L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
On ne lâche rien
Pizza pour Tous à Saint-Cloud
par Jean Doutreligne

Alerté par ses administrés sur le caractère obscène et choquant de l’affiche du film L’Inconnu du Lac, une sous-merde porno-gay interdite au moins de 16 ans à la gloire des pratiques contre-nature, le maire de Saint-Cloud Eric Berdoati a fait retirer cette affiche (conçue soit dit en passant comme un dessin d’enfant de 10 ans) des placards de l’annonceur JC Decaux situés dans sa ville.

En bon professionnel de l’agitation, le lobby ultra-minoritaire LGBT a saisi l’occasion pour appeler ses maigres troupes à aller manifester devant la mairie de Saint-Cloud ce mercredi 12 juin contre la censure, l’intolérance, l’homophobie, le fâchisssme et autres horreurs tout droit sorties du ventre fécond de la bête immonde.

Il y a six mois encore ladite maigre troupe aurait pu déposer sa crotte en toute quiétude face à une armée de caméras et de journaleux complices. Oui mais voilà, depuis que le couple Flamby-Taubirator s’est mis en tête de "marier" tout le monde (et toi François, c’est pour quand ?) - dans une grande Valls de matraques et de lacrymos - la "France bien élevée", pour le moins échaudée, est sortie de sa confortable léthargie et a pris possession de la rue qu’elle ne quitte plus désormais.

Et c’est ainsi que les agités du bocal LGBT, une vingtaine à tout casser, se sont retrouvés face à un comité de soutien au maire de Saint-Cloud d’au moins trois cents personnes ; deux manifs non déclarées donc interdites de fait et quatre-vingt flics au centre. Reportage.

***

A 18h00, le périmètre de la mairie était bouclé par la police (police nationale, DCI, police municipale). Pendant près d’une heure la place s’est remplie dans le calme, les quelques agités du bocal se mêlant discrètement au comité de soutien ; avec ici et là quelques flics en civil sans leur brassard orange "police" mais malgré tout bien reconnaissables.

Au bout de trois-quart d’heure environ, le lobby LGBT arrive sur son vélo, en la personne d’un grand chauve à lunettes roses. Celui-ci se gare au milieu de la foule, noue un drapeau arc-en-ciel à son sac à dos, en sort une pile de tracts (du sac, pas du drapeau) tout frais sortis de chez l’imprimeur, puis les distribue et noue la conversation avec qui veut bien les prendre (ou pas), deux ou trois flics enfouraillés sur ses basques.

Pendant un quart d’heure encore la place est calme et on n’a toujours pas entendu le moindre slogan ni des uns ni des autres depuis le début du rassemblement. C’est alors qu’une altercation - très vite étouffée par la police - avec une agitée du bocal déclenche les hostilités verbales (voir la vidéo). Les Robocops forment alors un cordon sanitaire autour de la furie et d’une cinquantaine de personnes qu’ils croient être des LGBT. Peu à peu, les "Français bien élevés" s’exfiltrent du cordon et les quelques trublions restés hors du cercle rejoignent leurs copines.


Les comptes sont vites faits : outre le grand chauve à lunettes roses et un porteur de parapluie arc-en-ciel (un adepte du slogan « sortez couvert » certainement), on dénombre deux dinosaures du PC"F", quatre ou cinq étudiants quelques peu maniérés et une douzaine de filles moches.

Les slogans style "Manif pour Tous" fusent : « Un père, une mère, c’est élémentaire », « Respectez nos enfants », ou encore « Homos ! fâchos ! » et « Policier retourne-toi, la racaille est derrière toi ». Et dès lors que les agités tentent un slogan, celui-ci est recouvert d’un puissant « On n’entend pas LGBT chanter ». On percevra malgré tout un timide « Berdoati t’es foutus, les sorciers sont dans la rue »... avec ça on comprend parfaitement que des pays interdisent l’adoption de leurs enfants par des personnes qui revendiquent des pratiques obscurantistes !

A la faveur d’un "relâchement", un homme prend la parole avec un mégaphone. Non, ce n’est pas Monsieur le Maire (que l’on ne verra pas de la soirée) mais un responsable du Front national des Hauts-de-Seine venu le "soutenir" avec le conseiller municipal Alexandra Trémorin. A peine a-t-il fini de prononcer le mot "front" que les slogans recommencent de plus belle ; et c’est dans un concert de « Hollande, ta loi, on n’en veut pas » et de « Taubira casse-toi » que le bonhomme tentera difficilement - « au nom des Français » rectifiera-t-il - de lire son texte.

Pendant une heure chacun campe sur ses positions. Personne ne bouge ; pourtant on sent de façon presque palpables que les policiers se détendent, certains parlant entre eux de leur quotidiens, d’autres répondant volontiers à des manifestants qui ont tenté d’engager la conversation avec eux, quelques-uns encore riant des blagues graveleuses adressées aux agités LGBT.

Vers 21h00 enfin le grand chauve à lunettes roses décide de déguerpir avec ses trublions en direction de la gare de Saint-Cloud située à deux pas de la mairie, « en restant groupés » car, on ne sait jamais, avec tous ces fâchissstes dans la rue, on n’est pas à l’abri d’une ratonnade anti-gay !

La "France bien élevée" s’attarde alors autour d’une "Pizza pour Tous" partagée avec quelques policiers pour fêter cette victoire. Puis ces derniers partent en camionnettes, certains klaxonnant, d’autres faisant le "V" de la victoire... Enfin quelques irréductibles parlent des actions à venir autour d’une cervoise puis se dispersent enfin après avoir pris "rendez-vous"...

14 juin 2013 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page