L'après Libre Journal - [1] [...] [121] [122] [123] [124] [125] [126]
L'après Libre Journal
Edulcoration de Radio Courtoisie
Suppression des rediffusions du Libre Journal de Serge de Beketch

Non content d’avoir viré l’équipe radiophonique du Libre journal du mercredi soir au lendemain du décès de son patron Serge de Beketch, voici que la "direction" de Radio Courtoisie a décidé de mettre un terme aux rediffusions, un mercredi sur quatre, d’une des émissions les plus attendues - sinon la plus suivie - de la semaine.

On pourra certes nous rétorquer que le créneau horaire de 18h à 21h est un créneau de grande écoute, qu’il est nécessaire de réserver en priorité à l’actualité toujours plus galopante.

Nous répondrons :

- Bien que les patrons d’émission soient indépendants les uns des autres, un minimum de concertation entre eux ne serait pas superfétatoire afin notamment d’éviter ce que l’on constate de plus en plus depuis que Jean Ferré n’est plus là pour orchestrer la radio(1), à savoir les mêmes invités abordant les mêmes thèmes dans deux, trois, quatre - voire plus - "Libres journaux" différents(2). Sans parler des émissions où patrons d’émissions s’invitent entre eux... Dans ces conditions, on ne comprend pas comment une archive de trois heures toutes les quatre semaines occulterait plus encore l’actualité.

- Si la première demi-heure de son émission, que Serge de Beketch consacrait à commenter l’actualité, peut désormais paraître anachronique, la suite était généralement réservée à des sujets "intemporels".

- Du vivant de Jean Ferré et jusqu’à nouvel ordre (?), une plage horaire (tous les dimanches de 2h à 5h) est réservée à la rediffusion d’une émission du fondateur de Radio Courtoisie. On pouvait donc légitimement attendre un traitement similaire - ne serait-ce même qu’un soir par mois comme cela l’a été pendant trois mois - vis-à-vis de son cofondateur.

- Enfin, la rediffusion du "Libre journal de Serge de Beketch" est remplacée par un "Libre journal de Gérard Marin". Or Gérard Marin ayant dirigé jusqu’à présent "Le Libre journal des médias" un mercredi sur quatre à midi, cette dernière émission est désormais remplacée par une de ses archives. Au final, une série d’archives "correctes" remplace une autre série qui sent trop le souffre, odeur intolérable pour des nez délicats plus habitués (?) à l’encens...

Le plus étonnant (mais l’est-ce vraiment ?) c’est que Henry de Lesquen, habituellement si prompt à annoncer les "nouveautés" et autres changements de la grille des programmes, n’en a pipé mot lors de son émission d’hier (lundi 14 janvier). Or la décision de supprimer la rediffusion des "Libre journaux de Serge de Beketch" est antérieure, au moins de quelques heures. Il suffit, pour le vérifier, de télécharger depuis le site officiel de la radio la grille générale des programmes datée dans le texte du 14 janvier 2008, et dont les propriétés indiquent qu’elle a été générée le 14/01/08 à 16h44...

On voudrait définitivement et le plus discrètement possible exorciser la radio du fantôme de Serge de Beketch qu’on ne s’y prendrait pas autrement... Mais c’est oublier que l’absence de cette émission des plus populaires risque fort d’éloigner une bonne part des innombrables auditeurs qui attendaient encore ce "rendez-vous" du mercredi soir.

Les Amis du LJ

(1) Celui-ci téléphonait à chacun des patrons d’émission quelques minutes avant le début pour s’enquérir du programme et des invités, et concluait son intervention par un « Je vous écouterai avec bonheur ».
(2) Nous citerons pour exemple - qui nous évitera d’être soupçonnés de partialité - la liste non exhaustive des émissions dans lesquelles Jean-Paul Chayrigues de Olmetta fut invité pour parler de son dernier livre, "Mes décadanses - 2003-2007" : le 5 décembre 2007 dans "Le Livre du Jour - Au Fil des Pages" dirigé par Benoît Mancheron ; le lendemain 6 décembre dans "Le Libre Journal de Claude Giraud" dirigé en première partie par Emmanuel Ratier ; le 2 janvier 2008 à midi dans "Le Libre Journal des Médias" de Gérard Marin ; le même jour encore, à 18h, dans le "Libre Journal de la Réplique" dirigé par Bernard Antony...
15 janvier 2008 - lien permanent
SDF - le journal -
Sortie du n° 1 du premier journal identitaire de rue

L’association Solidarité Des Français - dont l’animatrice Odile Bonnivard était régulièrement invitée par Serge de Beketch à s’exprimer sur les ondes de Radio Courtoisie - a créé un bimestriel de rue identitaire dont la diffusion sera assurée par les SDF eux-mêmes.

Ce journal aura pour mission première de maintenir le lien entre eux et l’association (Internet, c’est bien, mais pour ceux qui vivent dehors, pas facile de se connecter...). SDF - le journal - se veut aussi un moyen pour eux, qui vivent au jour le jour, de gagner quelques sous tout en diffusant un message identitaire.

Actualités, textes, informations pratiques, petites annonces, jeux, liens amis, les rubriques seront concrètes, variées et attrayantes.

Parce qu’il répond à un réel besoin, une équipe s’est formée - dans laquelle on retrouve Patrick Gofman - et chacun se donne à fond : cette initiative sera une réussite qui complètera plus de quatre ans (déjà !) d’actions sociales identitaires dans et pour la rue.

Vous pouvez télécharger ce premier numéro.

15 janvier 2008 - lien permanent
Liquidation de la grammaire
Sarkozy et la déconstruction de la France

Les propositions attaliennes en matière de départements et d’immigration n’ont pas fini d’ameuter les électeurs de droite de Sarkozy. Je dois dire que peut m’en chaut car je n’attendais rien d’un tel candidat, mais que je n’en attendais pas non plus à Moins que Rien.

Depuis son élection, célébrée au Fouquet’s avec des exilés fiscaux et sur un yacht apatride, le président n’a fait que provoquer son électorat. Même les lecteurs du Figaro ou les rédacteurs de Valeurs actuelles s’en rendent compte... Il y a donc une réflexion à faire autour du trublion, ou du ludion, que nous avons élu avec tant d’espoir...

En réalité, les allers et retours idéologiques, les valses-hésitations et le post-chiraquisme d’opérette ne sont rien à coté de l’ouverture à gauche, des ministresses des banlieues, des maîtresses d’estrade, et surtout du torticolis grammatical voulus par Sarkozy, du style « Carla et moi, c’est du sérieux ».

Je vais en venir au point principal qui, au-delà des polémiques sur la personne (qui en vit, et en vit bien même), me semble important et peut-être grave, comme on dit aujourd’hui : la grammaire.

:: Lire la suite

14 janvier 2008 - lien permanent
Patrick Gofman sur Lumière 101
A propos de Hillary Clinton

A l’heure des voeux et à l’orée de l’année électorale américaine, Jean-Gilles Malliarakis reçoit Patrick Gofman, auteur du livre Hillary démasquée. Est-elle toujours de "de gauche" ? Se souvient-on de sa désastreuse campagne de 1994 pour la sécurité sociale ? Les critères français "droite/gauche" sont-ils applicables aux Etats-Unis ?



Emission "Libre Entretien" diffusée le 31 décembre 2007 sur Lumière 101. (21:34)
Hillary démasquée, par Patrick Gofman, Pardès éd. En librairie ou 12 €. franco à : Pardès – BP 11 – 77880 Grez-SL.
10 janvier 2008 - lien permanent
Radio Bandiera Nera
Patrick Gofman démasque Hillary Clinton

Les livres signés de M ou Mme Clinton – Donner, Ma Vie, etc. – approchent chacun les 1 000 pages. Impossible de compter les pages des articles et des livres qui leur sont favorables, chez eux comme chez nous.

Mais l'édition française propose aussi (janvier 2008) un petit bouquin de 128 pages très hostile au prestigieux couple américain, et d'abord à la candidate Démocrate 2008 à la Maison-Blanche. Livre à TGV, livre de plume, donc ; mais aussi livre de plomb, grenaille tirée contre un bel oiseau politique en plein envol.

Thèse, ou foutaise ?

Patrick Gofman soutient que Hillary Clinton, 60 ans, a renié tous ses principes de gauche, et n'est plus animée que par l'ambition. Il tente de le démontrer en résumant la carrière de la dame depuis sa naissance à Chicago, dans un milieu... combatif et conservateur, puis ses universités gauchistes, jusqu'à son "recentrage" au Sénat des Etats-Unis, en passant par l'échec retentissant de sa réforme de l'assurance-maladie, pendant la "co-présidence" Clinton (1992-2000). Au passage, les placards sont forcés, les doubles fonds sondés, avec maintes références à une riche documentation réunie aux USA.

Le ton de Hillary démasquée est violent. C'est un pamphlet, il retient surtout les faits et les chiffres à charge. Mais il ne manque pas d'humour, ni même, parfois, de pertinence.



Emission "Derrière ta porte" diffusée le 18 décembre 2007 sur Radio Bandiera Nera. (1:25:51)
Hillary démasquée, par Patrick Gofman, Pardès éd. En librairie ou 12 €. franco à : Pardès – BP 11 – 77880 Grez-SL.
20 décembre 2007 - lien permanent
Rififi à Radio Courtoisie
Retour sur l'Affaire Gofman

Initialement invité par Bernard Antony pour venir témoigner dans l'émission d'hommage à Serge de Beketch du 10 octobre 2007 sur Radio Courtoisie, Patrick Gofman fut prestement décommandé sur ordre de Henry de Lesquen - directeur proclamé de la radio - sans qu'aucun motif ne lui soit donné. Or quand on ne donne aucune explication, on ouvre la porte aux rumeurs. Après en avoir rappelé quelques-unes qui lui paraissent plus fantaisistes les unes que les autres, Patrick Gofman donne son explication : Serge, co-fondateur avec Jean Ferré de Radio Courtoisie, était intouchable de son vivant. Une fois décédé, la "direction" a voulu exorciser son fantôme - en virant toute son équipe - dans le but de recentrer et édulcorer la radio vis-à-vis de l'électorat de Versailles où Henry de Lesquen sera candidat au Municipales de 2008. La page "Radio Courtoisie" étant tournée, Patrick Gofman révèle alors que l'ancienne équipe de Serge de Beketch est en cours de reconstitution autour d'un projet radiophonique, puis évoque un autre projet - embryonnaire - de création d'un nouveau journal papier.



Extrait de l'émission "Derrière ta porte" diffusée le 18 décembre 2007 sur Radio Bandiera Nera. (8:49)
18 décembre 2007 - lien permanent
Le Marquis sur Radio Courtoisie
Mes Décadanses - 2003-2007

Humaniste, Jean-Paul Chayrigues de Olmetta est souvent qualifié de "Gavroche-mondain". Natif de Montmartre, il conserve la frondeuse gaminerie d’un Poulbot. Ayant oeuvré pour les courses hippiques, le journalisme, le théâtre ou la gastronomie, il a fondé le Syndicat Hippique National (S.H.N.), dont il est aujourd’hui le président d’honneur, avant d’explorer les coulisses du grand et du demi-monde.

Rencontres improbables, amitiés solides, fâcheries éphémères ou durables... Tous les dix jours il livra ses réflexions au Libre Journal. Portraits au miel ou au vitriol, critiques acérées de films, de livres et de théâtre, chroniques mondaines acidulées ; de Guy Carlier à Bernard-Henri Lévy, d’Annie Cordy à Stéphane Bern, des obsèques de Jean-Claude Brialy aux réceptions à l’ambassade d’Allemagne, de Hong-Kong à la Comédie-Française : voici ses décades 2003-2007.



Extrait du "Libre Journal de Claude Giraud", diffusé le 6 décembre 2007 sur Radio Courtoisie et dirigé par Emmanuel Ratier. (44:41)
7 décembre 2007 - lien permanent
Hommage à Serge de Beketch
par Daniel Hamiche

Début du Libre Journal de Daniel Hamiche du 14 novembre 2007, dans lequel celui-ci rediffuse l'enregistrement de la dernière intervention de Serge de Beketch sur Radio Courtoisie, lors de son émission du 5 septembre 2007.

16 novembre 2007 - lien permanent
Entretien avec Patrick Gofman
En direct de la Convention Identitaire

Patrick Gofman était présent à la Convention Identitaire, les 10 et 11 novembre 2007 à Beaune, pour promouvoir le numéro 416 du Libre Journal de la France Courtoise, numéro "spécial et dernier" entièrement consacré à Serge de Beketch, en hommage à son fondateur et directeur, décédé le 7 octobre dernier des suites d’une longue et douloureuse maladie.

A cette occasion, Patrick Gofman a pu s’exprimer au micro de la radio en ligne Radio Bandiera Nera. Lors de cet entretien(1), celui-ci a notamment rappelé que, comme précisé dans le dernier numéro, Le Libre Journal ne pouvait survivre à Serge de Beketch car il n’était pas seulement sa création, il était son organe au sens biologique du terme. Ses amis qui écrivaient bénévolement par "amour" pour Serge, ne le feraient ni pour Patrick Gofman, ni pour Danièle de Beketch. De plus la formidable tribune de promotion du journal qu’était l’émission du mercredi soir sur Radio Courtoisie a disparu avec son "patron". L’aventure du Libre Journal de la France Courtoise, qui a duré près de quinze ans, est donc achevée.

Patrick Gofman, quant à lui, conscient qu’il ne peut « s’offrir le luxe d’une dépression nerveuse » suite à la disparition de son ami, promeut son dernier livre(2) - à paraître en janvier prochain - consacré à Hillary Clinton, dans le cadre des élections présidentielles de 2008 aux USA(3).


Les Amis du LJ

(1) Entretien réalisé par Fabrice Bianco, correspondant de l’agence de presse en ligne Novopress (durée : 10:14).
(2) Patrick Gofman, "Hillary démasquée", éd. Pardès. 12 € franco. On peut dès à présent le commander à : PARDES - BP 11 - 77 880 GREZ-S.-L.
(3) Le thème du livre a été présenté par son auteur sur une double page dans le "Libre Journal" n° 415. On peut commander ce numéro contre 5 € en timbres à : SDB - 4, place Franz Liszt - 75 010 PARIS
10 novembre 2007 - lien permanent
Hommage à Serge de Beketch
par Gérard Marin, patron d'une émission sur Radio Courtoisie

Samedi 10 novembre 2007, un déjeuner réunissait, à la Mutualité à Paris, plusieurs centaines d’auditeurs et des dizaines de patrons d’émission de Radio Courtoisie, pour décerner le prix Jean Ferré 2007. Ce fut Serge de Beketch qui l’obtint, avec plus de 330 voix. A la suite de la proclamation des résultats et de la remise d’un superbe bouquet de fleurs à Danièle de Beketch entourée de ses deux fils, Gérard Marin prononça un éloge magnifique de Serge de Beketch, au cours duquel la voix de l’orateur vacilla parfois sous l’émotion qui l’animait.

10 novembre 2007 - lien permanent
Hommage à Serge de Beketch
par Topaktion

Nous vous recommandons la visite de l'excellente page d'hommage à Serge de Beketch, réalisée par Topaktion.

31 octobre 2007 - lien permanent
Hommage à Serge de Beketch
Hommages des patrons d'émissions sur Radio Courtoisie

Les patrons titulaires - ou leurs suppléants - d'émissions sur Radio Courtoisie ont pour la plupart tenu à rendre un dernier hommage à Serge de Beketch.

31 octobre 2007 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

[1] [...] [121] [122] [123] [124] [125] [126] - Haut de page