L'après Libre Journal - Retour à la liste
L'après Libre Journal
Les charges de la brigade Kascher
Horbiger et les animaux lisent Madison Grant dans le texte
par Nicholas-Kurt Heil

Les animaux se sont retirés dans leur montagnes pour leurs pâtures, ratures et leurs littérature ; on nous a cependant envoyé trois chroniques déjantées d’Horbiger et les siens. Les travaux de copie ont été supervisés par Saul pleureur et Phileas Frog.

Première charge.

***

On est sur les hauteurs dans une ambiance studieuse. Déçus par la guerre sous Marine qui n’a pas marché (ce n’est pas une première !), les animaux lisent Madison Grant, le célèbre zoologue et penseur raciste américain, qui voit se profiler au début du siècle passé (siècle de toutes les occasions perdues) le déclin de la race blanche et même et surtout nordique. Tout cela est bien triste surtout que nos contemporains n’en ont aryen à foutre. Horbiger lui, concernant les heures les plus fou rires de notre histoire, ne regrette aryen. L’ara Petacci, reprenant Edith Piaf, dit même tout de go : je me fous du procès... (NDLR : au lieu de « je me fous du passé » ; ok, on continue alors !)

C’est le pingouin magellanique Steven Spitzberg qui aujourd’hui fait la lecture de "The Passing of a Great Race" :

- Chers amis aryens...

- A foutre !

- Ravi Jacob ! A la chambre à base !

- Chers amis aryens à poil et à fourrure et à plume d’oie, nous allons voir les conséquences de la guerre de ces flexions...

- De Sécession.

- Merci, de Sécession par conséquent sur le peuplement américain. Rappelons que pour le vénéré Stoddard (vénéré par le vénérable Nicholas-Kurt Heil), l’Amérique anglo-nordique et celtique de Fenimore Cooper avait créé la plus belle race depuis les Grecs ! Voici :

« The colonial stock was perhaps the finest that nature had evolved since the classic Greeks. It was the very pick of the Nordics of the British Isles and adjacent regions of the European continent - picked at a time when those countries were more Nordic than now, since the industrial revolution had not yet begun and the consequent resurgence of the Mediterranean and Alpine elements had not taken place. »

- Très bien, continue Steven Spitzberg !

- Mieux vaut Stoddard que jamais !

- Madison Grant pense de même :

« The Native American by the middle of the nineteenth century was rapidly becoming a distinct type. Derived from the Teutonic part of the British Isles, and being almost purely Nordic, he was on the point of developing physical peculiarities of his own, slightly variant from those of his English forefathers, and corresponding rather with the idealistic Elizabethan than with the materialistic Hanoverian Englishman. »

- Il a bien raison de se méfier de l’Angleterre et de ces boules de suif de Hanovre !

- Oui, la banque d’Angleterre et l’opéra hébreu ont pris la place forte shakespearienne. Haendel ne vaut pas Purcell.

- Mais survient la guerre de réflexion... financée par Rothschild au Nord...

- Et par Rothschild au Sud !

- Très bien maréchal Grommelle !

- Avec un agent Bnai Brith nommé Judah Benjamin aux commandes !

- On ne conspire pas à Sion aujourd’hui, ô renard du dessert. On voit les conséquences de cette guerre avec Madison :

« The result was that the new immigration, while it still included many strong elements from the north of Europe, contained a large and increasing number of the weak, the broken, and the mentally crippled of all races drawn from the lowest stratum of the Mediterranean basin and the Balkans, together with hordes of the wretched, submerged populations of the Polish Ghettos. »

- C’est donc la fin de l’unité raciale américaine. Et les pauvres WASP comme on a dit après méchamment se laissent mourir les premiers.

« The result is showing plainly in the rapid decline in the birth rate of Native Americans because the poorer classes of Colonial stock, where they still exist, will not bring children into the world to compete in the labour market with the Slovak, the Italian, the Syrian, and the Jew. »

- Grant d’ailleurs précise que le climat du Sud était mauvais pour eux :

« Uniform weather, if long continued, lessens its energy. These rays beat heavily on the Nordic race and disturb their nervous system, wherever the white man ventures too far from the cold and foggy North. »

- Dis donc, si j’ai bien compris, pour Grant, pas de Balkans, pas de Grecs pas de slaves, pas de latins...

- Quoi ? Mais alors ! Quel raciste ce Grant !

- Ce capitaine Grant n’aura pas beaucoup d’enfants ! Il déteste à peu près tout le monde en Europe !

- Voici une petite louche pour les Français du Québec d’ailleurs ! Les contemporains du grand Corneille en prennent plein le jerrican pour pas un rond !

« The Dominion is, of course, handicapped by the presence of an indigestible mass of French-Canadians, largely from Brittany and of Alpine origin, although the habitant patois is an archaic Norman of the time of Louis XIV. The Quebec Frenchmen will succeed in seriously impeding the progress of Canada and will succeed even better in keeping themselves a poor and ignorant community of little more importance to the world at large than are the Negroes in the South. »

- Les Français comparés à des nègres ! voilà où nous en sommes !

- Les nègres du Sud ont au moins inventé le jazz ! Et les Québécois ?

- On est leurs alter négros, alors ?

- Steven Spitzberg, tu vas te retrouver bientôt à l’Arctique de la mort !

- Et qu’est-ce qu’il dit des nègres par ailleurs, ton Madison Square Garden zoologique ?

- Rien de méchant, voyez :

« Negroes are never socialists or labour unionists, and as long as the dominant imposes its will on the servant race, and as long as they remain in the same relation to the whites as in the past, the negroes will be a valuable element in the community, but once raised to social equality their influence will be destructive to themselves and to the whites. »

- C’est bon, il aime les Banania alors ?

- Oui, mais ce n’est pas tout :

« Negroes have demonstrated throughout recorded time that they are a stationary species, and that they do not possess the potentiality of progress or initiative from within. »

Stationary species ? Mais alors...

- Oui. Pour lui, ils ne sont pas une race.

- Il n’est même pas raciste, alors ? A part pour les Grecs et les latins ?

- Tout fout le Balkans !

- Mais j’espère qu’il n’en fait quand même pas des animaux ! pour nous ce serait...

- Madison Square Garden, ton cas s’aggrave !

- Silence, rebelles et bêtes immondes ! voici la fin du monde : on croirait du Lovecraft (lisez à ce propos en ligne la superbe nouvelle de quatre pages nommée "The Street") :

« Large cities from the days of Rome, Alexandria, and Byzantium have always been gathering points of diverse races, but New York is becoming a cloaca gentium which will produce many amazing racial hybrids and some ethnic horrors that will be beyond the powers of future anthropologists to unravel (dénouer). »

- Et voila, les bons aryens et les blancs se sont pris un grand cloaque dans la gueule !

- Ravi Jacob, tais-toi !

- Je vous cite ravi deux mots de Henry James quand ils voient les nôtres débarquer à New York, flambants neufs de genèse et de rage de conquête et de richesses :

« There is no swarming like that of Israel when once Israel has got a start...The children swarmed above all - here was multiplication with a vengeance... direct consequence of the intensity of the Jewish aspect. This is the Hebrew conquest of New York... »

- C’est autre chose que de Madison Grant tout de même, Henry James. La vision est plus vraie aussi.

- On va se faire du mauvais sang.

- Horbiger ! Horbiger ! tu dois inventer la machine à remonter le sang.

(à suivre)

24 juillet 2013 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

Retour à la liste - Haut de page