Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 299 du 22 juillet 2003 - p. 23
Humour
Intermittence en 1898

Je me rappelle avoir été témoin de la représentation d’un mélodrame à vous glacer le sang, au Queen’s Theatre, me semble-t-il. L’auteur avait confié à son héroïne une quantité de répliques qui nous parut tout à fait superflue. Dès qu’elle mettait les pieds sur le plateau, cette femme commençait à parler comme un moulin : pour la moindre broutille, maudire le traître, par exemple, il ne lui fallait pas moins de vingt lignes. Quand le héros lui demandait si elle l’aimait, elle se levait et lui répondait par un discours qui durait trois minutes, montre en main. On tremblait dès qu’elle ouvrait la bouche. Au troisième acte, quelqu’un s’emparait d’elle et l’enfermait dans un donjon. Dans l’ensemble, il s’agissait d’un individu peu recommandable, mais nous eûmes néanmoins le sentiment qu’il était l’homme providentiel et toute la salle l’acclama à gorge déployée. Nous nous flattions de l’espoir d’être débarrassés d’elle pour le reste de la soirée, mais voilà qu’une andouille de porte-clef venait traîner par là et qu’elle le suppliait, à travers la grille, de la laisser sortir rien qu’un instant. Le porte-clef, un brave homme, certes, mais vraiment trop mollasson, hésitait.

« Te laisse pas faire, hurla un très sérieux adepte de l’art dramatique, depuis le balcon, elle va très bien. Laisse-la donc où elle est. »

Le vieil imbécile refusa d’écouter nos conseils ; il voulut résoudre tout seul le problème. « C’est bien peu, ce qu’elle me demande là, fit-il remarquer, et cela la rendra heureuse. »

- Elle peut-être, mais nous ? objecta la même voix tombant du balcon. Tu la connais pas, toi ; tu viens juste d’entrer en scène. Mais nous, on se la farcit depuis le début de la soirée. Elle a fini par se taire, laisse-la donc tranquille.

- Ah, faites-moi sortir, ne fût-ce qu’un moment, glapit la pauvre femme. Il faut absolument que je parle à mon enfant.

- Ecris-lui donc sur un petit bout de papier et passe-le par la grille, proposa une voix venue du parterre. On veillera à le lui faire parvenir.

- Dois-je empêcher une mère de rejoindre son enfant mourant ? se demanda le porte-clef. Non, ce serait inhumain.

- Mais non, pas du tout, persista la voix du parterre, justement pas dans son cas. C’est à force de parler qu’elle l’a rendu malade, son mouflet.

Le porte-clef refusait toujours de se rendre à nos raisons. Il ouvrit la porte de la cellule, sous les huées de la salle entière. La femme parla à son enfant pendant au moins cinq minutes, à la fin desquelles il rendit l’âme.

« Hélas, il est mort ! hurla la mère atterrée.

- Il en a de la veine ! » riposta la salle, avare de compassion.

Jerome K. Jerome

Second Thoughts of an Idle Fellow - 1898
Sommaire - Haut de page