Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 371 du 23 février 2006 - pp. 4 et 5, 12, 14
Origines des "jeunes"

Sarkö a déclaré sur une radio périphérique qu’il juge « utile à la compréhension de certains phénomènes » la mention de l’origine des délinquants dans les statistiques de la police et de la justice. Très bien. Mais quelle origine ? Sociale ? Communautaire ? Ethnique ? Géographique ? A moins qu’il s’agisse simplement de révéler que Moussaoui est "Français" ou encore que les agresseurs du TGV Nice-Lyon sont "des jeunes Marseillais"...

Vallini (PS) avoue...

Quoi qu’il en soit, le député socialiste André Vallini, président de la commission d’enquête sur Outreau, est hostile à cette mention qu’il considère « non seulement inutile, mais dangereuse » parce quelle « pourrait donner lieu à une stigmatisation de telle ou telle catégorie de la population, et renforcer la xénophobie ».

Xénophobie ? Serait-ce que les étrangers sont sur-représentés dans les statistiques de la délinquance ? Dans ce cas, le refus d’André Vallini a tout d’un aveu.

... et censure

Le député ajoute d’ailleurs : « Ce qu’il faut, ce n’est pas savoir quelle est l’origine ethnique des délinquants, c’est savoir pourquoi ils sont devenus délinquants, quelles sont les causes qui les ont amenés à la délinquance (la précarité économique, la précarité sociale, l’échec scolaire) pour lutter contre les causes de la délinquance. »

En somme, on a le droit de tout savoir sur les délinquants : situation scolaire, professionnelle, financière, familiale, tout sauf leur provenance ? Curieuse conception de information...

Strasbourg désarmée

L’ineffable Faugère, préfet du Bas-Rhin, alias « l’Attila de la soupe au lard », a une nouvelle marotte : il fait envoyer aux retraités de la police, de la gendarmerie et de l’armée, propriétaires d’une arme personnelle "pour les besoins du service" (l’Etat ne leur fournissait que des pistolets de demoiselle pour affronter des gangsters armés comme des porte-avions) un ordre d’avoir à faire neutraliser ou détruire sous trois mois ce matériel pourtant dûment enregistré et doté des autorisations légales.

Motif : « Ils ne remplissent plus les conditions autorisant la détention d’une arme feu ».

Dieu merci, les djeunes ne sont pas considérés comme trop gâteux pour rester armés. Ils pourront donc garder leurs jouets bien planqués dans les caves des cités occupées de Strasbourg.

Vol en Réunion

Bizarre que parmi tous les articles publiés sur la maladie du chikungunya à La Réunion, pas un seul ne rappelle que, cette année, la démoustication n’a pas été faite faute de moyens financiers. La métropole avait repassé le dossier aux autorités locales sans fournir le financement nécessaire. Résultat : Plus de 100 000 malades et près d’une centaine de décès directement ou indirectement liés à cette affection.

"Clem" touché, coulé !

Outre la nullité d’Alliot-Marie et l’incurie de l’administration militaire, la grotesque odyssée du "Clemenceau" a une explication "stratégique". Le coup a été monté par les écolo-trotskos pour imposer que le financement d’un armement intègre désormais les frais de sa destruction. 20 % des crédits d’armement devront donc être bloqués pour le démantèlement en fin de service.

En clair, cela représente une baisse du cinquième des moyens militaires de la France.

Comme Papon ?

La presse ayant révélé que le jeune homme enlevé, séquestré, torturé et finalement assassiné par des voyous africains était Juif, les "représentants" autoproclamés de la communauté crient une fois de plus au crime antisémite perpétré par des islamistes. A la place du Préfet de Paris, on se méfierait : d’ici qu’il soit condamné pour avoir collaboré avec l’occupant...

Viol chez Sarkö

Pour prendre de vitesse le villepiniste Borloo qui préparait la même chose, Sarkö avait inauguré, en octobre 2005 dans le collège François-Truffaut d’Asnières, un "internat de la réussite" pour adolescents-issus-de-milieux-défavorisés (lire afro-maghrébins). Trois mois plus tard, cinq des huit jeunes protegés de Sarkö, ont été renvoyés dans leur gourbi d’origine après avoir violé un condisciple qu’ils séquestraient dans leur piaule. Coût de l’opération : quarante mille euros. C’aurait été plus économique de leur offrir une soirée dans un sauna gay.

Europe footue

Homologue portugais de Douste-Blazy, Diego Freitas do Amaral a trouvé la solution pour « contribuer à améliorer des relations assombries par la crise des caricatures » : organiser un championnat de football entre pays arabes et européens. Il faut vraiment être un abruti pour occuper le fauteuil de ministre des Affaires étrangères ou c’est une simple coïncidence ?

Froggies, go home !

Les Etats-Unis exigent désormais pour laisser entrer les Français sans visa, la présentation d’un passeport biométrique, ou, à défaut, d’un passeport à lecture optique, délivré avant le 25 octobre 2005, date impérative.

L’Imprimerie Nationale, monopole cégétiste, ayant été infoutue de produire cette pièce, quatre cent mille candidats aux grands espaces sont condamnés, faute de désert de Mojave et de cow-boys, à se contenter cette année de la mer de Sable et des manadiers de Camargue. Tant mieux ! Ca contribuera au redressement de la balance commerciale.

Gofman à Sciences po !

Pas rancunière, la bibliothèque de Sciences po a fait l’emplette, en novembre dernier, du dernier chef-d’oeuvre de notre collaborateur Patrick Gofman, "Diverses droites". Et pas vous ?! Réparez vite cet oubli : 23 € franco à Dualpha - BP 58 - 77522 Coulommiers cedex.

Jeanne au bûcher de papier

« Jeanne d’Arc de nouveau sur le grill. » C’est le titre de France Soir qui annonce l’examen de débris humains retrouvés parmi les cendres du bûcher de la Sainte de la Patrie. Félicitations au confrère en faillite pour sa délicatesse ; dans le même style, il annoncera sans doute le succès d’un nième tirage du fameux Journal par un très rigolo : « Ca gaze pour Anne Franck »...

Au Gallo

Présentant "Fier d’être français" de Max Gallo, l’éditeur Fayard ne craint pas d’écrire : « Il faut bien que quelqu’un monte sur le ring et dise : Je suis fier d’être français. » Ce qu’il faudrait bien aussi, c’est que les éditeurs lisent de temps en temps autre chose que les bilans comptables de leur épicerie. Ca leur permettrait de savoir que quelques millions de Français n’ont pas attendu Max Gallo pour dire leur fierté d’être ce qu’ils sont.

Pire que le nazisme ?

Ancien ministre de l’Educ’Nat’ Luc Ferry a dénoncé dans l’islamisme « quelque chose d’effrayant qui est, quasiment, l’équivalent de la montée du nazisme, peut-être même en pire... » On attend les cris d’orfraie des boutiquiers de l’antiracisme. Si Gollnisch avait dit ça, il aurait déjà les fers aux pieds.

Sarkö menacé de mort

« Nicolas, t’ouvres ta gueule, tu fais du bruit pour rien », « Putain personne te craint / le bitume t’a montré qu’il faut pas l’insulter / continue ce bras de fer et tu vas te faire buter » : c’est la ritournelle composée à l’intention de Sarkö par Alibi Montana, vomisseur de rap. Détails : Alibi le bien nommé a passé trois ans en taule pour tentative d’homicide et contrairement à sa promesse, il n’a pas versé un rond de ses droits d’auteurs à l’association caritative qu’il avait promis de soutenir. Comme donneur de leçon, il se pose là l’Ali...

Sommaire - Haut de page