Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 329 du 7 septembre 2004

- n° 329 -
7 septembre 2004

Mondialisme, délocalisations, chômage, guerre et métissage : les cinq mamelles du monstre anarcho-libéral.
"Le chômage" (1886) par L.-A. Tessier (musée d'Angers).

"La Gazette du Maroc" déplore le retour de ses "jeunes"
Otages : Beketch mégote les bienfaits de "l'Islam de France"
Notre Divin Marquis de Berlin à Marseille
L'été, les fleurs, les livres de Marie-Claude Monchaux
Brigneau additionne les médailles de l'Europe aux J.O.

 
Sommaire
Dernières nouvelles du Marigot
Le jour où, vendue par Chirac, la France est entrée en dhimitude

Quel que soit, à l’heure où nos lecteurs recevront Le Libre Journal, le sort de Malbrunot et Chesnot, un fait reste acquis : cette prise d’otage de deux journalistes français par des musulmans irakiens a été transformée, par mensonge politique et manipulation médiatique, en une victoire de la propagande immigrationiste.

La crapulerie d’une classe politicienne vendue et les trucages de médias asservis ont fait de ce qui est une écoeurante démonstration de sauvagerie des fanatiques islamistes, un argument en faveur du mensonge sur la « dignité de la communauté musulmane de France et sa fidélité aux valeurs citoyennes de notre république » (Villepin, ministre de l’Intérieur).

Ce tour de passe-passe aura, soyons-en sûr, des conséquences incalculables.

:: Lire la suite

Saigne et Marne
A la rue pour avoir témoigné contre un gang ethnique

Au mois de mai dernier, Le Libre Journal mettait en parallèle deux affaires de violence raciste perpétrées par des Afro-Maghrébins contre des Français.

La première concernait un père de famille, Patrice Cambron, tué à coups de barre de fer par un gang ethnique du quartier Carême à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). S’étant lancé à la poursuite d’un voyou africain qu’il avait vu passer sur un vélo volé la veille à sa femme dans le garage de son immeuble, en plein territoire occupé, Patrice Cambron, jeune arbitre de foot très sportif, avait été retrouvé quelques minutes plus tard le crâne défoncé. Conduit à l’hôpital, il mourait le surlendemain d’un oedème cérébral, non sans avoir eu le temps d’expliquer qu’il avait été massacré à la barre de fer par une bande de jeunes noirs de la cité.

:: Lire la suite

Bon sens interdit
Il nous faut du nouveau, n’en fût-il plus au monde

Naguère la France entière reprenait le refrain de "La Belle Hélène" : « Il nous faut de l’amour, n’en fût-il plus au monde, il nous faut de l’amour, nous voulons de l’amour. »

Aujourd’hui, sur le même air, le bon peuple fredonne : « Il nous faut du nouveau, n’en fût-il plus au monde, nous voulons du nouveau, il nous faut du nouveau ».

:: Lire la suite

C’est à lire
Il faut sauver le savant Lanturlu !

Les livres peuvent mourir, tout comme les êtres humains, si on ne leur porte pas secours. C’est ce qui a failli tout récemment arriver à la collection des aventures d’Anselme Lanturlu, bandes dessinées éducatives de vulgarisation scientifique dont le héros est un adolescent aux allures de poète qui explore le monde de la science, entraînant à sa suite les jeunes lecteurs.

Après vingt-cinq ans de diffusion (le premier album est paru en 1979), l’éditeur trouvant insuffisante la rentabilité de cette collection avait pris la décision... de jeter l’ensemble de son stock au pilon.

:: Lire la suite

Mamère faussaire

La mairie de Bègles a enregistré (le 5 juin dernier) le "mariage" de Monsieur Bertrand Charpentier et "Mademoiselle" Stéphane Charpin, "née" au Mans ! Pour ce faux en écriture publique, Mamère Noël est passible de 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende (art. 441-2 du Code pénal).

"L’Huma" irradiée

La fête de l’Humanité 2004 est manifestement placée sous le signe de Tchernobyl (voyez son affiche). Sans doute parce que c’est l’ADN irradié qui produit des staliniens démocrates, financés par l’Etat bourgeois et les marchands de canons.

TF1 et M6 plongent

Les cyniques déclarations publiphiles de son PDG Le Lay (ce L.J. p. 20, et notre revue de presse du n° 328) n’y font rien : l’action TF1 a perdu 21,78 % depuis le 1er janvier. Celle de M6, 24,71 % (19 euros contre 79 en 2000). "C’est pas juste", disent les commenteurs spécialisés. Ça nous semble au contraire de la justice immanente, à nous.

Tondue à la Libération

Astrid Cavens, étudiante en arabe à Montpellier, et son zami Toufik, pleurent beaucoup dans leur prison espagnole. Ils sont incarcérés pour avoir transporté un clan.destin marocain. "C’est pas eux, et ils ne recommenceront pas."

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page