Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 296 du 19 juin 2003 - pp. 18 et 19
Le Xe anniversaire du "Libre Journal"
Plus de cinq cents amis sont venus
à notre réunion de famille

Pour une fois, toute la famille est tombée d’accord, ce dimanche de fête des pères : les salons et le jardin de l’Union des Aveugles de Guerre (49, rue Blanche, Paris IXe) ont offert un cadre idéal à la célébration du dixième anniversaire du Libre Journal.

Cette belle oeuvre dirigée de main de maître par Monsieur Minoret est un délicieux havre de paix et d’amitié française au coeur de Paris.

Cinq cents visiteurs au bas mot sont venus à cette réunion de famille impeccablement organisée par Anne Brassié de Radio Courtoisie et Gille Soulas de la Librairie Nationale.

Parmi les hôtes du jour, les directeurs d’émission de Radio Courtoisie (Anne Brassié, Gérard Marin, Jean-Gilles Malliarakis, Benjamin Guillemain, Hugues Serapion, Hugues de Sainte Marie), la presse amie (Camille Galic, Chard et Jérôme Bourbon de Rivarol, Jeanne Smits et Olivier Figuéras de Présent, Jean-Marie Molitor de Minute, l’abbé de Tanouärn de Fideliter, Olivier Pichon de Monde et Vie, Emmanuel Ratier de Faits et Documents, Henri de Fersan du Libre Arverne), les associations littéraires (amis de Béraud, de Céline, de Poulet, de La Varende) et surtout, plus de cent auteurs qu’il est impossible, bien sûr, de citer tous mais parmi lesquels on reconnaissait Jean Raspail, Dominique Venner, Vladimir Volkoff, Philippe Conrad, Jean de Viguerie, D. Raffard de Brienne, F.-M. Algoud, Bernard Lugan, J.-C. Valla.

Les signatures du Libre Journal étaient bien sûr présentes. Même François Brigneau avait accepté de descendre de son Aventin clodoaldien.

Le soir, cent invités partagèrent le délicieux dîner présidé par Danièle de Beketch dont l’invité d’honneur était Son Altesse Royale le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme.

Son toast plein d’esprit nous fixe la ligne à tenir : « Pour ce dîner du Xe anniversaire vous m’avez reçu sous le drapeau de la république. Puisse celui du XXe nous accueillir sous l’étendard frappé des Lys. »

Le Libre Journal
Sommaire - Haut de page