Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 357 du 15 septembre 2005

- n° 357 -
15 septembre 2005

Vladimir Volkoff mort au créneau
(Dessin de S. Chepik)

Catho, Sarkö ? Et ta soeur !
Bonnal fuit l'enfer et Monchaux voit des fantômes.
Apiculteur-vigneron tradi, c'est Mgr Centène, évêque de Vannes.
Le Marquis cafte : quand le tchador, les houris dansent.
Et François Brigneau s'offre un congé... sabbatique.

 
Sommaire
Avertissement

:: Lire

Editorial
Mort d’une sentinelle
Brigneau en congé
Deux nouvelles pour cette rentrée
Nous avons rencontré ses parents à Banyuls !
Raymond Centène, nouvel évêque de Vannes : un vigneron "plutôt tradi"
Tradition
La seconde mort de la paysannerie
Il rappelle à l’humilité pour réduire au silence
Catho Sarko ? Mon culte ! aurait dit la môme Zazie...
Limonov ou Vodka ?
Un Limonov nouveau
Revue de presse
Mémorial juif de Berlin
Ses secrets talmudiques
Bon sens interdit
Ceux que nous n’avons pas invités
"Libération" sexuelle ?
Ce "Nid" qui cache des oeufs de serpent
Le journal des dames
Pas de soutane fluo
Le charme d’antan
A l’hôtel "Galle Face"
Errance
Une saison en Hexagonie
Un révisionnisme enfin autorisé
Quand un ministre de la Science donne la parole au Créationnisme...

:: Lire

C’est à lire
Quand un prince élève les âmes de ses sujets
Livres
Chers frères
Mariage
La décade du Marquis
Le tchador, les houris dansent
L’humeur de Patrick Gofman
Réginaburgien, choisis le Roy !
Musique française
Bréville n’est pas Fauré
Lettres de chez nous
Ratzinger a tous les vices

Décidément mécontents de l’élection du pape Benoît XVI, certains milieux juifs ont révisé leur tactique d’opposition. Après avoir échoué dans l’opération "pape nazi" consistant à rappeler que le futur souverain pontife avait (comme tous les Allemands de son âge) porté, adolescent, l’uniforme des Hitlerjugend, ils accusent maintenant le soldat Ratzinger d’avoir déserté en temps de guerre.

Nouvelle-Orléans étanche

Avant de vendre la Louisiane, Napoléon avait ordonné aux ingénieurs français de protéger le Vieux Quartier Français de la Nouvelle-Orléans contre une éventuelle inondation. Résultat : il est intacte si l’on excepte les déprédations commises par les gangs de pillards affreux-Américains contre lesquels la police a dû faire feu. Rappel : lors du récent raz-de-marée qui ravagea la côte de l’Inde, seul l’ancien comptoir français de Pondichéry fut épargné par la vague géante alors que le rivage ne présente aucun relief naturel faisant obstacle à la mer. Motif pour lequel le gouvernement Français Dupleix avait fait élever une digue par la population locale.

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page