L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Horbiger à Tartessos
La bibliothèque hypnotique de Horbiger et le lémur des lamentations
par Nicolas Bonnal

Nous sommes à Tartessos. Lara Petacci et maréchal Grommelle sont retournés vivre dans le subcontinent latino. Nicolas Bonnal est parti avec sa femme écrire en Russie dans la Pravda de Moscou ; son essai sur le 33e parallèle en fait le petit roi du monde. Si les extrêmes se rejoignent, les injustes milieux (de la mafia et autres) se rapprochent. D’ailleurs Mandeville relit les "Trois Mousquetaires" et même les "Maîtres carrés", ce fabuleux roman à clé de notre siècle.

***

Devant ce lâche abandon Horbiger déprimé a plongé en cachette dans de l’alittérature subversive. Heureusement Ravi Jacob veille au brun, au grain plutôt, avec son lémur des lamentations. Il fait s’asseoir Horbiger, l’hypnotise et le somme de sortir de son long sommeil dogmatique. Pendant que Horbiger parle hypnotisé, Ravi Jacob pousse le lémur des lamentations, pire qu’un singe hurleur de la selva amazonienne où paraît-il Nicolas Bonnal rêve de retourner, redevenu yanomami par le contrôle mentale exercé par sa femme (?!?).

- Que lis-tu sur le web, malheureux ?

- Kevin McDonald. On peut tout télécharger sur la question mormone. Kevin en sait quelque chose, ce ne sont que des travaux universitaires, mais c’est précis et c’est pire que de l’Edouard Mont-Dru.

- Avoue, monstre, que je te torture. Des années de prison, voilà ce que tu vas télécharger !

You must lire in English that people that shall dwell alone, and separation and its discontents. Google peut te traduire les meilleures pages. La sociologie, la psychanalyse, l’école de Francfort, l’immigration en Amérique Wasp, McDonald explique toute la combine, comme dirait Parvulesco. Et même Vatican II dans "Occidental Observer". C’était des convertis.

Le lémur des lamentations pousse des cris suraigus. Mais ravi Jacob le rassure, car culture rime avec torture. On reprend les questions.

- Encore des livres anti-termites ? mais tu n’as pas honte ? Je té déférerai devant Nicolas Bonnal.

- Le juge, comme dans la Bible ? Mais c’est du contrôle mental ! Il a des doubles, c’est un alter ! Mais ne nous altérons pas !

- Certains se demandent si Nicolas Bonnal est ce juge à Paris ou cet écrivain rouge-brun à Moscou.

- Continue.

- Justement, lorsque le docteur Mendele te torturait au Chili, qu’il pratiquait sur toi le contrôle mental à Valparaiso, dans la clinique Bismarck, peux-tu nous rappeler ?

- Il s’inspirait de grands livres de Fritz Springmeier, celui-là même à qui Glauzy a tout piqué, qui a écrit "Mind-control" et "Be wise as serpents", qu’a renommé Jovanovic.

- Tu n’es pas là pour dire du mal de tes petits camarades ni pour dire que ce sont des fumistes, ce que tout le monde sait. Explique-toi.

- Springmeier explique comment les films, les miroirs, les esclaves sexuelles (ex. Marilyn, Lan Turner), les faux télévangélistes, les effets spéciaux, les contes de fées, le cinéma, la littérature pour enfants les conditionnent, et bien avant Harry Potter. Le satanisme est devenu la religion universelle.

- Ah bon ? Je croyais que c’était le...

- Il explique le satanisme du magicien d’Oz, celui du Kipling, d’Alice et même des contes de fées. Tout cela sert à torturer l’humanité et à la soumettre mentalement. C’est la religion universelle illuminée. Ce que Bonnal nommait jadis dans "Internet nouvelle voie initiatique" la salle des âmes torturées.

The hall of tortured souls?

- Comment peux-tu être tant de haine ? Tu te rends compte de ce que tu dis ?

- Et je suis aussi sur le web les grandes explications de <vigilantcitizen.com>. il explique très bien ce garçon anonyme des films mais surtout la musique, Gaga, Madonna, Aliyah, Rihanna, Beyonce et son palais tout plein d’alias. Et Heath Ledger, Batman, et la tuerie Denver.

- Pas Tony Scott ? Une mort de pontife à la Kipling pour cet ennemi d’Etat.

- Toute la cuisine musicale est entre les mains et les pieds crochus des Illuminati. Voilà ; il y a aussi <collativelarrning.com> qui explique le satanisme de Kubrick et l’omniprésence des références pornographiques dans The Shining. Ah elle est belle l’inhumanité !

- Et qu’est-ce que tu lis d’autre, avoue avant que je lâche le chien et les bourreaux de la démocratie endiablée !

- Je lis téléchargé et pas vendu par des escrocs d’éditeurs le grand Madison Grand et Lothrop Stoddard. On télécharge aussi leurs opus. C’étaient de vrais savants, et comme dit McDonald d’un seul coup on est passé à les considérer comme des Neandertal. Ils diabolisent le racisme anti-slave des nazis et de leur maître à penser british le monstre Chamberlain. Springmeier ajoute que pour les Illuminati l’obsession est la génétique avec les lignages sacrés des Illuminati.

- Oui, j’ai lu la pub NYT... Retrouver ses ancêtres d’il y a 150 000 ans avec le DNA et un peu d’argent.

- Surtout, avec un peu d’argent.

- Le DNA des Illuminati, une belle affaire.

- Sur cette question, puisque tu m’y soumets...

- A la question ? Mais je ne t’ai rien fait !

- Je découvre aussi "Pawns in the Game" de William Guy Carr, cela fait penser à l’épisode du Prisonnier sur le jeu d’échecs. Il faut juger l’ennemi en fonction de son mouvement, pas de sa couleur.

- De peau ?

- Mais non idiot. De sa couleur politique ? la dialectique droite-gauche nous rendus confus, et c’était lié à la programmation satanique hégélienne. Et avec Carr, on peut aussi lire "The Iron curtain on America" de John Beatty. Comment l’Europe fut vendue à Staline, la Chine à Mao, et l’Allemagne affamée. Les heures les plus maussades de notre Histoire étaient déjà là en 1945, avec le communisme partout, les patriotes torturés, les Allemands affamés et les Illuminati aux commandes.

- Bon ça va réveille-toi. Que penses-tu mon lémur, Jonathan Livingstein ?

- Le goy est lent !

- Oui, mais pas trop cette fois. Que dis-tu, Horbi ?

- C’était aussi sur le contrôle mental. Tout est lié à l’aviation et à la conquête spatiale !

Horbiger se réveille, redevient gentil (c’est le cas de le dire !) et le lémur des lamentations cesse de pousser ses petits cris. Il espère quand même que les lecteurs vont s’informer. Car l’électeur, en ces heures les plus maussades de notre Histoire, il n’a plus grand-chose à faire.

- Et Nicolas Bonnal ?

- L’espion de Moscou ? Il va en Equateur. Qui veut faire l’Assange fait la bête.

(à suivre)

12 septembre 2012 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page