Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 301 du 17 septembre 2003 - pp. 20 et 21
Livres
Birenbaum bat sa coulpe...

... sur la poitrine du voisin, bien entendu. Editeur chez Denoël, pigiste des Inrockuptibles, Guy Birenbaum a été traumatisé par le score de Le Pen à la présidentielle. Au point de se demander s’il n’en était pas un peu coupable, quelque part, j’veux dire, lui comme les autres grenouilleurs de gôche de sa connaissance. Alors, courageusement, il est allé s’attabler au café de Flore (nous n’inventons rien, c’est lui qui le dit) pour rédiger "Nos délits d’initiés - mes soupçons de citoyen". Et pour confesser les péchés... d’autrui ! Ça donne ça :

Renaud Donnedieu de Vabres, porte-parole de l’UMP, serait pédé.

Chirac aurait un enfant caché au Japon.

Jean-Marie Messier aurait fricoté avec une fille du ministre syrien de la Défense, au grand déplaisir de son actionnaire Edgar Bronfman, président du Congrès juif mondial.

Jean-François Poncet se serait rincé l’oeil sur un grave accident de la circulation sans prêter assistance à personne en danger.

Des "liens" uniraient Béatrice Schönberg, présentatrice du 20 h de France 2, et Jean-Louis Borloo, ministre de la Ville.

La différence avec les infâmes "ragots d’extrême droite" ? C’est que lorsque Minute, par exemple, signale le cas de Mazarine dix ans avant Match, c’est une info vérifiée. Birenbaum, lui, répand des rumeurs. Pourquoi se gêner ? Puisqu’il est de gauche ! Puisque c’est de la bonne diffamation antifasciste !

Guy Birenbaum, "Nos délits d’initiés - mes soupçons de citoyens", Stock. 288 p., 18 teuros.
Regards religieusement incorrects sur l’islam

Max Cabantous est un chercheur opiniâtre et extrêmement rigoureux.

Ce petit opuscule fait le point des recherches actuelles les plus sérieuses et les plus honnêtes sur la question. Elle fait une large part aux travaux de Grégoire Félix, actuellement en cours de rédaction.

On y suivra avec intérêt la découverte des origines judéo-nazarénnes de l’lslam au delà de la "légende" de la vie de Mahomet, et une réfutation de la thèse de la création rabbinique de l’lslam. Cet ouvrage souligne les difficultés d’une recherche historique et religieuse sérieuse en face des contingences du "religieusement correct" qui amènent aujourd’hui même certains ecclésiastiques spécialistes de la question à ne pas hésiter à aller jusqu’à travestir la vérité pour répondre aux besoins de la nouvelle mode du "rapprochement des religions".

Pour tous ceux qui s’intéressent à la question sans idées préconçues, un document qui fait le point sur la question.

A avoir dans sa bibliothèque !

"La Création de l’Islam" (état de la recherche historique), par Max Cabantous et Grégoire Félix, Publications M. C., B.P 16, 34270 Les Matelles
Sommaire - Haut de page