Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 308 du 29 novembre 2003

- n° 308 -
29 novembre 2003

Homme-femme, enfant-pédomane, nègre-blanc : Michael Jackson, le métiss universel.

Nicolas Bonnal lit Strabon au Café Tortoni de Buenos Aires.
Philippe Schleiter plaide trois faux procès contre Poutine.
Arzel raconte le jeu de chaises musicales au Vatican.
Ryssen renouvelle le monologue de Sarkoschpountz.
Et François Brigneau se penche sur le pifomètre de Chirac.

 
Sommaire
Dernières nouvelles du Marigot
Un expert judiciaire parle : trois viols collectifs sur quatre sont commis par des voyous afro-maghrébins

On s’en doutait bien un peu mais il n’est pas inintéressant d’en trouver la confirmation sous une plume autorisée : 72 % des "tournantes" sont le fait de musulmans originaires des pays du Maghreb ou d’Afrique noire (respectivement 52 % et 20 %. 75 % de ces violeurs étant porteurs de papiers français).

Les immigrés et "issus" représentant selon les statistiques officielles moins de 10 % de l’ensemble de la population de l’Hexagone, on peut conclure que la criminalité sexuelle est vingt-cinq fois plus fréquente dans cette population que chez les "Gaulois".

:: Lire la suite

Notes sans grande portée
Journal de François Brigneau

CHIRAC ET LES JUIFS

Lundi 17 novembre. Cellule de crise à l’Elysée. Sujet : l’incendie qui a ravagé le lycée juif de Gagny, en Seine-Saint-Denis. Le président de la République vibre d’indignation. Il n’en montra pas d’aussi forte lors des destructions de nombreux édifices publics en Corse. « Solennellement » il parle « d’acte antisémite... d’origine criminelle ». Pour le président du Conseil Supérieur de la Magistrature (art. 65), n’est-ce pas juger trop vite et sans preuve ?

Au moment qu’il parle, l’enquête est en cours. Elle n’a pas encore établi la cause du sinistre. Ce pourrait être un accident ? Une imprudence ? Admettons le crime. La piste arabe est certes la plus probable. Mais attention, le chef de l’Etat devrait montrer plus de prudence avant d’accuser. Ce pourrait être le fait d’un employé furieux. Ou de lycéens enflammés. Dans les bus ou le RER, ils sont souvent pris à partie par des "jeunes", comme on disait lorsqu’on ne voulait pas désespérer les banlieues. Les élèves du lycée de Gagny sont obligés de cacher leur kippa sous une casquette. Ils auraient pu vouloir se venger ; faire porter la responsabilité de l’attentat par la communauté musulmane. Elle est nombreuse en Seine-Saint-Denis. Depuis trente ans, sous Giscard, sous Mitterrand, comme sous Chirac, tous les gouvernements l’ont laissé envahir, comme tant d’autres départements français.

:: Lire la suite

Antisémites protégés

Le Conseil européen ayant demandé à l’EUMC (European Monitoring Centre on Racism and Xenophobia) des données "objectives et fiables" sur le racisme et la xénophobie, cet organisme basé à Vienne aurait truqué les résultats de son enquête. Motif : ils mettaient en évidence la seule culpabilité des gangs arabo-musulmans dans la hausse prétendue des actes antisémites en Europe.

"Ne pas stigmatiser"

C’est l’un des auteurs de l’étude qui a accusé cet organisme de ne pas vouloir publier ce rapport parce que ses conclusions sont gênantes, Ce que ne nient pas les responsables de l’EUMC selon qui « faute de donnée comparatives assez fiables, on ne peut se permettre de stigmatiser la population d’origine musulmane sans apporter des preuves ».

Marseille nazie ?

On attendra donc que la prochaine provocation impliquant un prétendu réseau terroriste d’extrême droite soit boulée. Ça ne devrait pas être trop long puisqu’à Marseille on vient d’annoncer que des croix gammées et des "croix d’ordre nouveau" (sic) ont été taguées sur les tombes juives du cimetière des Trois-Lucs. Ordre Nouveau ayant été exécuté par décret en 1973, c’est ce qu’on appelle une résurrection providentielle. Mais on ne pouvait pas faire moins deux jours après que Ferry a bêtement affirmé que l’antisémitisme d’extrême droite n’existe plus.

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page