Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 317 du 13 mars 2004 - pp. 4 à 6
"La Passion" en France

C’est Berlusconi qui, à la demande du Vatican, a soufflé à son ami Tarak ben Ammzar l’idée de distribuer le film de Gibson "La Passion" en France malgré l’opposition du lobby juif.

Le film sortira le 31 mars dans six cents salles.

Du sang

Contrairement à ce qui a été annoncé, la phrase « Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! » (St Jean, 18,35) n’a pas été supprimée. Elle est toujours prononcée en araméen. Gibson s’est borné à faire disparaître, dans la version anglaise, la ligne de sous-titre qui en donnait la traduction.

Pat Buchanan dit

Commentaire de Buchanan à propos de la polémique autour de "La Passion" : « Avantage colatéral de tout ce bruit, c’est que les millions de gens qui vont voir le film comprennent que l’accusation d’antisémitisme est une arme qui ne sert qu’à effrayer, à imposer silence, à intimider, à ostraciser et à anathémiser ceux qu’elle vise. »

La Comtesse censurée ?

Va-t-on censurer voire interdire la Comtesse de Ségur ? Dans sa célèbre "Bible d’une Grand-mère" (Ed. DMM 1991) on lit en effet : « Pilate (...) se fit apporter de l’eau, et se lavant les mains en présence de la foule : "Je suis innocent, dit-il, du sang de ce juste ! C’est vous qui en répondrez !" "Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants !", s’écria d’une voix ce peuple furieux qui avait été jusque-là le Peuple de Dieu, et qui, depuis ce jour où il devint assassin de son Dieu fut maudit comme Caïn, et condamné comme lui à errer sur la Terre, méprisé et haï par toutes les nations et dans tous les siècles. »

l’ADL condamnée

Officine de fichage, de chantage, et de racket, l’Anti Defamation League, véritable gang juif de terrorisme médiatique qui sévit aux Etats unis vient de recevoir un avertissement très sévère de la Justice. Elle a été condamnée sans appel à dix millions de dollars de dommages et intérêts sur plainte de la famille persécutée qui, à la suite d’une fausse imputation d’antisémitisme, avait perdu maison, emploi et jusqu’au droit de continuer à vivre dans la même ville.

Ach, douchours l’amour !

La Justice allemande a débouté un chômeur de 35 ans qui prétendait faire rembourser par l’aide sociale ses visites à des prostituées. Motif de cette revendication : sa femme, épousée en Thaïlande, attend vainement son visa d’entrée, et son allocation mensuelle de trois cents euros ne lui permet pas d’acheter le billet d’avion qui lui permettrait d’assouvir sa libido et que l’Etat allemand refuse de lui offrir.

Discrimination

L’ambassade du Portugal organise, le mercredi, dans les écoles primaires, des cours de portugais destinés aux enfants de couples portugais vivant en France. Enfants français de papier mais considérés par l’Educ’ nat’ comme portugais de sang...

La même mesure devrait être étendue à d’autres nationalités. Les enfants français de souche sont autorisés à suivre ces cours s’il reste des places.

Faillite nationale

Au mois de février, la dette publique française a dépassé le cap des mille milliards d’euros !

Cet endettement atteint 63 % du PIB, soit 15 000 euros (cent mille francs) par habitant du berceau au tombeau. Le déficit public est de 4,1 %. En clair : la France chiraco-socialiste est en faillite et ne pourra en aucun cas satisfaire aux critères du pacte européen de stabilité.

Discrimination (bis)

Les deux pillards de l’ossuaire de Lanrivain (Côtes-d’Armor), chef-d’oeuvre du patrimoine catholique de l’Argoat datant du XVe siècle, ont été arrêtés et condamnés à cent cinquante heures de travaux d’intérêt général pour avoir volé des fémurs et des crânes dans le but d’en faire des manches de couteaux et des lampes.

Les profanateurs du cimetière juif de Carpentras avaient été condamnés à deux ans de prison ferme...

Prophète

« La France se trouve aujourd’hui à un carrefour. Elle doit choisir entre son adhésion sans réserve à l’Europe et sa disparition de la scène du monde. »

De qui cette citation ? Chirac ? Jean Monnet ? Raffarin ?

Pas du tout. L’auteur s’appelle Adolf Hitler.

Alerte aux fafs !

Pendant toute la journée du 8 mars, la propagande d’Etat a matraqué que la police avait interpellé neuf militants d’extrême droite dans le cadre de l’enquête sur les attentats contre le Préfet Aïssa Dermouche. En fin de journée, France-un-Faux répétait le message tous les quarts d’heures alors que les interpellés avaient tous été remis en liberté, définitivement innocentés depuis midi. Accessoirement, il s’agissait de six indépendantistes bretons et de trois royalistes. C’est-à-dire pas un seul militant d’extrême droite.

Sommaire - Haut de page