Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 306 du 8 novembre 2003 - pp. 4 à 7, 12, 18
BHV oecuménique

Dans Le Point B.-H.L raconte l’enterrement du politicien islamiste bosniaque Izetbegovic : « Il s’arrête de pleuvoir. Morillon murmure : "C’est un signe". Et voilà que la prière des imams monte en effet vers le ciel, reprise par des milliers de poitrines. Et voilà que lui, Morillon, le catholique, et moi, le juif, et Divjak l’orthodoxe, (...) communions en silence avec des "Allah akbar" qui ont le son, tout à coup, de la miséricorde et de la paix. »

Manquait qu’un adorateur de l’Oignon, en somme...

Qui a dit ?

« [Les islamistes] se servent du modèle démocratique pour mieux le détruire (...) Ces gens ont un projet politique qui est de créer en France une communauté musulmane et de la gérer, avec une perspective : sa domination finale sur le pays. C’est cela leur ambition, n’en doutons pas. »

Qui a dit cela ? Le Pen ? Non : Rachid Kaci, Maghrébin militant UMP (Le Figaro, 31/10/03).

Qui ment ?

Chirac assure avoir « dit solennellement au président malien, Amadou Toumani Touré, que la France est décidée à combattre l’immigration clandestine et les réseaux mafieux qui spéculent sur la pauvreté. »

Amadou Toumani Touré assure quant à lui avoir signifié « son opposition ferme à toute politique musclée de lutte contre l’immigration illégale. »

Avec son pied au cul, en prime ?

Qui triche ?

Selon les chiffres officiels de la Préfecture des Bouches-du-Rhône, le nombre des immigrés comoriens vivant à Marseille ne dépasse pas six mille. Selon les chiffres des services sociaux qui gèrent le RMI, la CMU et autres budgets d’assistance, ce nombre est en réalité de soixante mille !

Attali fait du vent

Jacques Attali, le fameux génie à géométrie variable (jumeau, professeur, politicien socialiste, philosophe, écrivain, dramaturge, fan de BD, acteur de cinéma, directeur éphémère et coûteux de la Banque européenne, plagiaire et on en oublie), rêvait de diriger un orchestre.

Son ami Patrick Souillot, directeur de la formation symphonique de l’université de Grenoble, l’a donc invité pour trois concerts.

Avant la fin de la première répétition, dix musiciens avaient quitté la fosse, excédés. Commentaire du violon solo : « Tout ce que ce type sait faire, c’est remuer les bras ! »

On le savait déjà qu’il n’est pas manchot...

L’Israël menace la paix...

59 % des citoyens de l’Union européenne ont répondu à un sondage Eurobaromètre que l’Israël présentait une "menace pour la paix dans le monde", plus grave que l’Iran, la Corée du Nord et les Etats-Unis, arrivés en 2e position, que l’Irak (3e position) et l’Afghanistan (4e position). Ce sont les Néerlandais qui ont été les plus nombreux (74 %) à citer Israël comme une menace.

Pauvre Anne Frank...

... mais n’aime pas qu’on le dise

Bien entendu, l’Israël a tempêté et sommé l’Union européenne de « faire cesser le lavage de cerveau qui vise à diaboliser Israël avant que l’Europe ne retombe une fois encore dans les périodes sombres de son passé » (air connu), ajoutant, par la bouche de son ambassadeur en Italie que le sondage avait été réalisé « dans le seul but de dénigrer Israël ».

C’est pourtant vrai qu’en ce moment, l’Union européenne n’a que çà à faire...

L’exemple d’Orange

« Les travailleurs de la ville d’Orange n’ont pas à payer l’incapacité de l’Etat à se réformer, à faire cesser le gaspillage et à gérer correctement. Les catholiques pratiquants ou pas n’ont pas à supporter la disparition d’un jour de congé lié à leur religion. » Jacques Bompard, maire d’Orange refuse la suppression du lundi férié de Pentecôte.

Et annonce que les 450 employés territoriaux de la ville bénéficieront, ce jour-là, d’un congé spécial.

B.B. contre Deneuve

Quant il s’agit des animaux, Brigitte Bardot, ne met décidément pas son drapeau dans sa poche. Ayant appris que sa vieille rivale Catherine Deneuve avait accepté de parrainer le lancement de l’Orylag, nouvelle race de lapin créée par l’INRA à l’usage exclusif des fourreurs, Brigitte écrit : « De peau d’âne à eau de lapin, Deneuve joue son plus lamentable rôle : celui de Cruella. »

Peau de vache mais pas bête, Brigitte.

Crédible...

Sommé par Bruxelles de prendre des mesures supplémentaires de réduction du son déficit budgétaire de la France afin de repasser sous les seuils de 3 % du PIB en 2005, Francis Mer, ministre de l’Economie, a annoncé qu’il allait travailler « à trouver un chemin crédible pour cela ».

Les experts ont remarqué qu’il avait employé le mot "crédible" que les cyniques définissent comme la qualité essentielle d’un bon mensonge.

Sarko prescrit "Sniper"

Bien emmernuyé Sarkozy ! Il avait envoyé aux pelotes les "identitaires" mobilisés contre les rappeurs de "Sniper" en appliquant la prescription aux chansons de ce groupe de racailles ethniques qui appelle au meurtre et à la haine. C’était oublier que les chansons (?) écrites effectivement depuis un temps prescrit sont répétées jour après jour dans les concerts de ces ordures. C’était malin mais c’est raté.

Les flics ripostent

Suivant, en effet, les initiateurs de cette campagne, notamment les jeunes de "Catholiques et Royalistes", le syndicat général de la police a sommé Sarko de poursuivre Sniper, qui appelle à "exterminer les ministres" et à "brûler les voitures".

« Nous ne pouvons admettre, écrivent les policiers, que sous prétexte de la liberté d’expression à laquelle nous sommes très attachés, ce genre de chanson qui s’attaque à la République et ses représentants, qui appelle aux actions violentes contre les policiers, puisse être diffusé impunément. »

Et Sarko cède

Comme on pense, Sarko était bien décidé à mettre la lettre sous le boisseau. Manque de chance, les flics, prévenus, ont envoyés une copie à l’AFP qui s’est empressée de la diffuser. On y apprend donc que la "lourde amende" espérée par les policiers serait versée "au bénéfice de nos orphelins". Finalement, mercredi 5 novembre, Sarko le Terrible a capitulé... en attaquant ! Il a annoncé solennellement, devant la Chambre, que l’Intérieur portait plainte contre "Sniper" !

Notre victoire travestie

Cela dit la propagande a aussitôt réagi. Selon les menteurs de Franc Sphincter et France Intox, Sarko aurait porté plainte contre "des groupes de rap" pour "leurs chansons racistes et antisémites".

Des Afro-Maghrébins d’extrême droite en somme.

Sarko le Terrible

Une élève maghrébine a brisé d’un coup de boule le nez d’une prof d’un collège d’Avignon.

La direction du collège a prétendu que la "jeune fille avait fait un faux mouvement et heurté du coude le visage de l’enseignante."

La police a affirmé que "l’adolescente n’avait pas mangé depuis la veille et pris un cachet d’anti-migraineux avant le cours."

Les copines de l’élève ont avoué qu’elle avait "déliré" après un joint.

Moyennant quoi, l’adolescente a été laissée libre.

Comme dit Sarko : « Nous serons impitoyables pour les auteurs de violences scolaires. » Impitoyable, ça veut dire qu’on n’a pas raccompagné la beurette chez elle en taxi ?

Tas de Cauchon

Assemblés à Lourdes, les évêques-qui-sont-en-France ont pris bruyamment la défense de la laïcité "conçue comme un vivre-ensemble et menacée par la crise de transmission des valeurs." Ricard-évêque s’est déclaré inquiet devant cette "crise de la laïcité qui atteint le socle des valeurs fondatrices de la République" et a appelé l’Eglise à "relever le défi", saluant "l’engagement courageux de nombreux chrétiens aux côtés des immigrés et des demandeurs d’asile."

Il y a au moins une chose que ces salauds mitrés ont retenu de saint Pierre, c’est le reniement.

Pas négociable

Faisant annoncer sa décision de faire voter une loi interdisant les signes extérieurs d’appartenance religieuse, politique, philosophie et syndicale, le crétin du faubourg Saint-Honoré a hautement affirmé que "la laïcité n’est pas négociable".

On attend donc le moment ou les négociations commenceront avec les musulmans pour aménager la laïcité.

Sommaire - Haut de page