Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 341 du 2 février 2005

- n° 341 -
2 février 2005

Après la visite officielle de notre Marquis en Chine (p. 16), la population laborieuse redouble d'ardeur et de bonne humeur.

La jeune France mobilisée contre la culture de mort.
Patrick Gofman : ces holocaustes dont on ne parle pas.
Tsunami : bon sens interdit ! Par A. Merlin-Chazelas.
Comme Michael Jackson, Mahommet aimait les enfants.
François Brigneau : un président en pleine débâcle.

 
Sommaire
Parlons franc
La Roche Tarpéienne est proche du Capitole

Premier - préfet - issu - de - l’immigration - musulmane, Aïssa Dermouche, vient d’être inculpé pour abandon de famille et non-paiement de pension alimentaire.

Voilà moins d’un an, ce directeur d’une école de commerce était promu, à son corps sinon défendant du moins réticent, au statut de modèle d’intégration et de porte-étendard du combat contre le racisme.

:: Lire la suite

Défense et illustration de l’Islam
Mahomet aimait bien les petites filles...

Le professeur Chagnon (lire pages 4 et 5) s’étant entendu reprocher d’avoir fait état du mariage de Mahomet avec une fillette de six ans, l’association Islam-Danger a consulté les textes officiels de la religion islamique. C’est édifiant.

Selon le Hadith de Sahîh Mouslim, Aïcha a raconté elle-même ce qui lui arriva quand Mahomet eut reçu en rêve l’ordre d’Allah d’épouser la fillette : « J’avais eu la fièvre pendant un mois et avais perdu mes cheveux, mais ils repoussèrent abondamment et m’arrivèrent jusqu’aux épaules. Ma mère, Umm Rûman, vint me trouver tandis que j’étais sur une balançoire, entourée de mes compagnes. Elle m’appela et je me rendis à son appel sans savoir ce qu’elle voulait de moi. Elle me prit par la main, me fit rester sur la porte de la maison jusqu’à ce que ma respiration haletante se fût calmée. Elle me fit ensuite entrer dans la maison où se trouvaient des femmes de Ansar qui me dirent : "A toi le bonheur, la bénédiction et la meilleure fortune !" Ma mère m’ayant livrée à ces femmes, celles-ci me lavèrent le visage et la tête ; et se mirent à me parer. J’avais à peine fini que l’Envoyé d’Allah entra, lorsqu’il était encore le matin. Alors on me remit entre ses mains. »

:: Lire la suite

Plon, plon, rontonplon
Trois ans de diffamation...

Le diable porte Pierre. Un groupucule anonyme, sous l’intitulé : <http://membres.lycos.fr/gnosetoujours/> relaie, sous prétexte de "défense de la tradition catholique par les documents", la campagne de calomnies inspirée par Couvert et Ploncard dit d’Assac en vue de provoquer l’implosion de Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Mais rend un hommage inattendu au Libre Journal pour avoir publié "Une dénonciation pertinente de ces "pédomanes de gauche" qui ne sont jamais inquiétés par la justice et un article anti-IVG que l’on pourrait signer sans problème" (à condition de savoir écrire le français, ce qui n’est pas le cas de ces gens).

Mieux encore : ces "amis" inconnus déterrent une repentance publiée voilà bientôt dix ans, dans "Lectures Françaises" (n° 470) à propos (erreur de jeunesse) d’un bref passage en maçonnerie au début des années 70. Je disais y avoir rencontré « des officiers supérieurs, policiers de haut grade, ingénieurs du nucléaire, écrivains de renom, musiciens connus, qui tous, se réclamaient de nos idées » et je racontais : « On ouvrait les travaux sur le Livre de l’Apocalypse et par une prière à saint Jean l’Evangéliste, les "tenues" étaient, à ce que j’ai vu, exclusivement tournées vers la tradition. On lisait et commentait les travaux de la Loge Villard de Honnecourt, atelier de "Haute Initiation". Les conversations profanes portaient sur la politique, la littérature, la science, etc. et étaient de bonne tenue. Rien de sulfureux, pas d’affairisme. Du beau monde, un peu snob mais pas désagréable... »

:: Lire la suite

Gâchis ethnique

Selon les Renseignements généraux les gangs ethniques privent les groupuscules racistes de leur distraction en se tuant eux-mêmes. A Chanteloup-les-Vignes, 225 batailles rangées au cours de l’année 2004 ont tué quatorze djeunes par arme blanche, par balle, par arme contondante, par noyade ou par chute mortelle. Selon un policier, cette situation serait « le résultat d’une concurrence accrue entre bandes pour contrôler les trafics ».

Caen Satan a tout

A Caen, l’abbatiale de la Trinité située en centre-ville a été vandalisée par un ou plusieurs individus. Croix retournées, tentures brodées déchirées, statues brisées, lutrins renversés, portes du confessionnal cassées... Cet édifice religieux situé dans le quartier Saint-Gilles a subi plusieurs dégâts. Bah, le curé aura provoqué les vandales en disant la messe...

Traducteur demandé

Un débouché pour les djeunes sans emploi des cités ? Au parc zoologique de Port-Lympne les gardiens ont du prendre des leçons de français pour communiquer avec les dix-sept babouins arrivés avant Noël du zoo de Vincennes. « Si je dis breakfast (petit dejeuner) ils ne bougent pas, ils se grattent juste la tête, explique Mike Downman, le gardien-chef. Si je leur crie Allez, allez ils sortent de leur maison et viennent manger. Nous leur avons gardé le même régime qu’à Paris, fruits, légumes, poulet bouilli... En ce moment, j’apprends à leur dire Du calme, du calme quand ils se disputent. C’est le ton qui est dur a trouver. »

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page