Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 303 du 8 octobre 2003 - pp. 4 à 6, 10, 12
De Turque à morte

Qui a dit que les Turcs n’étaient pas assez modernes pour entrer dans l’Europe ?

A Pannes, dans le Gâtinais, un hôte ottoman vient de démontrer qu’il aspirait à s’intégrer à la caution du rock et de l’électroménager. Trois semaines après avoir ramené sa femme du pays, il a imité l’idole des jeunes Bertrand Cantat en tuant de coups sa moitié.

Mais lui, il a fait les choses proprement : à coups de tuyau d’aspirateur.

Elle aurait dû en rester au balai traditionnel. C’est moins bruyant et le manche est moins résistant.

Ça flingue à Montargis

Autre signe d’accession à la société moderne : à Montargis, le ressortissant turc Fehin Yesilbas à tenté d’assassiner l’amant de son ex-femme. Ce qui montre son attachement à la tradition. Mais il a prouvé son intérêt pour le progrès en remplaçant le yatagan de rigueur par un pistolet 9 mm acheté, à en croire les explications du procureur lors de l’audience, « auprès de vendeurs patentés (sic) de la communauté turque de Chalette et autres localités ».

Mohamed encaisse

Entendu sur RMC info, un immigré qui, au moins, ne se plaint pas de la France.

Mohamed, inscrit au chômage, « se fait trente mille balles par mois au noir. » On espère que son travail clandestin n’est pas trop dur, ça ne serait pas bon pour la Sécu...

***
Yvelines noires

Confidence d’un employé de l’office HLM des Yvelines : trente-trois familles d’Africains polygames actuellement logées comptent... sept cents adultes et enfants. Soit une vingtaine de membres pour chaque famille.

Statistiquement, dans trois générations, ça représentera cinq millions d’Hexagonaux.

Il souille Toulouse

Pas doué ou pas veinard ? Gilles Souilles, l’analphabète de presse qui a prétendu dans Midi libre que l’action de l’AGRIF contre les porcs invertis de l’exhibition blasphématoire "sainte Capote" évoquait « le Moyen-âge où l’Eglise interdisait les images de saints » est aussi l’un des opérateurs de la campagne de presse contre Dominique Baudis. Au début du complot, il avait qualifié les déclarations du président du CSA d’ « explications oiseuses ».

Un clairvoyant, quoi...

Etrangers dehors

Déclaration du ministre de l’intérieur : « Nous allons maintenant faire partir les étrangers qui sont chez nous, illégaux et légaux, et mettre au travail les nationaux qui jusqu’à présent, vivaient de l’assistance. » Bravo ! donc, au ministre de l’intérieur... israélien.

Strasbourg : rite

A la suite de la mort d’un enfant tué par ses parents à Strasbourg, l’école communale où il était inscrit a réuni l’obligatoire "cellule de soutien psychologique". La responsable explique la raison de cette mobilisation : « Nous allons organiser un rituel (sic) pour que les enfants puissent faire le deuil de leur camarade. »

Un "rituel" laïque, ça va sans dire...

***
Salaud de Montargeois

Stéphane Ngavouka-Gambou (vieille famille montargeoise), présentement contrôlé sans papiers au volant d’une voiture, là, sans carte grise ni assurance, a opposé la violence aux policiers qui tentaient de le maîtriser et, une fois embarqué, a porté plainte pour racisme. Le juge a confirmé cette intuition en le condamnant fort logiquement à six mois de suspension du permis de conduire qu’il n’avait pas.

Salaud de Sullylois

Moulay M’hamed Kbida (de Sully-sur-Loire) a saccagé un bar de la ville après avoir consommé deux bouteilles de whisky. Arrêté et aussitôt libéré avec convocation devant le tribunal, il n’était, à la surprise générale, pas présent le jour de l’audience. Il a donc été condamné à quatre mois de prison ferme qu’il ne purgera pas.

Salaud de Villemandrois

Muhammet Firat, originaire de Villemandeur, avait tabassé un infirme à la batte de base-ball. Au juge, il a expliqué qu’il avait voulu "calmer les esprits". Mais le magistrat n’a pas apprécié à sa juste valeur cette innovation dans le domaine de la psychothérapie et a donc condamné à 4 mois de prison avec sursis Muhammet Firat qui s’en fout comme de sa première babouche.

Explication

Les élus de l’agglomération de Montargis ont décidé d’en savoir plus sur la délinquance dans leur secteur. Ils ont donc demandé à un cabinet privé de procéder à une étude sur les délinquants en fonction de « leur quartier, de leur âge et de la nature des actes commis ».

C’est tout ? C’est tout !

***
Pesticide humain

On vient d’enterrer à San Francisco Holly Patterson, 18 ans, tuée par la pilule abortive R.U.-486. Le Planning familial avait procuré ce pesticide humain à la jeune fille enceinte de sept semaines en lui expliquant qu’il était sans danger. Finalement, le foetus est mort en restant dans l’utérus et la jeune fille a été foudroyée par une septicémie. Le Washington Times a récemment relevé plusieurs décès dus à l’invention du professeur Blum dit Baulieu.

Révisionnisme stal

Après l’inauguration de la plaque révisionniste d’hommage aux morts du Mont Valérien qui fixe à 1 006 le nombre des fusillés jusqu’ici établi à 4 500, le Parti communiste explique froidement dans l’Huma hebdo que la différence « s’explique (sic) : le chiffre de 4 500 correspond aux estimations de l’époque de la Libération. Il correspond aussi au total des martyrs sur l’ensemble de I’Ile-de-France ». Rappelons que le P.C. se disait autrefois le "Parti des 75 000 fusillés" (pas moins !).

Au roi !

France Royaliste organise, comme l’année passée, la Fête du Christ Roi. Elle réunit tous les royalistes de bonne volonté (il y a plus de 300 associations royalistes en France !) qui ont compris qu’il est plus que jamais nécessaire de se rencontrer, de se connaître, de nouer des liens afin que chacun sache qu’il n’est plus seul.

Dimanche 26 octobre 2003, domaine de Grand’Maisons à Villepreux (10 km à l’ouest de Versailles), messe tradi à 10 h 30, repas à 12 h 30, conférences de 15 h à 17 h (renseignements au 06 71 02 26 47).

***
Mulhouse-sur-Jourdain ?

Mulhouse, ville israélienne ? On pourrait le croire : l’adjoint au maire délégué à la Culture Michel Samuel-Weiss, a interdit sur le territoire de la commune là diffusion d’un film de reportage réalisé par un Arabe israélien, Mohammad Bakri, sur les opérations de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Jenin, en 2002.

Loi juive

Un collectif pour la Paix en Palestine-Israël avait prévu de projeter "Jenin... Jenin’ au cinéma Bel Air de Mulhouse en introduction d’un débat. Le film étant interdit par l’Israël, Samuel-Weiss a étendu cette interdiction à son "territoire" à la « demande de la communauté juive de Mulhouse ».

Propagande

Dans un premier temps, le procurateur d’Israël en Alsace avait tenté d’imposer la projection d’un contre-document donnant la version israélienne de la tragédie : "La route de Jenin", commandité et financé par l’armée juive.

Menaces

Selon la responsable du cinéma, l’adjoint à la Culture aurait ensuite assuré avoir reçu des lettres du consistoire israélite du Haut-Rhin, prévenant que la projection du film entraînerait des troubles à l’ordre public.

Exigences

De son côté Samuel-Wels explique que la projection de "Jenin... Jenin" entre deux fêtes juives importantes, Roch Hachana et Yom Nppour, « pouvait apparaître comme une provocation. » En somme, les Français ne doivent pas devenir seulement Israéliens, il faudrait qu’ils soient aussi israélites.

Ça fait un peu beaucoup, non ?

Sommaire - Haut de page