Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 354 du 30 juin 2005

- n° 354 -
30 juin 2005

Le char coco à la Gay Pride.
Staline, reviens, ils sont devenus folles !

Le procès Lefort : une cabale contre l'Eglise catholique.
Tatie Monchaux résiste à la canicule.
Pickendorf fait son marché à New Dehli.
Quand Sartre sabrait... le champagne avec les nazis.
Le cauchemar de Brigneau : Blair va faire réélire Chirac.

 
Sommaire
Parlons franc
Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, le "prophète" est derrière... (air connu)

Quitte à surprendre le lecteur, saluons le bon sens des magistrats du Tribunal correctionnel de Lyon qui ont relaxé le sieur Abdelkader Bouziane ex-imam de Vénissieux poursuivi à la diligence du passé garde des Sceaux, Dominique Perben (établi depuis ministre des... Transports, sans doute en raison de sa réputation dans le privé).

Rappelons ce qu’avait fait l’imam : le 19 avril 2004, interviewé par Lyon Magazine, il répond que le Coran justifie la lapidation de la femme adultère.

Le 20 avril, sur ordre des médias, Perben lui signifie son expulsion immédiate.

Le 21 il est foutu dans un avion pour Alger.

Le 23 la Justice annule l’arrêté d’expulsion. Un mois plus tard, jour pour jour, il rapplique pour être inculpé de « provocation directe, non suivie d’effet, à commettre l’infraction d’atteinte volontaire à l’intégrité d’une personne » (cette langue de chats fourrés, on ne s’en lasse pas).

Treize mois plus tard, il est relaxé. Motif : « M. Bouziane est un homme de religion qui s’est limité à expliquer ce que dit sa religion au travers du Coran ».

:: Lire la suite

Dernières nouvelles du Marigot
Le procès du père Lefort : un montage diabolique contre l’Eglise catholique

Huit ans ? Disons-le tant que la tradition permet encore de maudire les juges : le verdict qui a frappé le père Lefort est inepte.

Ou ce prêtre accusé de pratiques pédomanes est coupable et alors il mérite, puisqu’on ne coupe plus les salauds en deux, d’être enterré jusqu’à la crevaison dans un ergastule, ou il est innocent et cette condamnation est une abomination.

Or, il y a de bonnes raisons de penser que ce prêtre - par ailleurs véritable caricature de ces ecclésiastiques égarés en politicailleries qui portent la responsabilité de l’état actuel de l’Eglise "qui est en France" - a été immolé sur l’autel de la haine anti-catholique.

Ses bourreaux s’appellent le réseau Voltaire et la revue Golias, fédérateurs des lobbies gauchiste, homosexuel et franc-maçon qui infestent et manipulent les instances politiques, policières et judiciaires françaises.

Quelques jours avant le jugement, Stéphane Durand-Souffland, chroniqueur judiciaire du Figaro, publiait d’ailleurs un article confirmant ces soupçons.

:: Lire la suite

L’humeur de Patrick Gofman
La relève

Roger Holeindre l’a martelé deux fois dans sa brève intervention du 12 juin (lire aussi p. 7), sur le ton de la colère - puisque la colère est un des rares sentiments qu’il soit permis à un homme d’exprimer en public : « Nous quittons le château (du CNC à Neuvy) parce qu’il n’y a pas de relève. »

Graves paroles, pour le château... et pour le mouvement national. Paroles que j’ai souvent méditées depuis.

Irons-nous chercher la relève dans cette foule parisienne qui vient de voter "oui" à 66 % au référendum turconstitutionnel, et qui s’amasse sur les trottoirs des boulevards Henri IV, Saint-Germain et Saint-Michel, pour contempler la Gay Pride comme un joyeux spectacle ? me demandais-je le 25 juin, sur place.

:: Lire la suite

Le Dictionnaire de la Colère
250 pages de définitions ejusdem farinae

:: Lire

Histoire invertie

Samedi 25 juin. Le service d’ordre de la diabolique bacchanale Gay Pride est assuré par des gros-bras arborant un autocollant "Parti Communiste Français"... qui a son char dans le défilé. Staline, réveille-toi, ils sont devenus fols ! La revendication 2005 : le mariage. Ça se traduit sur de nombreuses pancartes par : « Nous voulons se marier ! » Sic.

Histoire marseillaise

En trois mois, le radar installé sur l’autoroute A 50 à la sortie de Marseille n’a pas constaté la moindre infraction. Qu’ont décidé les autorités compétentes ? Déplacer ce radar inutile ? Pas du tout : elles ont réduit la vitesse autorisée de 110 km/h à 90 km/h.

Histoire de rentabiliser le radar, en espérant que cette vitesse anormalement basse pour une voie aussi droite et large suscitera quelques contraventions... (lire aussi p. 10).

Histoire belge

Autre réussite administrative : pour desservir l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, les avions empruntent certains couloirs sous lesquels, bien sûr, les maisons se négocient à des prix réduits dans cette zone flamingante.

Un ministre flamand a donc décidé "au nom de l’équité" d’ouvrir des couloirs au-dessus des quartiers de Bruxelles à forte valeur foncière.

Du coup, les propriétaire spoliés obtiennent de la Justice de coûteuses indemnisations en arguant que leurs maisons payées au prix fort ont perdu toute valeur sans profit pour les habitants des zones bruyantes.

Accessoirement, le plus gros employeur de main-d’oeuvre non qualifiée de la zone, l’entreprise de courrier international DHL, sommé de renouveler sa flotte pour être aux normes sonores de la capitale, a préféré se délocaliser.

D’où une montée en flèche du chômage dans la région.

Histoire nippone

Le site officiel du Festival du film français parrainé au Japon par le gai ministre français de la Culture Donnedieu de Vabres associé a Gaz de France est proposé uniquement en japonais et en anglais.

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page