Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 367 du 10 janvier 2006

- n° 367 -
10 janvier 2006

Colonel Pierre Château-Jobert (1912-2005), Commandeur de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, chef OAS.

"Abrogation de la loi Gayssot !" exigent 19 historiens.
2006 : Beketch vous souhaite de la hauteur.
Quoi de neuf ? La Sainte Tunique.
Finkielkraut menacé de mort ? Gofman s'interpose.
Méchant et mal élevé, notre Divin Marquis ?

 
Sommaire
Parlons franc
Prendre de la hauteur
On devrait mieux lire les classiques
Il y a six siècles, Ibn Khaldoun expliquait pourquoi les trains sont attaqués...
Tribune libre
Islam, déracinement et banlieues françaises
Tradition
Variations sur un thème dansant
Parachutisme ascensionnel
Le colonel Château-Jobert est remonté au Quartier Général
Bon sens interdit
Avoir confiance dans la justice de son pays
Méthode globale : il y a pire
Ces manuels scolaires qui fabriquent des crétins
Revue de presse
Porc clandestin
Régime cachère-hallal pour les dhimmis franchouillards
100 000 € par Français actif !
Dette : une parlotte mirobolante en vue
Dieu = Allah ?
L’évêque d’Alger répond
Le journal des dames
Même si je n’y crois pas
Au royaume du poivre
Un plat d’homme
Errance
King Kong rencontre Maréchal Grommel
Entretien courtois avec W. Wüermeling du Comité oecuménique et scientifique
"La Sainte Tunique reste authentique"
C’est à lire
Du sang de la poudre et des balles
Livres
Chers frères
Jeanne
Mots croisés
La décade du Marquis
Méchant et mal élevé
L’humeur de Patrick Gofman
Finkielkraut menacé de mort ?
Opéra
"The Temptation of St. Anthony"
Théâtre
"Charlotte Corday"
Lettres de chez nous
Royal gagneuse

On se souvient des remarques misogynes des dirigeants socialauds contre la candidature de Marie-Ségolène Royal à l’Elysée... Jean Polochon (président PS d’Ile-de-France) les surpasse tous en la traitant de... "gagneuse" dans Le Parisien (18/12).

Génération Royale ?

L’absence remarquée de Ségolène Royale aux cérémonies du dixième anniversaire de la mort de Tonton a donné à quelques socialauds l’idée de relancer un ragot qui avait circulé en 1992 quand Mitterrand l’avait imposée comme tête de liste en Charente Poitou. Ragot selon lequel le carriérisme politique de la dame comparable à celui de son protecteur aurait une explication génétique. Cette fois, on chuchote, du coté des autres présidentiables, qu’elle aurait claqué la porte, excédée par la monopolisation par Mazarine des diverses commémorations.

Commémorons l’Observatoire

Jamais avare d’idées idiotes aux frais des Parisiens, Delanoë vient d’inaugurer une "promenade Mitterrand" rappelant les escapades parisiennes du vieux marcheur en dix étapes dûment indiquées et expliquées. Fâcheux oubli : rien n’a été prévu aux jardins de l’Observatoire, pourtant haut lieu de la saga mitterrandienne.

C’est là que le Florentin organisa en 1957 un faux attentat contre lui-même avec la complicité d’un politicard franc-mac : Robert Pesquet.

Vendu par son complice, Mitterrand vit son immunité de sénateur levée et fut inculpé. Sept ans plus tard, le dossier, toujours à l’instruction était classé sans suite et, plus bizarre encore, sans que les Gaullistes ne songeassent à s’en servir contre celui qui osait disputer l’Elysée au Guide...

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page