Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 308 du 29 novembre 2003 - pp. 4 à 6, 10
Echos Rat
Antisémites protégés

Le Conseil européen ayant demandé à l’EUMC (European Monitoring Centre on Racism and Xenophobia) des données "objectives et fiables" sur le racisme et la xénophobie, cet organisme basé à Vienne aurait truqué les résultats de son enquête. Motif : ils mettaient en évidence la seule culpabilité des gangs arabo-musulmans dans la hausse prétendue des actes antisémites en Europe.

"Ne pas stigmatiser"

C’est l’un des auteurs de l’étude qui a accusé cet organisme de ne pas vouloir publier ce rapport parce que ses conclusions sont gênantes, Ce que ne nient pas les responsables de l’EUMC selon qui « faute de donnée comparatives assez fiables, on ne peut se permettre de stigmatiser la population d’origine musulmane sans apporter des preuves ».

Marseille nazie ?

On attendra donc que la prochaine provocation impliquant un prétendu réseau terroriste d’extrême droite soit boulée. Ça ne devrait pas être trop long puisqu’à Marseille on vient d’annoncer que des croix gammées et des "croix d’ordre nouveau" (sic) ont été taguées sur les tombes juives du cimetière des Trois-Lucs. Ordre Nouveau ayant été exécuté par décret en 1973, c’est ce qu’on appelle une résurrection providentielle. Mais on ne pouvait pas faire moins deux jours après que Ferry a bêtement affirmé que l’antisémitisme d’extrême droite n’existe plus.

Jihad électronique

« Une université du terrorisme sur Internet ». C’est le "scoop" qu’annoncent les médias avec les trémolos d’indignation d’usage. Et de préciser que le réseau de Ben Laden (décidément actif ces temps-ci) a lancé "La Faculté du Jihad" sur Internet afin de recruter de nouveaux kamikazes à qui sont proposés « des cours en jihad électronique, des entraînements virtuels pour le combat et pour la confection des voitures piégées, ainsi que le jihad de l’information, et le jihad économique ». Reste à attendre pour savoir qui sera le plus idiot : du gros malin qui a lancé ce machin pour ficher les amateurs ou des candidats qui tomberont dans ce piège pour débiles...

Action indirecte

Auteur ou complice des assassinats de Georges Besse et de l’ingénieur général Audran signés "Action directe", Nathalie Menigon s’est vu refuser l’application de la lex Paponia qui autorise la mise en liberté des détenus malades ou âgés. Son avocat en a peut-être trop fait. Il a affirmé dans la même phrase que sa cliente était hémiplégique et assez déprimée pour s’être blessée en escaladant le grillage de la prison. C’est Tartine Mariole, cette fille-là.

Sevran (93) waciste

Le maire communiste de Sevran ayant expulsé des immigrés illégaux d’un squat avant de les reloger dans une salle municipale, les délinquants protestent « Ici, c’est à la fois la salle à manger, la cuisine, la salle de bains et le salon. Ni douche ni eau chaude : ça n’a rien d’une maison ! » Il est vrai que pour quiconque a connu le luxe effréné des cases sénégalaises, ces conditions de vie sont intolérables. De quoi rentrer chez soi !

Statistiques truquées

Sur ordre du préfet de Seine-et-Marne et du patron de la Direction départementale de la sécurité publique, les policiers devront appliquer le "code Q" qui consiste à truquer les statistiques de la délinquance en minorant systématiquement les faits. Une agression devient ainsi "violences légères", un cambriolage "dégradation de biens", etc. Selon Le Parisien, un policier aurait même avoué que certains directeurs ordonnent aux commissaires de se « débrouiller pour fournir des chiffres à la baisse avant le 31 décembre ». Pour les étrennes de Sarkozy.

Milices légales

Le commissaire divisionnaire de Douai recrute des milices citoyennes, pudiquement baptisées "citoyens relais", qui sont chargées de signaler aux flics tout comportement "anormal" dans leur voisinage. Le prétexte est, bien entendu, de signaler d’éventuelles violences à enfant, mais on n’est pas obligé d’en rester là.

Big Sister

Le Dr Jennifer Richeson, du Dartmouth College de Hanover (New Hampshire, USA), prétend avoir mis au point un scanner capable de repérer les préjugés racistes par l’observation de l’activité cérébrale. Sur des cobayes de race blanche à qui l’on montrait des photos de nègres, elle assure avoir constaté une activité plus intense dans la zone du cerveau dédiée à la pensée et au comportement. Mais cette savante personne ne fournit aucun renseignement sur l’activité du cerveau d’un nègre en présence d’un blanc. Ni d’ailleurs sur l’activité de son propre cerveau, qui semble pourtant sérieusement atteint.

Odin revient

Après avoir ordonné des poursuites contre un prévenu qui avait tenté de récuser son juge au motif que ce dernier était Juif, Dominique Perben a ordonné qu’en Seine-Saint-Denis, une femme juré soit remplacée parce qu’elle voulait porter le voile islamique pendant les audiences. Accessoirement, Faits et Documents d’Emmanuel Ratier (BP 254-09, 75424 Paris cedex 09) révèle que la religion Odiniste vient d’être officiellement reconnue au Danemark, décision qui devrait être européanisée. Le port du marteau pourrait donc être prochainement interdit dans les lieux publics. La vie n’est pas simple...

Priorité à Fresnes

L’administration pénitentiaire annonce fièrement l’ouverture à Fresnes d’un salon de musicothérapie-aromathérapie dans une cellule aménagée (posters, fauteuils, coussins, guitares, aquarium, plantes, peluches, magnétophone et cassettes musicales.) Les violeurs et assassins, installés dans un fauteuil, y savourent leur musique et leur parfum préférés en se relaxant. Pour les climatiseurs dans les hospices de vieillards, on attend les crédits...

Justice rap à Lille

A Lille, la Justice a autorisé le concert du groupe de rappeurs afro-maghrébins Sniper poursuivi par l’Agrif (qui, elle, est condamnée à 1 000 euros !) pour appel au meurtre de policiers, aux viols collectifs tribaux et à la haine. Ces ordures chantent en effet "on nique la France, cette garce" et incitent "Les frères" à être "armés jusqu’aux dents, tous prêts à faire la guerre :Frère je lance un appel, on est là pour tout niquer..." C’est la mémaire Martine Aubry qui a fourni l’avocat de ces crapules. Comme ça, le jour de la Libération, on saura qui tondre.

Sommaire - Haut de page