L'après Libre Journal - [1] [...] [41] [42] [43] [44] [45] [46] [47] [48] [49] [50] [...] [126]
L'après Libre Journal
L’humeur de Patrick Gofman
Back up for Gollnisch*

Paris, 7 déc. 2010 - La fédé de Paris du FN recevait Bruno Gollnisch au "Back up". La boîte était pleine comme un oeuf. La plupart des assistants debout. Présenté successivement par Annie Philippon, Christine Arnautu et Thibaut de La Tocnaye, Gollnisch, très applaudi, attaquait fort : « I had a dream... J’ai fait un rêve. » Et de décrire une France restaurée, sous un gouvernement FN et d’Union nationale.

J’avais amené deux amis peu habitués aux réunions politiques. Ils n’ont pas regretté leurs 8 €.

Les médias aussi étaient nombreux. Une dame de Franc Sphincter me tendant son micro, je m’y suis exprimé de mon mieux. Les gros médias me harponnent souvent, mais diffusent rarement mes confidences...

Patrick Gofman

* Soutien pour Gollnisch.
8 décembre 2010 - lien permanent
L’humeur de Patrick Gofman
La fessée pour Edwige Antier

On ne l’entend plus minauder et bêtifier sa pédiatrie sur la radio d’Etat, depuis (10 juillet 2007) qu’elle a été condamnée à six mois avec sursis pour un trou de 169 407 € dans son assoce "mondiale des Amis de l’Enfance" (puis relaxée en appel, son mari ayant endossé les malversations)...

Coucou, la revoilou, députée UMP du XVIe arrondissement de Paris. Et voici son projet de loi contre la fessée ! « Mon projet est inspiré de la loi contre les violences faites aux femmes ». Il est surtout inspiré par l’Onu et le Conseil de l’Europe. « Ineptie » pour le pédiatre Aldo Naouri et beaucoup de juristes.

Dans la foulée, Edwige veut aussi interdire aux parents d’engueuler leurs enfants !

Foldingue ! Quand j’étais à l’école, les instits ne se gênaient pas pour nous filer des coups de règle sur les doigts. Une génération plus tôt, c’était le bonnet d’âne et le piquet. Et on n’avait pas 40 % d’analphabètes en 6e ! Une performance insuffisante pour la bande d’intellos pourris qui viennent d’exiger la suppression des notes à l’école.

Patrick Gofman
26 novembre 2010 - lien permanent
C’est à lire
L’Essentiel du procès Pétain

Chers lecteurs qui aurez vu le documentaire "Pétain" ce 15 novembre sur France 3 serez certainement satisfaits de connaître l’existence du livre numérique à 3 € "L’Essentiel du procès Pétain".

De plus, en achetant ce livre numérique, vous favoriserez une initiative novatrice de la jeune <librairiefrancaise.fr> : si le livre à $3 fait florès sur <amazon.us>, les grands éditeurs et libraires français n’offrent encore, le plus souvent, que peu de livres numériques à moins de 15 € (et s’affligent publiquement d’en vendre peu).

Patrick Gofman
16 novembre 2010 - lien permanent
L’humeur de Patrick Gofman
Gollnisch à Villepreux

Les amis de Gollnisch faisaient la fête ce 13 novembre au vaste et prestigieux domaine de Grand’Maisons, à Villepreux (Yvelines).

On avait 300 inscrits au banquet (20 €) il y a deux jours. Ca a bondi à 600 depuis. Pourvu que l’intendance suive...

Ce sont là des propos que j’ai surpris entre deux organisateurs. Partant exténué à 18 heures, j’ai croisé une foule d’arrivants, alors que je quittais plusieurs centaines d’acclamateurs de Bruno Gollnisch.

Bruno Gollnisch reste un intellectuel brillant. Mais il sait maintenant s’adresser à la sensibilité à fleur de peau du patriote français. Son discours à Villepreux a soulevé l’enthousiasme. Holeindre, Subtil (Troyes) et Colombier (Bordeaux) n’ont pas déplu...

Patrick Gofman
14 novembre 2010 - lien permanent
Parler franc
Gangsters islamistes et coallahbos de la terreur
par Serge de Beketch
(25 novembre 2004)

Hassan Baouchi, 23 ans, employé de la Brink’s chargé d’alimenter les distributeurs automatiques de billets, a été mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste »et « financement de terrorisme ».

Prétendant avoir été pris en otage par des gangsters, il est aujourd’hui convaincu d’avoir été leur complice.

L’argent volé a servi à financer les attentats de Casablanca (45 morts en mai 2003) et de Madrid (91 en mars dernier) auxquels est mêlé le groupe islamique combattant marocain GICM, gang salafiste dont le frère d’Hassan, Mustapha Baouchi, est le chef pour la France.

Cette affaire n’étonnera pas les lecteurs du Libre Journal à qui nous révélions, voilà un an, qu’un rapport de la police aux frontières recensait quatre-vingts islamistes radicaux employés à la sécurité et à la manutention à Orly et à Roissy, avec libre accès aux zones de sécurité, aux bagages et aux appareils.

:: Lire la suite

15 octobre 2010 - lien permanent
L’humeur de Patrick Gofman
Qu’est-ce que le socialisme ?

Une imposture. Mme Royal le montre en deux phrases :

Les jeunes, « A 15 ans, à 16 ans (...) Je leur demande d’ailleurs de descendre dans la rue » (TF1, 13 octobre).

« Je n’ai jamais appelé les jeunes à manifester dans la rue » (France infaux, 14 octobre).

Patrick Gofman
14 octobre 2010 - lien permanent
Nouvelles du Front
Pourquoi je soutiens la candidature de Bruno Gollnisch à la présidence du Front National
par Roger Holeindre
Premier Vice-Président du Front National

Je connais Bruno Gollnisch depuis longtemps déjà. Depuis l’époque où, avec une poignée d’étudiants, il tentait de s’opposer à la mainmise gauchiste à Nanterre-droit, y conduisant une résistance pacifique mais résolue aux violences des séides de Cohn-Bendit et de Krivine.

Ils n’étaient pas nombreux alors, les jeunes patriotes indignés par le drame algérien. Ni les spécialistes de l’Extrême-Orient qui soutenaient mon action pour le Sud-Vietnam libre en butte à l’agression communiste.

Il fut en 1980 mon interprète bénévole au Japon, où je préparais un livre de reportage sur l’Extrême-Orient. J’y ai apprécié ses grandes compétences et sa connaissance de ce pays.

De retour en France, jeune doyen de faculté, il n’a pas hésité à répondre à notre appel, quelles qu’en soient les conséquences sur sa carrière.

:: Lire la suite

14 octobre 2010 - lien permanent
Radio Beketch
Michel de Poncins : "Parlottes et fêtes"

Un Etat socialiste se reconnaît à divers signes ; l’un d’entre eux est l’organisation de parlottes pour prétendument résoudre les calamités qu’il crée ou entretient lui-même ; ces parlottes s’accompagnent de fêtes où chacun, le verre à la main, célèbre des réformes qui n’interviendront jamais. Entretien avec Michel de Poncins, auteur d’un livre intitulé "Parlottes et fêtes - divertissements pour accompagner le désastre français".



Extrait du "Libre Journal de Serge de Beketch" du 27 octobre 2004. (23:49) Source : MPS
13 octobre 2010 - lien permanent
L’Apocalypse permanente
Napoléon et le 666
par Nicolas Bonnal

Le 666 ou nombre de la bête a toujours fait rêver les foules d’ésotéristes amateurs ou professionnels. On lui a associé toutes sortes de monstres divers et variés issus de l’histoire du monde, à terminer par Bush, Ben Laden ou même ce pauvre Bill Gates. En 2000, arguant du fait qu’en hébreu la lettre vav ou W vaut 6, j’avais même associé le nombre maudit au développement du réseau (WWW...) et ainsi écrit mon livre Internet la nouvelle voie initiatique, qui traitait des rapports complexes de la technologie et de la gnose ou de la cabale. Le 666, fait plus intéressant, a aussi été associé à la base 6 du code-barres que l’on voit sur tous les produits que nous consommons. A l’époque où cette information était parue, les sectes en faisaient leurs choux gras. Aujourd’hui tout le monde s’en fout ; il faut dire, et je le répète, que Da Vinci Code et le raseur Braun a liquidé l’intérêt des foules ou de ce qu’il en reste pour l’ésotérisme. L’avenir nous dira si c’est un bienfait ou non (au cas ou l’euro s’effondre et nous mène à la famine, il faudra se rappeler qu’il valait 6.66 francs ou presque...)

***

Le fanatisme numérologique ne date pas d’hier. Mais je trouve dans Guerre et Paix de Tolstoï ces lignes étranges dont je fais profiter mes lecteurs. Nous sommes au début du tome 2. Tolstoï décrit les vaticinations intellectuelles de son fameux héros Pierre Bésoukhov, personnage témoin par excellence qui assiste aux temps prodigieux, qui nous changent des nôtres, de l’invasion de la Russie par Napoléon. Voici ce qu’il écrit de Pierre : « Il était lié par serment à la franc-maçonnerie qui prêchait la fin des guerres et la paix perpétuelle. »

:: Lire la suite

12 octobre 2010 - lien permanent
Portrait taillé à la Serge
Simone la haine contre les "égreneurs de chapelets"
par Serge de Beketch
(3 novembre 2004)

"Je suis rentrée chez moi en traversant la place du palais Bourbon où des égreneurs de chapelet m’attendaient pour me couvrir d’insultes".

"Egreneurs de chapelets". C’est ainsi que Simone Veil désigne les catholique qui, voilà trente ans, prièrent toute la nuit du 26 novembre 1974 devant la Chambre des députés dans l’espérance de faire reculer la mort que cette femme qui lui avait échappé dans les camps de concentration voulait faire entrer dans les maternités.

Egreneurs de chapelets... ce mot qui pue la haine talmudique est employé par l’avorteuse en chef dans une interview donnée au Nouvel Obs pour "fêter" (absolument sic) les trente ans de la loi sur l’avortement. Beau motif de "fête", en effet que cet anniversaire que scelle le sang de six millions d’enfants sacrifiés selon les estimations les plus basses.

Il est vrai que trente ans, c’est le temps d’une prescription, ce qui permet à Veil d’avouer aujourd’hui dans quelles conditions sa loi a été votée et, par la même, qui ont été les inspirateurs et les complices de cette abomination.

:: Lire la suite

11 octobre 2010 - lien permanent
Portrait taillé à la Serge
En prison, Cantat s’est fait un copain...
par Serge de Beketch
(22 octobre 2004)

Les choses ont d’abord mal commencé pour le goualeur gauchiste Bertrand Cantat : à son arrivée à la centrale de Muret (Haute-Garonne), venant de Vilnius où il avait commencé à purger une peine de huit ans pour l’assassinat de sa maîtresse Marie Trintignant, le détenu le plus chobize de France a failli devenir le souffre-douleur d’un gang beur.

Motif ? Le bruit a couru que la star était installée dans une cellule grand luxe, avec mobilier confortable, et nourri par un restaurant du cru au lieu de partager le régime commun de la cantoche Eurest.

Il a fallu qu’un surveillant-chef intervienne pour démentir ces rumeurs et calmer les esprits échauffés par les conditions inhabituelles de l’arrivée du chanteur-batteur.

Le 28 septembre dernier, Cantat avait fait une entrée remarquée, souriant et détendu contrairement à ce que clamaient ses avocats, qui le décrivaient comme dépressif et accablé. Aussitôt pris en main comme un hôte d’exception, il avait d’abord été conduit à la cantine pour un repas "cordon-bleu". Puis un brigadier et quatre surveillants l’avaient accompagné à la visite médicale, où ils l’avaient fait passer devant les malades dont certains poireautaient depuis une heure.

Ces attentions avaient suffi à provoquer un tel mécontentement que, dans un souci d’apaisement, on a installé l’hôte d’exception dans le bâtiment A, où sont hébergés les arrivants (ce qui est normal) avant (ce qui l’est moins) de lui proposer aussitôt un job maison que certains détenus attendent vainement pendant des mois.

:: Lire la suite

8 octobre 2010 - lien permanent
L’humeur de Patrick Gofman
Beketch (1946-2007) vaut bien une messe

7 octobre 2010. Je reçois les photos de la messe commémorative pour Serge de Beketch, le 2 octobre dernier. L’étendard impérial russe a été déployé à St-Eugène, et la nef en était à peu près pleine, les derniers retardataires arrivés. Certains pourtant n’arrivèrent jamais : un cadre de Radio Courtoisie remarquait devant moi que DEUX animateurs de cette antenne seulement étaient présents, et il fustigeait l’ingratitude des absents. Et Danièle de Beketch m’affirmait que les personnages les plus redevables envers Serge, à RC, n’avaient même pas annoncé cette messe. Moi, je parie que ces pauvres gens vont rapidement sombrer dans l’oubli, tandis que la mémoire de Beketch flamboiera toujours plus haut. Merci à Présent, à Rivarol et à tous les sites Web qui ont annoncé la cérémonie cette année. Et merci au Révérend Père Argouarc’h, venu du Nord pour célébrer.

Patrick Gofman
7 octobre 2010 - lien permanent

Serge de Beketch : 'Mémoires Inachevés', présentés par Nicolas Bonnal et Danièle de Beketch

Publicité !

par Serge de Beketch et Patrick Gofman, lors de l'émission du 11 avril 2007 sur Radio Courtoisie. (0:38)


Archives du Libre Journal de Serge de Beketch en ligne

Archives du Libre Journal de Serge de Beketch à télécharger

Nicolas Bonnal : 'Les voyages de Horbiger, ou les Maîtres Carrés'

Patrick Gofman : 'Dictionnaire des Emmerdeuses'

Nicolas Bonnal : 'Mal à Droite - lettre ouverte à la vieille race blanche'

Laurent Blancy : 'Atlas de géopolitique révisé'

Patrick Gofman : 'Vengeances de Femmes'

François Brigneau : 'Faut toutes les buter'

Jean-Paul Chayrigues de Olmetta : 'Almanach du Marquis 2009'

Laurent Glauzy : 'Extraterrestres - Les messagers du New Age'

Retrouvez le Libre Journal de Serge de Beketch sur Radio Beketch,
avec Victoria, J.-P. Rondeau, F. Roboth, Le Marquis et Gofman.

[1] [...] [41] [42] [43] [44] [45] [46] [47] [48] [49] [50] [...] [126] - Haut de page