Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 350 du 18 mai 2005

- n° 350 -
18 mai 2005

Je vous en conjure Mouchaboeuf, renoncez à voter non. Vous vous feriez le complice d'un terrible chaos.

Quelques observations pour ne pas voter idiot, par François Brigneau.
Pourquoi un catholique ne peut pas voter cette constitution, par l'abbé Guy-Marie.
Delanoë veut faire payer le tramway d'Alger aux Parisiens !
Un souvenir de Jean-Pierre Peroncel Hugoz à propos du Monde et de L'Idiot.
Le Marquis revient de Sainte-Hélène, Bonnal de Patagonie et Pickendorf retourne aux Indes.

 
Sommaire
Parlons franc
Un peu raide leur Pentecôte !

La postérité, prenons en le pari, parlera un jour de Chirac et Raffarin comme nous parlons de Laurel et Hardy, de Charpini et Brancato, de Footit et Chocolat.

Et elle rira, la postérité.

Enfin... s’il en reste après le passage à la moulinette à bébés de la bonne Simone.

Mais nous autres, les contemporains, nous qui sommes dans le bain, nous trouvons la plaisanterie moins goûteuse.

:: Lire la suite

Treize ans après Maëstricht
Mêmes menteurs, mêmes mensonges

En février 1992, les politiciens se mobilisaient pour faire passer à tout prix le fumeux traité de Maastricht, un des textes "fondateurs" dont ils nous disent aujourd’hui combien il sont incomplets voire néfastes au point que seule le vote d’une Constitution européenne pourrait en combler les lacunes et en réparer les dégâts.

Treize ans plus tard, les mêmes arguments, les mêmes mensonges, les mêmes menaces, les mêmes exhortations reviennent comme dans un mauvais feuilleton. A se demander si l’ablation urgente de la vésicule biliaire de Raffarin n’est pas une réédition soft de la "révélation" du cancer de Mitterrand qui fit passer Maastricht avec l’appoint d’un "Oui" compassionnel.

:: Lire la suite

Mitterrand l’avait dit
Décidément, ils sont chez eux chez nous !

L’intégration est en bonne marche, comme en témoigne la lecture des gazettes.

Selon Le Nouvel Observateur, de plus de plus de lycéennes et d’étudiantes musulmanes exigent une révision des livres d’histoire intégrant l’histoire de leur pays d’origine et de leur religion.

Elles refusent en outre de suivre les cours de sport et de biologie et demandent à être dispensées de tout examen portant sur ces matières.

:: Lire la suite

A vos poches
Et si Paris renvoyait des éboueurs à Alger...

Contribuables parisiens, à vos poches : le moment est venu de reconstruire Alger qui, en un demi-siècle d’indépendance, est passée du statut de plus belle ville de l’outremer français à celui de chaos urbain tiers-mondisé et ruiné par l’incompétence, la corruption et l’incurie.

C’est en résumé le message que Bertrand Delanoë a lancé à la fin du mois dernier, à l’occasion d’une visite de deux jours dans la capitale de la voyoucratie algérienne où l’avait invité le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddne Yazid Zerhouni.

:: Lire la suite

Tous fonctionnaires !

Argument massue asséné par le guide pratique de la fonction publique http://www.concours-fonction-publique.com qui publie les annonces de Concours d’accès à la Fonction Publique (traitements, indemnités, mutation, congés, primes, démission, licenciement, maladie, retraite, etc.) :

« Pour assurer votre emploi et votre qualité de vie, face aux licenciements et délocalisations, devenez fonctionnaire grâce aux concours de la fonction publique. »

On ne saurait résumer avec plus de concision et de précision la véritable nature du mal d’un pays où près d’un salarié sur trois est payé par les contribuables (6,2 millions de fonctionnaires, soit 27,3 % de la population active).

Ach, kolossale finesse !

A Berlin, la construction du nième Mémorial de l’holocauste a été remise à une date ultérieure. La responsable du projet, Lea Rosh, a découvert avec consternation que son idée ne recevait pas l’accueil attendu. Motif : elle avait annoncé son intention d’insérer dans une des 2 711 stèles, une dent prélevée sur une victime de la déportation.

Dommage, c’était pourtant d’un goût exquis...

SS libérale

Médaille d’or des chances pour la France : un employé municipal de Grigny. Cet ex-Ivoirien devenu Français (sans doute par passion pour notre littérature), aligne cent onze enfants nés de soixante-six femmes différentes.

Las ! L’administration raciste a considéré ces adoptions en chaîne (même un Ivoirien est obligé de recourir à des artifices) comme des escroqueries aux Allocs (il touchait en effet les aides sociales pour toute sa marmaille et l’allocation de mère au foyer pour soixante-cinq co-génitrices).

Le père trop généreux a été sévèrement réprimandé mais laissé en liberté.

La SS n’est plus ce qu’elle était...

:: Lire

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page