L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Les voyages de Horbiger, ou les maîtres carrés
XLI - Autre chapitre intérimaire : comment nous avions gagné à notre insu la bataille des mètres carrés sur terre
par Nicolas Bonnal

L’espace n’est pas moins digne de notre attention que le temps ; étudions le bien, et nous aurons la connaissance du haut et du bas, du loin comme de près, du large et de l’étroit, de ce qui demeure et ne fait que passer.

Avions gagné : j’emploie le plus-que-parfait pour évoquer cette inattendue victoire, lecteur, et c’est bien pour souligner le caractère chanceux et irresponsable de notre Sieg, comme dit Horbiger.

Il s’était trouvé en effet que les Staubsauger s’étaient répandus dans les grands magasins, les malls, le shopping center planétaire ; qu’on les y avait achetés sans y prendre garde ; que les moeurs s’étaient efféminées, incitant chacun à s’équiper de ce jouet si féminin ; que les petits modèles de Fräulein avaient enchanté toute la clientèle révolutionnaire sans le savoir ; que l’on avait donc commencé à aspirer les mètres à la maison ; que les mètres avaient rétréci cette fois, et pas les hommes ; que les mètres une fois consommés, il fallut en chercher d’autres ; que d’autres furent aspirées dans le rues, les échoppes, et les couloirs d’immeubles ; que bientôt, la jalousie aidant, on s’en prit aux grands appartements puis aux maisons ; que les commissariats avaient disparu ; que l’on aspira les casernes devenues d’ailleurs vides en cette Fin des Temps et de l’espace ; que le pessimisme ambiant et l’apocalypse régnant, tout dégénéra dans les Festivités, comme aux temps des Punks, de la Peste ou des danses macabres ; que l’exemple gavnuk convainquit les enfants, qui emportèrent le morceau, enfants auxquels les parents ne pouvaient rien refuser ; que la force des enrouleurs de mètres, promue par Drake ou d’Artagnan, convainquit à son tour les plus rétifs, les plus soumis des hommes ; qu’elle n’exigeait ni compétences ni expérience singulière ; qu’en fait il fallait fournir une voie passive à la rébellion ; qu’une fois entamée, celle-ci ne pourrait pas cesser, ne cessant de croître et de se multiplier géométriquement en quelque sorte ; il fut aussi prouvé que pendant que nous discutions avec Zarkoz et effectuions notre coutumier tourisme immobilier auquel nous avons accoutumé la terre, les nôtres, comme disait Parvu avaient oeuvré dans le secret ; qu’ils avaient harcelé l’ennemi, le seul espace de notre temps, celui des mètres minables du logement ; qu’ils s’étaient découverts les représentants d’une ludique Grossraumkonzeption à leur insu ; que le caractère spécifique et enfantin de notre guerre avait plu même à la Tunisie ; qu’un pirate sommeille en chaque enfant et même en chaque adulte ; que le caractère spécial de notre rébellion lui donnait des dimensions fantastiques, oniriques même, lecteur ; que la destruction du monde capitalistique amusait tout le monde, le libérait même ; qu’en conséquence, tandis que nous avions le dos tourné, les gens s’étaient d’eux-mêmes libérés.

(à suivre)

13 janvier 2012 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page