Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 351 du 31 mai 2005

- n° 351 -
31 mai 2005

Ce qui m'inquiète avec la victoire du Non, c'est de savoir si on pourra encore voyager...

Brève rencontre avec Benoît XVI, par Olmetta.
Sarkozy et Madame : ce que personne n'ose dire.
Les noires combines de Chirac au Togo.
Comment se ruiner en épargnant à... Perp.
Oui c'est non, mais Brigneau a eu bien peur !

 
Sommaire
Parlons franc
Respect de la vie privée ? Que messieurs les politiciens commencent !

Le syndicat des marmiteux de la presse française vient encore de s’illustrer de belle manière à propos de l’affaire Sarkozy dont tout le monde ne parle pas.

C’est que, figurez vous, ce drame intime relève de la sphère du privé et donc, comme dans l’affaire Mazarine, comme dans le secret de la naissance de Chirac, l’omerta joue à plein : tout le monde sait que Madame a levé le pied mais tout le monde réserve ses révélations, ses commentaires, ses ricanements, ses petits secrets à sa propre "sphère du privé".

Le bon peuple, la France d’en bas, n’aura qu’à continuer à ne rien savoir et à se régaler des parties de jambes en l’air de la télé-poubelle.

Pardi ! Même les hommes publics ont droit à leur jardin secret et la réserve s’impose, la discrétion est de mise, la pudeur commande.

:: Lire la suite

Deux cent seize ans après
La France a enfin dit NON à la Constituante

Début mars, au salon de l’Agriculture, les paysans entendent leur grand ami Chirac traiter de "cons" ceux qui annoncent leur intention de voter non.

Le 12 mai, les restaurateurs découvrent qu’on leur a menti en promettant une réduction de la TVA que Bruxelles a refusée une fois pour toutes.

Le 16 mai, dans toute la France, Les salariés répondent par un bras d’honneur à la prétention de Raffarin de les racketter plus encore en leur imposant la corvée du lundi de Pentecôte.

Le 18 mai, les entrepreneurs constatent que la directive Bolkestein dont Chirac leur promet l’abandon a été contresignée par le même Chirac et son cohabitant d’alors Jospin, qu’elle est déjà appliquée et que nul ne songe à la remettre en question.

Le 20 mai, les artisans apprennent que France Télécom fait appel à des prestataires qui emploient des ouvriers étrangers aux tarifs et conditions du pays d’origine.

Le 22 mai, à Arcachon, des ostréiculteurs ruinés et désespérés par le refus de l’administration de répondre à leurs inquiétudes foncent sur une vedette de la brigade nautique de gendarmerie qu’ils éperonnent.

:: Lire la suite

Pour mémoire

Référendum sur la Constitution européenne, résultats définitifs :

OUI : 12.806.394 voix (45,32 % des suffrages exprimés).

NON : 15.450.279 voix (54,68 % des suffrages exprimés).

Inscrits : 41.799.866.

Abstention : 12.814.573 (30,66 % des inscrits).

Votants : 28.985.293 (69,34% des inscrits).

Blancs ou nuls : 728.620 (2,51 % des votants).

Exprimés : 28.256.673 (97,49 % des votants).

Curé, dis ta messe !

Parmi les vaincus du référendum dont on ne parle pas : les curés conciliaires qui s’étaient massivement ameutés en faveur du Oui. Dans de nombreuses églises, le sermon du dimanche a été consacré à inciter les fidèles à choisir le bon bulletin.

Exemple à Antony, le curé a célébré « cette constitution qui consacre une grande histoire, veut ouvrir une grand espérance et s’attache à fonder le rapprochement de nos peuples sur les valeurs de liberté, de respect de la dignité humaine, de justice sociale et de coopération mutuelles ».

Franchement, on préfère les psaumes...

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page