Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 298 du 9 juillet 2003 - p. 23
L’humeur de Patrick Gofman
Touche pas à mon "people" !

Lille, 28 juin : je vis mes mondanités propres dans le Nord. SdB m’a délégué à une "Fête de l’Identité" flamande où j’ai la joie de retrouver - notamment - Camille Galic et Chard de Rivarol, Robert Steuckers et Olivier Pichon, le nouveau directeur de Monde et Vie... Nos hôtes m’invitant à lamper de la « bière identitaire », je fais mon devoir et je me retrouve patriotiquement éméché à la tribune. C’est ainsi que je m’y laisse aller à tutoyer Mme Galic devant 200 personnes ! Elle s’en offusque et me révèle que Chard la vouvoie depuis trente ans. Je lui beugle des excuses aussi publiques que mon affront, et elle finit par en rire. Plus tard, un Lillois me dit qu’il conserve en vue sur son bureau le bulletin d’abonnement au LJ que je lui ai remis à... Nice, en avril dernier. Pour peu que nous le revoyions à Strasbourg, puis à Brest, nous aurons bientôt un nouvel abonné...

***

Paris, 29 juin. "Conférence identitaire" dans le XVe. L’adresse annoncée n’existe pas. Mais au M° Ségur on est pris en charge et conduit au lieu clandestin ! On se croirait en France occupée... Cette fois, la mondanité réunit le pasteur Blanchard, le commandant Bunel, Randa, Ignace, Fersan et Faye, avec 150 personnes environ. Thierry, de "La Licorne bleue", me propulse à la tribune pour donner à son public la primeur de la libération de Limonov, très applaudie. Tout en me repliant vers mon petit stand - Le Libre Journal, très beau très cher ! - j’entends avec stupeur mon voisin de tribune déclarer qu’il s’en va, parce qu’on ne lui permet pas de déclamer 60 feuillets imprimés. Ce bonhomme se révèle un Français converti à l’islam.

Il s’est décoré lui-même d’un prénom mahométan et d’une particule imaginaire. Et cet individu dédaigne un temps de parole de 20 mn. Et on dira que nous sommes intolérants !

***

Plus mondain encore : S.A.R. Sixte Henri de Bourbon-Parme a lu attentivement L’Affaire Limonov (19 feuros franco à Dualpha - BP 58 - 77522 Coulommiers cedex). Elle signe la pétition. Deux jours après, Edouard est libre ! S.A.R. devrait toucher les écrouelles...

Patrick Gofman
Sommaire - Haut de page