Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 368 du 20 janvier 2006 - pp. 4 à 6, 12, 14
Fuite des cerveaux

Johnny Hallyday va chanter avec les rappeurs de Ministère Amer. Il les a rencontrés : « Ce sont des mecs vraiment bien. »

Des mecs bien ? Le mot est faible ! A preuve le texte de leur succès "flirt avec le meurtre" : « J’aimerais voir brûler Panam au napalm sous les flammes façon Vietnam tandis que ceux de ton espèce galopent 24 heures par jour et 7 jours par semaine. J’ai envie de dégainer sur des faces de craie. Dommage que ta mère ne t’ait rien dit sur ce putain de pays, me retirer ma carte d’identité, avec laquelle je me suis plusieurs fois torché. Pan ! dans tes dents, je m’adresse à toi petit blanc. Je te dirais ta mère, ta soeur, cette chienne kiffe l’Afrique, ma trique, logique elle veut un négroïde. »

En somme, ce que ces "négroïdes" ont en commun avec le candidat â la belgification, c’est de se torcher avec l’identité française.

Vols de bouteille

Les ministres européens de l’Agriculture ont approuvé à Bruxelles l’accord Union européenne/Etats-Unis sur le commerce des vins.

Un accord du genre : "Donne-moi ta montre, je te donnerai l’heure" puisque les USA ont obtenu à leur seul profit la suppression des AOC. C’est-à-dire qu’ils pourraient avoir le droit de vendre n’importe quelle pisse d’âne sous les noms de "chablis", "champagne", "sauternes", etc. en échange de leur promesse de ne pas soumettre les exportations de vins français à des analyses systématiques.

Le CIC va banquer

Le CIC, qui veut faire payer les chèques à ses clients, est menacé par l’Union Fédérale des Consommateurs - Que Choisir. Le président, Alain Bazot, lui a signifié que le coût de traitement du chèque étant financé par la pratique des dates de valeur, cette décision trahit les engagements pris en vue de mettre un terme à l’exclusion bancaire de tous les consommateurs et entraîne « un préjudice inacceptable ». Faute de « revenir sur la décision de tarifer les opérations semi ou non automatisées dans un délai raisonnable » le CIC devra donc affronter « une campagne ».

Arnaque aux radars

La prétendue baisse du nombre des tués sur la route au-dessous de "la barre des cinq mille" est un mensonge de plus du gouvernement. Dès son bilan provisoire au 7 décembre 2005, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière dénombrait 5064 victimes au mois de novembre et precisait : « Après trois mois de fortes baisses du nombre de personnes tuées, le mois de novembre 2005 présente une légère augmentation. Ce résultat ne permet plus d’affirmer que le nombre de personnes tuées en 2005 se situera sous les 5000 ».

Perben et Robien ont donc menti en pleine connaissance de cause quand ils ont triomphé au moment des fêtes. Motif : faire avaler aux automobilistes le juteux racket des radars qui, rappelons-le, est sous-traité au secteur privé. On peut toujours attendre une commission parlementaire pour en identifier les bénéficiaires...

Aux fous !

Des chercheurs de l’université londonienne de King’s College vont cloner des embryons majoritairement constitués de matière issue du lapin, mais commandés par l’ADN humain. Motif : « La fertilité des lapins étant légendaire on pourra transférer le noyau de cellules humaines dans des ovules de lapins ». Et dans vingt ans, appeler quelqu’un "mon lapin" vous enverra devant les tribunaux pour discrimination "à raison de ses origines"...

Record bien français

La France s’achemine vers un déficit commercial historique. Le déficit 2005 dépassera 24 milliards d’euros soit trois fois le chiffre 2004, record absolu dans l’histoire économique française. Explication : les produits français sont de moins en moins prisés à l’exportation alors que les consommateurs français importent massivement des gadgets électroniques, informatiques ou audio-visuels à haute valeur ajoutée. Les gages de la nourrice-télé reviennent de plus en plus cher.

PERPIexité

Nous avons déjà exprimé (L.L.J. 351) le faible enthousiasme que nous inspirait le prétendu Plan d’épargne retraite populaire (Perp). Mais nous sommes complètement découragés en examinant sa variante "Cristal Retraite" chez Asac-Fapès : en versant (sans droit de retrait) 10 000 €/an de 45 à 60 ans, on touchera 6 420 €/an (42 115 F/an, le Pactole) ! On récupérera donc sa mise à 83 ans, avant d’entamer les intérêts cumulés pendant... 38 ans ! Drôlement intéressant... pour le banquier.

Billancourt désespère

Evénement historique inaperçu : le Parti communiste a perdu sa dernière pompe à fric syndicale dans la "forteresse de la classe ouvrière". La CGT a en effet été vidée de la direction du comité d’établissement de Renault-Cléon. Humiliation suprême : ce sont les ennemis mythiques du travailleur, les fameux "petits chefs" dénoncés depuis trois quarts de siècle par la vulgate coco, qui ont procédé à ce nettoyage par le vide. En l’occurrence les cadres de la CGC. Reste à faire un audit financier du Comité...

Miracles à La Mecque

Tous les records sont battus pour le pèlerinage musulman 2005. Un hôtel s’effondre : 63 morts. Les pèlerins s’entrepiétinent pour lapider une pierre supposée être le diable : 362 morts. En France, fête de l’égorgement sans anesthésie : 200 000 (agneaux) morts.

Qu’attendons-nous pour nous convertir à cette religion moderne, quoi, et hyper cool ?

Strasbourg hallal

Après Nice et Paris, c’est en Alsace que le préfet a interdit (vendredi 13 !) de distribuer de la soupe au cochon aux SDF. Les Alsaciens peuvent encore consommer saucisses et jarret, mais discrètement. Et la mosquée géante du lieu ? Elle pousse, bien arrosée de subventions laïques. Et les bagnoles ? Elles crament. Et les élus FN ? Ils sont condamnés. Lire p. 14.

Allo, "france telecom" ?

Coiffé du "bonnet d’âne du CAC 40" pour la deuxième année consécutive en 2005 par la presse spécialisée, "france telecom" (sic) a encore plongé de 8 puis 2,16 % les 12 et 13 janvier. C’est bien la peine de rançonner les abonnés (18 mois payables d’avance). 600 000 abonnements résiliés rien qu’en 2005 ! Vendez !

Scato Delanoë

On ignore combien le m... de Paris subventionne d’associations homosexuelles. « Près d’une centaine » selon son opposante (UMP) Françoise de Panafieu, et "seulement" dix-sept selon son cabinet. En revanche, à propos de cabinet, on sait par quel orifice il s’exprime à propos de Jospin : « Il n’est pas candidat, certes, mais il ne m’envoie pas ch... quand je lui dis qu’on a besoin de lui. (...) Regardez son bouquin. Bon, c’est un peu ch..., mais quand même... »

On vous dit qu’il finira par organiser une copro-pride.

Instant sex

Un taulard britiche, opéré pour devenir une femme, a décidé de redevenir un homme. Happy tax-payer va repayer 22 400 €.

Charité interdite

L’administration kollabo continue de persécuter les Français de souche. Le préfet du Bas-Rhin a interdit la "soupe au cochon" organisée par Solidarité alsacienne sous prétexte de risques pour l’ordre public. L’association ayant décidé de maintenir cette opération et installé un stand, samedi 14 janvier place Saint-Etienne à Strasbourg, Chantal Spiler, leader du collectif, a été interpellée.

A la botte des gauchos

A Paris, la dernière soupe a été de nouveau "encadrée" policièrement sur ordre du préfet kollabo. Les organisateurs ont été sommés de déguerpir. Ce qui a privé une trentaine de miséreux du dîner chaud qu’ils attendaient.

Le prétexte est que la distribution de cochon serait de nature à incommoder les musulmans et les Juifs. En réalité, il s’agit d’obtempérer aux ukases de l’extrême gauche.

Bon sens

La preuve : Ouahid Abassi du Secours islamique de France la fournit dans une interview à Novopress.info : « Pour moi, tout projet social est le bienvenu. Si le but est de soulager la souffrance des nécessiteux, soit en France, soit ailleurs, il faut l’accepter... Je ne vois pas où est le problème. Si certains ne mangent pas cette soupe préparée avec du porc, c’est leur choix. Chacun est libre de ce qu’il mange. Nous ne sommes pas là pour exiger des gens un certain mode de vie ou un certain mode alimentaire. Nous ne sommes pas là pour imposer un choix ni des valeurs. Chaque citoyen est libre de ce qu’il fait et de ce qu’il veut manger. »

Quand les islamistes se mettent à montrer plus de tolérance que les préfets de la ripoublique laïque, il est urgent de s’interroger sur l’état mental des larbins de la haute fonction publique...

Sommaire - Haut de page