Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 366 du 17 décembre 2005 - pp. 4 à 6, 14
Horreur...

« Cette prétention de défendre l’Islamisme (qui est en soi une monstruosité) m’exaspère. Je demande, au nom de l’Humanité, à ce qu’on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu’on détruise La Mecque, et que l’on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme. »

Gustave Flaubert, lettre à Madame Roger des Genettes (12 ou 19 janvier 1878).

Abomination...

Lisant la presse russe, notre ami Laurent Blancy a découvert en première page les propoes de Sergueï Schnourov, leader du groupe "Leningrad" au magazine Time Out Moskwa : « ... ma position est très claire : le dernier politicien honnête était Hitler. Tous les autres peuvent s’accrocher. Ils discutent, mais n’agissent pas. Hitler, lui, a parlé et agi. »

Dieu merci, ce n’est pas dans le chobize français qu’on dirait des horreurs pareilles ni dans les médias français qu’on les reproduirait.

... Et désolation

Cela dit, Moscou ne tient pas le rocker quitte de ses débordements. Le maire de Moscou a fait interdire ses chansons sur toutes les radios et les amateurs doivent se contenter d’écouter les disques. C’est d’ailleurs ce que fait la propre épouse de Vladimir Poutine, qui a même dansé pieds nus sur cette musique, et en public, à l’occasion des fêtes du troisième centenaire de Saint-Pétersbourg.

Dieu merci, ce n’est pas Bernadette qui danserait pieds nus...

Livry (93) gargouille

Quatre djeunes ont été interpellés à Livry-Gargan (93) en possession de cagoules et de pistolets Beretta parfaitement imités. Plus un matériel complet de saucissonnage (liens, ruban adhésif, baillons, etc.). Mis en examen pour "association de malfaiteurs", ils ont été immédiatement remis en liberté par le magistrat de permanence. L’un d’eux était le frère de Bouna, le djeune afro qui, en s’électrocutant dans un transformateur de Clichy-sous-Bois (93) a été à l’origine des émeutes à deux cent millions d’euros.

Comme on sait, il ne fuyait pas les policiers qui ne le poursuivaient pas puisqu’ils n’étaient pas défavorablement connus des services.

Donc son frère est génétiquement innocent.

Solution finale

Nicolas Bonnal, toujours en errance sud-américaine (lire p. 17) y a découvert un élu intelligent.

Le maire de Biritiba-Mirim, ville proche de San Pablo (Chili) ayant constaté que le cimetière municipal était saturé a pondu un arrêté interdisant à ses administrés de mourir. En édile responsable, il a accompagné ce texte essentiel de recommandations d’hygiène et de la liste des sanctions encourues par les contrevenants.

Delanoë devrait lui demander conseil.

Ca promet...

Dominique Erulin, militant nationaliste condamné à mort par les sicaires de Mitterrand qui le soupçonnaient de préparer un attentat avait dû fuir la France et se réfugier en Amérique du Sud.

Revenu après vingt ans d’exil, il vient de mettre la dernière au premier volume de ses mémoires, qui devraient paraître au début de l’année sous le titre "la grande piste". On va apprendre des choses...

Ouf !

Découvert en 2004, un météorite géant d’une masse estimée à 50 millions de tonnes fonce en direction de l’orbite terrestre. A l’époque de son repérage, les astronomes avaient provoqué une certaine inquiétude en annonçant qu’il risquait de heurter notre planète en 2029, provoquant des dégâts correspondant à dix mille explosions d’Hiroshima et en lui donnant le nom grec du démon égyptien de la destruction Apophis.

Finalement, il n’en est rien.

La collision ne risque pas d’intervenir avant 2036. On respire...

Exemple de résistance

Voilà quelques mois, en Australie, cinq immigrés pakislamistes, tous frères, avouaient les viols accompagnés de tortures de dix-huit jeunes filles de race blanche. Affaire sordide et effrayante révélée par six des victimes en dépit du silence imposé par les magistrats chargés de l’affaire.

Aussitôt, associations antiblanches et musulmanes s’étaient mobilisées en faveur de "ces jeunes biens sous tous rapports", accusant les victimes de fantasmes racistes.

Les examens ADN ont contraint à l’aveu ces fauves arrivés en famille en Australie en 2000, grâce à un plan d’immigration sélective du genre de celui que voudrait appliquer Sarkö et qui a permis au père, médecin généraliste, de s’installer à Sidney.

Pendant plusieurs mois, les cinq fils, âgés de 16 à 22 ans, avaient saoulé puis violé sauvagement leurs proies sous l’oeil de caméras vidéo qui montrent, par exemple, une adolescente de 14 ans projetée contre un mur, et sodomisée.

Lors du procès, les violeurs islamistes ont proclamé leurs motivations. Elles sont religieuses. Ils n’auraient jamais touché une musulmane, ont-ils affirmé.

L’enquête étendue a permis de démasquer un gang de dix-neuf violeurs musulmans mené par deux frères, Bilal et Mohammed Skaf.

Loin de nier leurs crimes, ces musulmans les ont revendiqués au nom de l’islam, devant les policiers et les magistrats et, sans le courage de Janet Albrechtsen, journaliste au quotidien The Australian, les crimes auraient été gardés secrets. Aujourd’hui, associations de gauche et médias accusent Janet Albrechtsen et son journal d’avoir semé la haine raciale par leurs révélations.

Cette affaire, les médias français se gardent bien de l’évoquer(1) à propos des affrontements récents entre jeunes Blancs et gangs islamiques du Sud de Sidney.

Attaqués à la batte de base-ball alors qu’ils défilaient pour protester contre l’agression de sauveteurs bénévoles par des musulmans, les Blancs ont réagi en flanquant une raclée mémorable aux beurs locaux.

Les jeunes Aussies semblent décidément castrés moins cours que les jeunes Français...

Le rap des pue-la-haine

Dans la série "culture des cités", quelques nouveaux textes de rap. Signalons que le groupe Sniper qui appelle à "niquer la France" vient encore d’être relaxé.

Booba - « J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de Glock / Chaque soir on boit d’l’eau d’feu, et quand l’flic nous arrête au feu, on descend la nêtre-fe, une grosse envie d’faire feu ». « Oublie qu’t’es un homme, mets-toi à genoux, tousse, écarte ton rectum (...). Les pires humiliations, c’est comme ça qu’l’Etat nous sectionne / Z’ont dévalisé l’Afrique... J’vais piner la France. » ("Sans ratures")

Sinik - « On manque de tout, de sous et de temps... Alors mon pote fais attention où tu tombes. Parce que tu seras foutu si mes gars foutent une bombe. » ("32 mesures de haine")

« Dites à la France qu’on a 20 ans d’moyenne / Qu’on vient pour l’entailler, qu’on est tous enragés / Que dans les airs on aimerait s’envoyer. » ("Dis-leur de ma part")

« Ce putain de rap c’est pour toutes mes crapules cachées sous une capuche (...). C’est pour les plus vénères (énervés), les psychopathes qui rigolent pas, ceux qu’ont pas peur d’un petit connard qui s’appelle Nicolas. » ("Men in block")

Mafia K’1 Fry 2003 - « H.L.M. pris d’assaut, arme de guerre / Dis au ministre qu’on l’encule de la part de la génération d’un monde sinistre / Du roulement au cadre aux gendarmes qui t’foutent en taule / Ca s’affole jusqu’à l’Elysée en haut lieu / On balance des patrouilles armées pour calmer nos banlieues. » ("CBR")


(1) Sauf "Présent" (25/08/05) et "Le Libre Journal" (04/10/05).
Sommaire - Haut de page