résultats d’un sondage sur les croyances des habitants de l’hexagone (toutes origines confondues) effectué en mars dernier par l’institut CSA à la demande de l’hebdomadaire La Vie et du quotidien Le Monde(1), autorise à s’interroger sur le degré de lucidité de nos contemporains après deux siècle et demi de Lumières et de laïcité.

Premier constat, et l’on peut s’en féliciter, la propagande anticatholique des médias qui ne cessent de présenter la religion naturelle des français, le catholicisme, comme une superstition en perte de vitesse et le mahométisme comme "la deuxième religion de France" est ridiculisée.

62 % des Français se déclarent catholiques et les musulmans ne sont que 6 %. C’est-à-dire que le taux d’islamisation de la France recoupe à peu près celui de l’immigration arabo-africaine. Ce que confirme d’ailleurs une réponse au sondage selon laquelle 42 % des musulmans déclarés déclarent ne jamais aller à la mosquée. Ce qui établit le caractère avant tout ethnique de la référence à l’islam.

Deuxième constat : parmi la très forte majorité de "catholiques", 50 % n’y assistent que pour les cérémonies familiales (baptême, mariage, funérailles) ou les grandes fêtes et 17 % vont à la messe au moins une fois par mois (les autres n’y vont que très rarement voire, pour 7 %, jamais.)

Jusque là, rien de bien surprenant.

C’est quand on entre un peu plus avant dans le détail que les choses se gâtent...

Ainsi, comment expliquer autrement que par un grave dysfonctionnement des mécanismes intellectuels, le fait que 11 % des catholiques dits "pratiquants" (c’est-à-dire, rappelons le, participant à la messe une fois par mois au moins) déclarent exclure l’existence de Dieu... ?

Ce n’est qu’un début car parmi ces sondés qui excluent totalement l’existence d’un Dieu, il s’en trouve tout de même 6 % pour croire à l’existence du diable.

Phénomène plus rassurant quoique guère plus logique : 17 % des athées convaincus déclarent croire à la réalité des miracles et 10 % sont certains que les prières sont exaucées.

On notera cependant que 8 % des croyants qui affirment prier tous les jours soutiennent d’un même élan qu’ils ne croient pas du tout à l’efficacité de la prière.

Si l’on considère les seuls catholiques, ils sont 19 % à ne pas croire à l’efficacité de la prière, 28 % à écarter totalement la possibilité des miracles et 54 % à écarter l’hypothèse de l’existence du diable.

Plus intéressant encore : 13 % des incroyants radicaux sont convaincus de l’efficacité du recours à des objets sacrés.

Ceux qui tiennent l’existence de Dieu pour certaine sont pratiquement aussi nombreux que ceux qui l’excluent totalement pour déclarer qu’il n’y a rien après la mort. (11 et 12 %)

30 % des catholiques pratiquants, c’est-à-dire des gens qui, une fois par mois au moins, récitent le Credo, répondent à la question de savoir ce qui se passera après leur mort, qu’ils n’en savent absolument rien. 6 % sont convaincus qu’ils vont se réincarner dans un autre corps et il ne s’en trouve que 12 % pour croire à la résurrection des corps qui est pourtant l’un des dogmes fondamentaux de l’Eglise à laquelle les catholiques prétendent appartenir.

Cela dit, on peut être rassuré en apprenant que 26 % des musulmans sont tout à fait d’accord avec le dogme selon lequel le Christ est le Fils de Dieu (ce qui compense le fait que 24 % des catholiques "pratiquants" assurent ne pas y croire du tout...)

A titre de réciprocité, 69 % des catholiques (soixante neuf pour cent !!!) croient dur comme fer que Mahomet est un prophète mais 6 % des musulmans sont convaincus du contraire...

Et pour ajouter à la confusion générale, 71 % seulement des catholiques pratiquants croient en la Sainte Trinité, croyance qu’ils partagent avec 18 % des musulmans qui, pourtant, répètent au moins cinq fois par jour "Il est Dieu, Unique. Dieu, le seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus. Et nul n’est égal à Lui." (Coran, 112:1-4)

A l’évidence, les imams ne réussissent pas beaucoup mieux que les curés conciliaires...

Le Libre Journal

(1) "Le Monde" détient 30 % des parts de "La Vie" ci-devant catholique. Ce qui explique ce sondage... conjoint.
Sommaire - Haut de page