Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 299 du 22 juillet 2003 - p. 17
Revue de presse

NRH

La NRH a un an. Son n° 7 (juillet-août) est paru (6 zeuros chez votre marchand de journaux - www.nrh.fr). Il nous a enthousiasmé. En sus du dossier de 30 p. affiché ci-dessus, nous avons spécialement apprécié "Bernard de Clairvaux", par Anne Bernet ; "Les chrétiens d’Irak au temps de Saddam Hussein", par J.-P. Péroncel-Hugoz (le meilleur reporter du Monde !) ; et surtout l’article de Pauline Lecomte consacré au film "Stupeur et tremblements" (deux fois salué par LLJ). Mais le sommaire est si riche que chacun trouvera un intérêt personnel à adopter la meilleure revue d’histoire offerte au grand public. Un an (6 n°) : 32 zeuros (au lieu de 36) à "La NRH" - Service abonnements - 88 ave des Ternes - 75017 Paris.

France inter
Dernière informée

« Il paraît qu’il faut dire "courriel", maintenant, et plus "e-mail"... » Début juillet, nous avons entendu ce scoop dans plusieurs émissions de Franc Sphincter. Radio d’Etat. De libre débat entre la gauche et l’extrême gauche. Il faut quelques années pour que la moindre information lui parvienne, mais si elle lui plaît, elle la répercute aussitôt.

Reconquête
Antony et Baudis

Dans le mensuel de Chrétienté-Solidarité (juin, n° 198 - 4,5 keuros), en couleurs désormais, un entretien avec Bernard Antony. Celui-ci rappelle quel menteur est l’ancien maire de Toulouse, Dominique Baudis, niant ses contacts avec le FN après les régionales de 86. Pour autant, « Que ce lièvre craintif, toujours aux aguets, connu de tous, ait pu aller se jeter dans sa ville en quelque tanière d’infamie (...), cela me paraît invraisemblable. »

Antony lance aussi un appel : pas beaucoup plus gourmand que Fersan, il lui faut « 200 nouveaux abonnés ». 45 keuros pour un an (10 n°) à l’ordre de "Reconquête" - 70 bd St-Germain - 75005 Paris.

Les Lettres Fersanes
Ya pas bon quotas...

Fersan applaudit, dans son samizdat de juillet, à l’expulsion du Sénégal de quinze... clandestins français. Encore plus drôle : l’histoire du patron US sommé par la NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) de respecter les quotas de noirs dans son entreprise, ce qui l’oblige à en... licencier cinq !

Rivarol
Cinquième Colonna

Yvan Colonna, "le tueur présumé" du préfet Erignac, les médias de gauche - mais aussi Christophe Cornevin du Figaro (19/7) - préfèrent lui donner le nom bucolique et touchant de « berger de Cargèse ». On sait que ce pauvre berger est le fils d’un ex-député PS. Et on apprend d’un lecteur de Rivarol (18/7) que « Pendant que les sbires de M. Sarkozy (...) procédaient à l’arrestation d’Yvan Colonna, la soeur de ce dernier se rendait à l’aéroport d’Ajaccio y chercher le fils... dudit ministre, issu de son mariage avec la Corse Marie-Dominique Ciuli. »

Le Figaro
Morts à Roubaix

La mortalité routière a beaucoup diminué en France. Mais elle a augmenté à Roubaix. C’est étrange, puisque cette ville du Nord est habitée par une majorité absolue de citoyens exemplaires, adeptes d’ « Allah, le Miséricordieux »...

Charlie hebdo
Martyrs à Rouen et Orange

Les "anarchistes" d’Etat ne sont pas contents. D’abord parce qu’à Orange (FN) le commando CGT du Spectacle a été mis en déroute (comme partout où on lui a résisté). Et qu’autorisé à prêcher les spectateurs des Chorégies, ceux-ci l’ont « hué et sifflé ».

Ensuite parce que son correspondant "Goobi" lui écrit de Rouen que le 27/28 juin, lorsque les intermittents ont barré le pont Guillaume-le-Conquérant, ils ont essuyé une charge de CRS : « Une jeune comédienne de 24 ans a eu les dents fracassées par un coup de bouclier volontaire et raciste (elle est d’origine algérienne)... »

Il y en a deux pages comme ça mais on n’a pas pu tout recopier parce qu’on pleurait trop.

DNA
Sniper flingué à Mulhouse

Alsace d’Abord et le Bloc identitaire (voir notre enquête "Où va la droite nationale ?") ont réussi, malgré l’hostilité de la sous-préfecture, à faire annuler le concert à Mulhouse du groupe Sniper, "rappeur" coutumier du racisme anti-français, de l’apologie du viol collectif, etc.

Libération
Raffarin contre "l’homophobie"

Libé (19/7) pavoise : le Premier ministre a reçu dans son palais national la "France d’en bas-résille" : les organisateurs de la "Gay Pride", puis "Gay Lib" (groupuscule homosexuel de l’UMP, dont l’exhibitionnisme a déjà coûté des centaines de démissions au parti gouvernemental). A tous, il a promis « une loi contre l’homophobie ». Dépêchez-vous de crier partout ce que vous en pensez, tant que c’est gratuit !

Sommaire - Haut de page