Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 301 du 17 septembre 2003 - pp. 10, 12, 16
Voile au bureau...

Musulmane et fonctionnaire dans l’inspection des transports lyonnais, Nadjet Ben Abdallah a décidé d’imposer son voile islamique à ses collègues de travail.

Pour cela, elle a engagé une action devant les tribunaux qui, à deux reprises, l’ont déboutée. Elle s’en fout. Elle ira en cassation, au Conseil d’Etat et en Cour européenne : son avocat est payé par l’UOIF, machin islamique mis en place par le ministre de l’intérieur au prix d’une élection truquée.

... Mais pas de sapin !

L’agitatrice islamiste n’en est pas à ses débuts. Elle avait déjà obtenu l’interdiction de l’arbre de Noël traditionnel dans les bureaux de son service au motif qu’une des boules de plastique suspendues aux branches portait deux angelots, "symbole chrétien". Pourtant le Coran invoque les anges (mala’k) à maintes reprises...

... Ni de croix !

Autre effet de la haine antichrétienne de Ben Abdallah : harcelé, l’inspecteur général des transports Alain Gouteraux, a dû rédiger une note interdisant aux fonctionnaires catholiques d’arborer des bijoux en forme de croix.

Comme dans un Moulin

La mousmé s’est attiré la rancune tenace de la plupart de ses collègues de bureau qui refusent de travailler dans la même pièce qu’elle. Ce qui lui permet de se proclamer victime du racisme et de se plaindre d’être traitée « comme Jean Moulin, seule dans le droit chemin contre l’administration. »

Coup monté

L’affaire n’est pas un simple cas individuel, on s’en doute. L’islamiste Kamel Kebtane, président du Conseil régional du culte musulman, en profite pour réclamer la révision de la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat et exige du Conseil français du culte musulman qu’il se saisisse du cas de Nadjet.

Libertinage à Toulouse

Pendant quelques jours, les internautes qui visitaient le site de la mairie de Toulouse tombaient sur un très bizarre « Libertinage à Toulouse ». En cliquant sur ce choix, ils arrivaient sur un site proposant de télécharger des vidéos supposées montrer « les partouzes des notables toulousains ». Les amateurs découvraient alors un logiciel permettant de surfacturer via le téléphone des vidéos inexistantes. Bien fait, non ?

Fabius sur la 601è place Allende

Le 11 septembre, Fabius a eu la mauvaise surprise, lors d’une manifestation officielle à Paris, de se trouver face à une foule de militants d’ultra gauche qui vociféraient : « Le sang du peuple ne peut pas se négocier ». Mais il ne s’agissait pas d’une suite du scandale du sang contaminé. L’ex-premier ministre présidait l’inauguration, par Delanoë d’une place Salvador Allende et les cris de la foule visaient le général Pinochet.

Gardons la Pentecôte

« La culture des jours de fête n’est pas fondée sur une pensée économique, mais sur une tradition et une culture. Si nous rendons cette tradition, grandie avec nous, échangeable et négociable comme chemises et pantalons, nous ne devons pas nous étonner que les éléments donnant un sens à notre vie se perdent. L’Evangile nous enseigne que "L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de chaque parole qui vient de Dieu". Une économie dégradée doit être réparée par des moyens propres à l’économie, et pas en abolissant des fêtes religieuses ». C’est la réponse des évêques au projet de supprimer le Lundi de Pentecôte férié. En tous cas, la réponse des évêques allemands au chancelier Schroeder qui avait projeté de supprimer les lundis de Pâques et de Pentecôte sous prétexte de redresser l’économie.

"Expérience" à Beauvais

Malgré les échecs répétés de cette expérience, le Ministère de la Justice a ouvert un nouveau "centre éducatif fermé" dans l’Oise, à Beauvais. Le directeur a prévenu les habitants du quartier Voisinlieu : inutile de protester en cas de fugue. « Le centre est expérimental ». Il ne sera donc évalué que dans un an mais pas sur ce critère. Quant au coût, aucune précision n’a été donnée. On sait cependant que dix jeunes "très difficiles" seront encadrés en permanence par 23 fonctionnaires... C’est le double du ratio client-personnel dans les palaces internationaux...

Porno à l’église

Le curé de Gioia Vecchio, en Italie, avait autorisé le tournage d’une scène de mariage sur le parvis de son église. Il est embêté d’apprendre que la nuit de noces a été filmée en gros plan à l’intérieur de l’église.

Les "jeunes" tuent

Samedi dernier, rue Lafayette dans le IXe à Paris, pour oublier sans doute leurs "difficultés", quatre "jeunes" prennent un couloir de bus à contre-sens et à grande vitesse, à bord d’une Golf gagnée à la sueur de leur front. Bientôt ils valdinguent sur le trottoir et broient le corps d’une de nos compatriotes qui composait le code de son immeuble. A 32 ans, elle était mère d’une fillette de 3 ans, et enceinte de 3 mois.

Kelli... diote !

L’Afro-Américaine Kelli White, convaincue de dopage, sera peut-être dépouillée de ses médailles d’or des 100 et 200 m féminins aux Mondiaux de St-Denis. Au cours de son interrogatoire pharmacologique, elle à magistralement répliqué : « Comme si je pouvais me rappeler tout ce que je prends dans une journée ! »

Les "jeunes" incendient

Sarko le Terrible et son maître Chirac avaient promis d’être impitoyables envers les incendiaires de l’été, dans le Midi. On pouvait même espérer l’application de la loi (10 ans pour le crime d’incendie volontaire, perpétuité en cas de mort). Mais jusqu’à maintenant, la plupart des 80 incendiaires (dont maints "jeunes", naturellement) qui ont été capturés s’en sont tirés avec du sursis, ou ont été relâchés sans cérémonie ni "effet d’annonce".

Sommaire - Haut de page