Le Libre Journal de la France Courtoise - n° 8 du 4 juillet 1993 - p. 18
Un jour
30 juin 1559 - Tournoi fatal

Les tournois qui eurent lieu les 28, 29 et 30 juin 1559 devant le palais des Tournelles, à l’emplacement de notre place des Vosges, clôturèrent les fêtes qu’Henri II avait commandé d’organiser à Paris en l’honneur de l’union de sa fille, Madame Isabelle, avec Philippe II d’Espagne et de celle de sa soeur, Madame Marguerite, avec le duc Philibert-Emmanuel de Savoie.

Le 30, le Valois voulut rompre une ultime lance et appela au champ le comte Gabriel de Lorges de Montgomery, capitaine à la garde écossaise. D’abord, le jeune gentilhomme se récusa, « troublé (...) par un sentiment singulier », mais le souverain réitéra la flatteuse provocation et, bien évidemment, Messire Gabriel fut alors obligé de relever le gant du Très Chrétien.

A l’instar de Montgomery, la reine Catherine de Médicis et le maréchal de Vieilleville éprouvaient une obscure angoisse ; ils tentèrent de dissuader le roi de courir. Vains efforts. Henri vêtit son armure drapée de velours blanc et noir, coiffa son heaume ; et si vive était la soif de combattre du Prince qu’il omit de boucler les attaches du bassinet...

L’accident fut imparable. Piquant des deux, leur longue haste en arrêt, le monarque et Messire Gabriel fondirent l’un sur l’autre. La javelle du comte frappa Henri au chef, cassa, unes esquisse de bois pénétra dans la haute-pièce mal maintenue de Sa Majesté... « Par habitude de cavalier (le roi) garda son aplomb, puis chut en avant. (...) Il se tordait de douleur. (...) La blessure partait de la région gauche de la face (...), se prolongeait jusqu’à sa tempe ».

Henri II mourut le 10 juillet. Il avait ordonné qu’on n’inquiétât point le comte de Montgomery.

Jean Silve de Ventavon
Sommaire - Haut de page