Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 405 du 16 avril 2007

- n° 405 -
16 avril 2007

Sarközy Iznogoud pour la France

Foire du Trône : Baroin maquille un meurtre en suicide.
Justice impossible : que faire de Bodein l'Eventreur ?
Anne Merlin-Chazelas ne regrette pas la lampe à l'huile.
Les féministes contre l'avortement... des filles.
François Brigneau : Ségolène aura la peau de Mme Royal.

 
Sommaire
Parlons franc
Une tente et une soupe pour Noël Forgeard
Français, voici l’ennemi !
L’ambition cachée de Sarközy : devenir proconsul d’Usraël en France
Le journal de campagne (électorale) de François Brigneau
32 - Madame Royal victime des fantaisies de Ségolène ?
"Jeunes" tueurs de flics
Censure à la foire du Trône
Revue de presse
Irak, Kosovo, Afghanistan
Coûts comparés du mort par attentat-suicide et par frappe "chirurgicale"
Bon sens interdit
Ours immigrés, vipères cornues et eau de pluie
Un monde de cinglés
Les féministes contre l’avortement... des filles
Le journal des dames
Aimez-vous Schubert ?
Trahison sous les tropiques
Du foot dans "Le Libre Journal" : et puis quoi, encore ?
Election, piège à...
L’intelligence est-elle soluble dans la démocratie ?
Bodein c’est pas Lajoye
Un procès d’un autre âge
Chers frères
Benoît XVI tournera-t-il la page de Vatican II ?
Livres
C’est à lire
Le mystère Nabokov
C’est à lire
Le Paris de L.-F. Céline
La décade du Marquis
Je dépanne un polytechnicien
L’humeur de Patrick Gofman
Le statistichien ne chôme pas
Cinéma
La guerre, toujours...
Bon bec
En effeuillant le "Carré"...
Lettres de chez nous
Azouz bon gag

On espère que le gouvernement UMP est content de son Beur de service, le pornographe Azouz Begag. Il a engrangé tout le fric et toute la notoriété possibles au sous-ministère "à la Promotion de l’égalité des chances" (!), et à la veille de la présidentielle il tire dans le dos de ses bienfaiteurs.  Dans un livre entier (quelle puissance de travail), "Un mouton dans la baignoire" (Fayard, 20 dinars), il se vante de s’être désolidarisé du gouvernement pour envenimer la "crise des banlieues", et il détaille les insultes et les menaces (très violentes) qui s’en sont suivies de la part de Sarkö.

Cocos contre immigrés

En 1947, Georges Marrane, maire communiste d’Ivry depuis 1925, déclarait : « la situation ne fait qu’empirer avec l’accroissement constant de leur nombre (des Nord-Africains). Ils sont maintenant 100 000 dans la Seine, vivant le plus souvent dans des taudis et n’ayant aucun moyen régulier d’existence. Il faudrait trouver un moyen de les empêcher de venir en France, s’ils ne sont pas assurés d’y pouvoir vivre normalement. Ce mythe de l’égalité des droits conduit à des situations inextricables. »

L’aveu du Préfet

De son côté, le Préfet de police déclarait, le 28 septembre 1949 : « Le problème des Nord-Africains Constitue vraiment un grave danger à Paris, où ils fournissent maintenant les deux tiers des auteurs d’agression, rançon que nous payons à la démagogie et au verbalisme qui ont fleuri au moment de la Libération ». Le conseil général encouragea alors à recruter en dehors des règles du concours des inspecteurs de police arabisants ou berbérisants.

:: Lire la suite

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Haut de page