Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 387 du 27 septembre 2006

- n° 387 -
27 septembre 2006

"Zoubida, un petit sourire s'il te plaît !"

Ce que le Pape a vraiment dit.
Villiers sera ministre de Sarkö, si...
Ces calmants qui font des tueurs fous.
Pour Gofman, Natascha c'est Agnès.
Brigneau révise l'Histoire de Jospin père & fils.

 
Sommaire
Parlons franc
Un pacte secret Sarkö-Villiers ?
"Etranger dans mon propre pays" dit-il...
Sarközy : un candidat à la botte de l’Israël
Dix-neuf ans, ça suffit !
Bruno Gollnisch : "Libérez Michel Lajoye !"
Bon sens interdit
Voleurs et squatteurs à Cachan
Le journal de campagne (électorale) de François Brigneau
14 - Le fantôme de Matignon lorgne vers l’Elysée
Massacres à la benzodiazépine
Labos coupables
Qui manipule les fous d’Allah ?
L’affaire du "discours du pape" est un grossier montage médiatique
L’intégrale du discours du Pape
Ce qu’à vraiment dit Benoît XVI

:: Lire

Ce qu’en disent les musulmans...
Une cathédrale à La Mecque ?
Nos questions à Dalil Boubakeur
Les choses derrière les choses
Un comploteur à confesse
Sept mille bouteilles de trop
Les frais de bouche de Delanoë
C’est à lire
Coup de projecteur dans une fourmilière
Le journal des dames
Colombe m’offre un cachet d’ecstazy
La décade du Marquis
Delanoë sus aux tentes
L’humeur de Patrick Gofman
Natascha Agnès Kampusch
Théâtre
Vaudeville à Chatou
Bon bec
"O Beau b’Art 
Lettres de chez nous
Tel-Aviv voit Chirac candidat

Les services israéliens en sont convaincus : Chirac se prépare à être candidat à sa propre succession. Et cette perspective qui risque, sinon de nous valoir un troisième mandat du calamiteux escroc, du moins de faire, perdre à Sarközy toutes ses chances de figurer au second tour, sème la panique dans les officines communautaires.

Témoin l’attaque d’une incroyable violence lancée par l’agence de propagande israélienne Metula News Agency où le shabbat goy de service, Guy Millière, écume littéralement.

Pour un peu, on en de viendrait chiraquien.

Valet de l’étranger

« Sur le plan intérieur, écrit Millière, la chasse est ouverte et tous les coups sont permis. Le président se présente aujourd’hui en "défenseur de l’indépendance de la justice". Tout journaliste qui parvient à associer les mots "Chirac" et "indépendance de la justice" sans éclater de rire mérite une salve d’applaudissements.

Arriver à vendre cela comme de l’information signifie qu’on serait capable de vendre un peigne à un chauve. »

Ce n’est pas faux, bien sûr, mais on aimerait que cela ne soit pas écrit par un valet de l’étranger.

Fatalitas !

Et notre larbin de poursuivre : « Sur le plan extérieur, Chirac compte reprendre l’attitude qui lui avait si bien réussi voici trois ans : celle de chef de file de l’islamo-gauchisme et du pseudo-pacifisme. A cette époque, il avait envoyé Villepin mentir à l’ONU et faire la morale avec une emphase arrogante. Cela n’avait pas sauvé Saddam, ça avait coûté très cher à la France en termes de contrats perdus, mais ça avait beaucoup plu aux Français, qui n’aiment rien tant que la posture du coq dressé sur ses ergots et qui nargue les puissants ». Encore une fois, ce n’est pas mal vu. Mais notre censeur oublie de rappeler que si Chirac a pu conduire cette politique, c’est parce qu’en mai 2001 le lobby juif et le lobby arabo-musulman ne lui ont pas mesuré leurs faveurs.

Forcément, l’un des deux devait être cocu.

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page