Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 389 du 19 octobre 2006

- n° 389 -
19 octobre 2006

Fête du livre de Radio Courtoisie, la dernière apparition publique de Jean Ferré (1929-2006)

Souvenirs : comment fut fondée Radio Courtoisie.
Une agence de pub américaine derrière Ségolène.
Les catholiques doivent-ils tout supporter de l'immigration ?
J.-P. Rondeau : ce que coûtera le bradage de la Terre de France.
Brigneau : le tableau de chasse des primaires au PS.

 
Sommaire
Jean Ferré 1929-2006
Comment fut fondée Radio Courtoisie

:: Lire

Mauvais sondages, mauvaises photos, mauvais présage...
L’état de disgrâce pour la Royal, déjà ?
Echos
"Une mythomane" dit l’oncle de Ségolène

:: Lire

Patrie à vendre
Sarközy brade la France aux immigrés
Témoignage
Jean Ferré et L.-F. Céline

:: Lire

Le journal de campagne (électorale) de François Brigneau
16 - Après Jospin, Lang, Hollande : à qui le tour ?
Les réveils de Papy Grognon
Etouffée par les gros médias
Afghanistan, la guerre qui n’existe pas ?
Revue de presse
Lancée par la BBC...
La falsification du discours de Benoît XVI prépare-t-elle la guerre nucléaire en Iran ?
Contre le principe de précaution
Retrouver le goût du risque
Autres nouvelles
La Poison aux fourneaux
Le journal des dames
Peur dans tous les lycées
Marchandage à Saigon
J’ai renfloué la Licorne
La controverse de Ratisbonne
Catholiques et immigration
Un ancien conseiller régional raconte...
Comment on jette vos impôts par les fenêtres
Livres
C’est à lire
Un chemin initiatique
Chers frères
Mais à quelle époque vivons-nous ? (2)
La décade du Marquis
Triomphe français à l’Arc
L’humeur de Patrick Gofman
A qui profite le crime ?
Bon bec
"Le Laumière"
Lettres de chez nous
Ne pas confondre Saint Pierre et Saint Pie X

Le Libre Journal n° 388 annonçait que des prêtres de Lyon avaient quitté la "FSSPX". Or, il s’agit, bien entendu, de prêtres de la Fraternité Saint Pierre (FSSP) et non de la Fraternité Saint Pie X (FSSPX). Plusieurs lecteurs nous ont signalé cette stupide confusion entre la Fraternité sacerdotale Saint Pie X et la Fraternité Saint Pierre. Nous prions les intéressés et nos lecteurs d’excuser cette coquille que, bien heureusement, le contexte rendait évidente.

C’est l’occasion de revenir sur une affaire plus compliquée qu’il n’y paraît.

Un ami du Libre Journal explique le "ralliement" des trois prêtres de la Fraternité Saint Pierre à Barbarin-évêque non par un reniement mais par une inexplicable décision des autorités de Wigrazbad.

Le jour même de la rentrée scolaire, l’abbé Patine a appris en effet qu’il était prié de quitter la direction du collège Bienheureux François de Fatima, qu’il avait lui-même créé et dont il avait, avec l’aide de sa famille et de fidèles de la Tradition, assuré l’entier financement hors de tout lien de subordination avec la Fraternité Saint Pierre. La même décision était signifiée au responsable de la maison Padre Pio, Monsieur l’abbé Dor, neveu du docteur.

Ce n’est donc pas Barbarln-évêque qui a "détourné" les abbés Patine, Leroux et Dor mais la décision inexplicable et en tout cas inexpliquée de la Fraternité Saint Pierre qui les a contraints, pour poursuivre leur apostolat, à se mettre à la disposition de l’Ordinaire.

:: Lire

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page