Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 316 du 3 mars 2004

- n° 316 -
3 mars 2004

"La Passion" en pages 3, 6 et 20.
Ici en 1900 à Oberammergau.

Pornographie obligatoire en 4e au collège catholique de Poitiers !
Affaire Le Ribault : un très mauvais procès.
Les délicieux souvenirs doux-amers de Marie-Claude Monchaux.
Au Jockey-Club, notre Divin Marquis se réconcilie avec Stéphane Bern.
Et François Brigneau est tout à fait d'accord avec le Dr Weizmann...

 
Sommaire
Parlons franc
Le lobby-qui-n’existe-pas...

« En France, Luc Besson ayant refusé de le distribuer, nous ne verrons donc pas "La Passion du Christ" (...) Ce sont des organisations françaises juives qui ont conduit la bagarre et, au nom de la République, ont obtenu gain de cause, après de nombreuses autres victoires durant l’année 2003. Ce qui signifie qu’un lobby, au plein et respectable sens du terme qu’on me reprochera certainement d’employer, est en train de naître et de se structurer. »

Élisabeth Schemla, journaliste juive confirme dans un éditorial publié par Proche-Orient.Info que le lobby-qui-n’existe-pas existe bel et bien et s’arroge le droit de dicter sa censure au détriment du droit et d’imposer sa loi au mépris de la Loi.

:: Lire la suite

Notes sans grande portée
Journal de François Brigneau

L’ANTISEMITISME EST DE RETOUR

22 février. Comme le Veau d’or - et peut-être à cause de lui - l’antisémitisme est toujours debout. Ce ne sont pas ceux qui suivent Ripostes, sur la Cinq, qui pourraient s’inscrire en faux. Patrick Klugsmann est catégorique. Non seulement l’antisémitisme est toujours debout, mais il est partout, de Dieudonné à Jésus-Christ, sûr de lui et dominateur. Depuis trois ans - pourquoi trois ans ? Mystère et boule de gnose - la communauté juive « s’angoisse », affirme Klugsmann, avec force. Elle vit dans « la panique », dans la « terreur ». Honnêtement je ne m’en serais pas douté. Midi et soir, je regarde pourtant la télévision.

A ces révélations sensationnelles, un autre intervenant, nommé Attal, ajoute une émouvante histoire. Il a vu des Juifs, assis sur leurs valises, qui attendaient. Depuis trois ans ? On n’ose le croire. A la longue, Ils devaient fatiguer. Autour d’eux, faisant cercle, les anciens les pressaient : « Ne faites pas comme nous, disaient-ils. N’attendez pas. N’attendez plus. Partez ! » Attal est journaliste de son état. Il a appris professionnellement à vérifier ses sources. Comme Mazerolle. Nous pouvons nous fier à son récit. C’est épouvantable.

:: Lire la suite

Autres nouvelles
Quel mauvais procès on a fait à Le Ribault !

Commencé en retard eu égard à la présence de Perben à Bordeaux où une manif de l’Association des jeunes avocats l’attendait, le procès Le Ribault a mobilisé journalistes et utilisateurs du G5.

Dès l’ouverture des débats, le tribunal (trois femmes dont la présidente Martre du Syndicat de la Magistrature et le procureur Vignau, ignorant tout du dossier et tenant des propos dignes d’un mauvais élève de sixième en sciences naturelles) menace du huis-clos le public, jugé trop chaleureux.

Inculpé d’exercice illégal de la pharmacie et de la médecine, de commerce de produit sans autorisation de mise sur le marché (AMM), et de tromperie, Le Ribault affronte officiellement l’Ordre National des Pharmaciens et l’Ordre régional des Médecins. Officieusement c’est la richissime et puissante mafia de l’industrie pharmaceutique qui veut sa peau.

:: Lire la suite

Et allez donc : Gibson sataniste !

Tout les relais ont été activés contre Gibson.

La richissime secte "chrétienne" ultra fondamentaliste des Re-born (littéralement les "re-nés") publie une longue étude d’où il ressort que Gibson est un adorateur de Satan (son chef-d’oeuvre "Braveheart" serait un hymne à la lignée mérovingienne d’essence démoniaque) et son film est gnostique. Les membres de cette secte violemment antipapiste sont connus pour leur subordination au lobby juif américain.

Obèses à Dachau

Grand moment de comique involontaire dans cette déferlante de haine anti-catholique déclenchée contre le film de Gibson : l’apparition, parmi les manifestants new-yorkais brandissant des pancartes hostiles devant les télévisions du monde entier, d’un petit groupe de jeunes Américains obèses, boudinés dans des tenues rayées de pensionnaires d’Alcatraz qui étaient censées évoquer le bourgeron des déportés.

Signé Lustiger

Le Cardinal Archevêque de Paris a signé une pétition contre "La Passion" au motif que ce film serait une "régression" et risquerait de susciter un regain d’antisémitisme. A la surprise générale, la pétition était lancée par une secte juive ultra-orthodoxe.

On se demande vraiment ce que Lustiger a de commun avec ces gens-là...

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page